Action Wirecard : le dépôt de bilan assomme le titre

En une semaine l’action Wirecard AG aura vu plus de 90% de sa valeur partir en fumée. Suspendu dans la matinée après que le groupe allemand a annoncé qu’il déposait le bilan, le titre flanche cet après-midi de plus de 71% après la reprise de sa cotation.

La déroute boursière de Wirecard est à l’image de la trajectoire catastrophique du groupe ces sept derniers jours. Jeudi dernier, l’audit de ses comptes réalisé par EY a révélé un « trou » d’1,9 milliards d’euros inscrit à son bilan. Incapable de « localiser » ces fonds, EY a donc logiquement refusé de certifier les comptes, contraignant Wirecard de reporter – pour la 4e fois ! - la publication de ses résultats annuels 2019.

Face à ce scénario catastrophe, l’action Wirecard, cotée sur le Dax 30 à Francfort, a essuyé une chute de près de 62% du cours de son action le 19 juin, puis de 35,2% et de 44% les deux séances suivantes. L’action a repris un peu de souffle mardi (+18,8%), mais elle a flanché à nouveau de 28,3% hier avec la démission, puis l’arrestation de son PDG Markus Braun.

Soupçonné d’être à l’origine de cette fraude de près de deux milliards de dollars en ayant gonflé artificiellement les comptes pour rendre Wirecard plus attractif auprès des investisseurs et des clients, Braun fut par ailleurs libéré dans la foulée, moyennant le versement d’une faramineuse caution de 5 millions d’euros.

"Insolvabilité imminente"

La fraude – dont le montant représente un quart du bilan du groupe – trouverait son origine aux Philippines, où sont enregistrées les banques censées abriter les comptes de ces 1,9 milliards d’euros introuvables, mais la banque centrale du pays assure que ces fonds ne sont pas entrés dans sons système financier.

L’annonce de son dépôt de bilan ce matin pour « insolvabilité imminente et surendettement », via un communiqué de presse lapidaire, porte aujourd’hui le coup de grâce de sa valorisation boursière. Vers 15h, le titre ne vaut plus que 3,5€ là où il en valait encore 104,5€ en milieu de semaine dernière. Sa capitalisation, encore de 13 milliards de d’euros le 17 juin, a fondu comme neige au soleil et ne représente désormais plus que quelques millions.

Pour ses créanciers, le coup est également très dur. Selon L’Agefi, le groupe est endetté à hauteur de 3,5 milliards d’euros, dont 1,5 milliard sont des crédits bancaires.

Après le « dieselgate » de Volkswagen, le scandale de Wirecard vient entacher un peu plus la réputation de probité financière du système allemand. Une « honte » pour le pays, a ainsi reconnu lui-même Felix Hufeld, le président de l’autorité fédérale de supervision financière allemande, la BaFin. Le groupe avait rejoint l’ « élite » des sociétés cotées allemandes, le Dax 30 (Allemagne 30), en septembre 2018.

Mais les affres du spécialiste des paiements en ligne ont débuté dès janvier 2019, le Financial Times révélant des soupçons de malversations financières et d’irrégularités comptables menant le parquet de Munich à ouvrir une première enquête préliminaire en janvier 2019.

Poursuivant ses investigations, le Financial Times avait indiqué en octobre 2019 que le personnel semblait avoir conspiré pour gonfler frauduleusement les ventes et les bénéfices de ses filiales.

Tradez avec IG

Suivez les étapes ci-dessous pour prendre position sur une gamme de matières premières, indices, actions et de paires de devises avec IG :

  1. Ouvrez un compte IG
  2. Choisissez la valeur qui vous intéresse
  3. Réalisez une analyse fondamentale et technique
  4. Mettez en place une stratégie pour gérer votre risque
  5. Ouvrez, surveillez et clôturez votre position

Ces accusations ont été niées en bloc par Wirecard, mais Markus Braun a par la suite fait l’objet d’une enquête de la BaFin pour des soupçons de délit d’initié, le soupçonnant d’avoir acheté des actions de la sociétés avant la publication de ses résultats annuels, une période durant laquelle ces opérations sont interdites.

Une nouvelle enquête avait été par ailleurs ouverte par la justice allemande, le groupe étant soupçonné d’avoir diffusé des informations trompeuses pour manipuler le cours de son action entre le 12 mars et le 22 avril derniers.

Il y a deux semaines, les locaux de Wirecard avaient été perquisitionnés par le parquet de Munich, qui avait à cette occasion confirmé le lancement d’une procédure contre la direction de l'entreprise. Depuis, l’affaire a pris une autre dimension, rejoignant les tristes annales des grands scandales financiers contemporains.

Ces informations ont été préparées par IG Europe GmbH et IG Markets Limited. En plus de la déclaration ci-dessous, le contenu de cette page ne contient pas d’enregistrement de nos cours, ni d’offre ou de sollicitation d’une transaction sur un instrument financier. IG décline toute responsabilité quant à l’utilisation qui pourrait être faite de ces commentaires et aux conséquences qui pourraient en découler. Aucune déclaration ou garantie n’est donnée quant à l’exactitude ou à l’exhaustivité de ces informations. Par conséquent, toute personne qui agit en son nom le fait entièrement à ses propres risques. Toutes les recherches citées ne tiennent pas compte des objectifs spécifiques d’un investissement, de la situation financière ou des besoins propres à chaque investisseur susceptible de les recevoir. Ces informations n’ont pas été préparées conformément aux exigences légales visant à promouvoir l’indépendance de la recherche en investissement et, en tant que tel, sont considérées comme une communication marketing. Bien que nous ne soyons pas spécifiquement contraints de traiter en amont de nos recommandations, nous ne cherchons pas à en tirer profit avant qu’elles ne soient fournies à nos clients. Voir la déclaration relative aux recherches non indépendantes et le résumé trimestriel.

Investissez sur les actions dès aujourd'hui

Prenez position à l’achat ou à la vente sur des milliers d'actions internationales.

  • Augmentez votre exposition sur les marchés grâce à l'effet de levier
  • Bénéficiez de spreads à partir de 0,1% sur les principales actions mondiales
  • Négociez les CFD directement dans les carnets d'ordres grâce à l'accès direct aux prix du marché

Les cours en temps réel

  • Forex
  • Actions
  • Indices
Vente
Achat
Mise à jour
Variation
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-


Voir plus de valeurs forex en temps réel

Vente
Achat
Mise à jour
Variation
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
Vente
Achat
Mise à jour
Variation
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-

Les cours ci-dessus sont soumis aux mentions légales du site.
Les cours sont donnés à titre indicatif.

Abonnez-vous gratuitement aux idées de trading quotidiennes

Abonnez-vous gratuitement pour recevoir les idées de trading quotidiennes par e-mail, du lundi au vendredi.


Mon consentement est donné librement et peut être retiré à tout moment. Tout retrait de mon consentement ne saurait affecter la légalité du traitement des données effectué antérieurement audit retrait. Pour plus d'informations sur la manière dont nous pouvons utiliser vos données personnelles, veuillez consulter notre Charte de confidentialité et Politique d'accès et nos Termes et conditions du site.

Ces sujets pourraient vous intéresser...

Informez-vous sur les frais et commissions liés au trading avec notre tarification transparente.

Découvrez pourquoi tant d'investisseurs nous accordent leur confiance, et ce qui fait de nous les leaders du courtage en ligne sur CFD.

Consultez notre calendrier économique pour suivre les événements économiques majeurs.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. 76% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG. Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Les options et les turbos warrants sont des instruments financiers complexes présentant un risque de perte en capital. Les pertes peuvent être extrêmement rapides. Le service d'exécution d'ordres au travers d’un compte risque limité présente un risque de perte du capital investi. Les CFD, les options et les turbos warrants sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. Le service d'exécution d'ordres au travers d’un compte risque limité présente un risque de perte du capital investi.