Marchés financiers : bilan du mois de janvier 2020

Le 1er mois de l’année 2020 a été riche en rebondissements entre l’impeachment de Donald Trump, le Coronavirus venu de Wuhan ou encore la sortie du Royaume-Uni de l’Union Européenne, près de 4 ans après le référendum.

Un point sur la macroéconomie en janvier

L’année a commencée sur de nouveaux plus hauts historiques pour les marchés américains, avant d’observer une correction sur fond de tensions sur le marché du pétrole suite à l’assassinat du général Iranien Qassem Soleimani par les Etats-Unis sur le territoire Irakien. La correction ne dura pas longtemps car les Etats-Unis et l’Iran semblaient calmer le jeu et la promesse de la signature d’un accord de phase 1 entre les 2 premières puissances mondiales a permis aux investisseurs de se tourner à nouveau vers des actifs risqués.

Le 15 janvier la Chine et les Etats-Unis signaient, enfin, l’accord commercial tant attendu, en promettant qu’un accord de phase 2 serait conclu par la suite mais cela n’a pas permis aux marchés financiers d’initier une nouvelle phase haussière car les incertitudes quant aux mesures inclus dans cet accord restent nombreuses.

Par la suite, le Coronavirus, nCov, venu de la province d’Hubei, s’est répandu en Chine et à l’international, inquiétant les investisseurs et conduisant à une forte baisse des marchés financiers. Bien que l’OMS se montrait rassurantes, l’épidémie a continuée à se propager. En effet l’organisation mondiale de la santé ne voyait pas de risque d’épidémie à l’international lors de la publication de son rapport le jeudi 23 janvier avant de se raviser 3 jours plus tard en évoquant une erreur de formulation.

Le marché des matières premières a été fortement impacté, à l’image du cuivre ou du pétrole car la Chine est l’un des acteurs les plus important sur ce marché et l’arrêt total de nombreuses capacités de production, dû à l’épidémie du Coronavirus, fait craindre une forte baisse de la demande.

Deux autres sujets ont retenu l’attention des marchés au cours du mois de janvier, à savoir l’impeachment du président américain et le Brexit. Concernant le premier, Donald Trump et les élus républicains bloquent toujours tous nouveaux témoins, même après les révélations faites par l’ancien conseiller à la sécurité nationale du président John Bolton sur la crise ukrainienne et le vote prévu début février devrait se solder par un échec pour les démocrates et conduire à une relaxe de Donald Trump.

Quant au Brexit, le Royaume-Uni a finalement quitter l’Union Européenne le 31 janvier et se prépare à une négociation musclée avec cette dernière alors que la période de transition doit se terminer le 31 décembre 2020, ce qui laisse 11 mois aux deux zones économiques pour définir toutes les régulations et accords à mettre en place à partir de 2021.

Le marché actions : les résultats 2019 et les perspectives 2020 surveillées par les investisseurs

Les premières publications montraient une nouvelle amélioration des résultats des sociétés américaines mais les doutes concernant l’accord commercial et plus récemment les craintes liées au Coronavirus faisaient ressortir des perspectives en demi-teinte dans de nombreux secteurs d’activité.

Ainsi, de nombreux secteurs ont fortement dévissés comme le luxe, les compagnies aériennes ainsi que toutes les sociétés présentes en Chine et les effets du Coronavirus pourraient se poursuivre durant le mois de février, alors que l’activité en Chine ne devrait reprendre que le 9 février. Ainsi nous seront particulièrement attentifs au comportement des sociétés des secteurs fortement corrélés à l’économie chinoise.

Après janvier, qu’attendre pour février ?

Les investisseurs resteront attentifs aux résultats des entreprises et surveillerons de près les commentaires liés à l’impact du coronavirus sur les résultats du 1er trimestre. Durant le mois de février les investisseurs devraient à nouveau se tourner vers les conflits commerciaux avec la Chine et les Etats-Unis mais également la poursuite des négociations entre les USA et l’Union européenne, alors que l’administration américaine n’écarte pas la possibilité de mettre en place des droits de douane sur les produits importés de cette zone économique et notamment sur le secteur automobile.

Enfin, Donald Trump et Boris Johnson semblaient vouloir avancer dans leur projet d’accord commercial maintenant que le Royaume-Uni ne dépend plus de l’Union européenne et cela pourrait compliquer les discussions entre l’Union Européenne et les Etats-Unis d’un côté et celles entre le Royaume-Uni et l’UE de l’autre.

Ces informations ont été préparées par IG Europe GmbH et IG Markets Limited. En plus de la déclaration ci-dessous, le contenu de cette page ne contient pas d’enregistrement de nos cours, ni d’offre ou de sollicitation d’une transaction sur un instrument financier. IG décline toute responsabilité quant à l’utilisation qui pourrait être faite de ces commentaires et aux conséquences qui pourraient en découler. Aucune déclaration ou garantie n’est donnée quant à l’exactitude ou à l’exhaustivité de ces informations. Par conséquent, toute personne qui agit en son nom le fait entièrement à ses propres risques. Toutes les recherches citées ne tiennent pas compte des objectifs spécifiques d’un investissement, de la situation financière ou des besoins propres à chaque investisseur susceptible de les recevoir. Ces informations n’ont pas été préparées conformément aux exigences légales visant à promouvoir l’indépendance de la recherche en investissement et, en tant que tel, sont considérées comme une communication marketing. Bien que nous ne soyons pas spécifiquement contraints de traiter en amont de nos recommandations, nous ne cherchons pas à en tirer profit avant qu’elles ne soient fournies à nos clients. Voir la déclaration relative aux recherches non indépendantes et le résumé trimestriel.

Saisissez les opportunités de trading

Positionnez-vous à l'achat ou à la vente sur plus de 17 000 valeurs avec IG.

Tradez depuis notre plateforme plusieurs fois récompensée, avec des spreads compétitifs sur les indices, les actions, les matières premières et plus encore.

Les cours en temps réel

  • Forex
  • Actions
  • Indices
Vente
Achat
Mise à jour
Variation
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-


Voir plus de valeurs forex en temps réel

Vente
Achat
Mise à jour
Variation
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
Vente
Achat
Mise à jour
Variation
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-

Les cours ci-dessus sont soumis aux mentions légales du site.
Les cours sont donnés à titre indicatif.

Abonnez-vous gratuitement aux idées de trading quotidiennes

Abonnez-vous gratuitement pour recevoir les idées de trading quotidiennes par e-mail, du lundi au vendredi.


Mon consentement est donné librement et peut être retiré à tout moment. Tout retrait de mon consentement ne saurait affecter la légalité du traitement des données effectué antérieurement audit retrait. Pour plus d'informations sur la manière dont nous pouvons utiliser vos données personnelles, veuillez consulter notre Charte de confidentialité et Politique d'accès et nos Termes et conditions du site.

Ces sujets pourraient vous intéresser...

Informez-vous sur les frais et commissions liés au trading avec notre tarification transparente.

Découvrez pourquoi tant d'investisseurs nous accordent leur confiance, et ce qui fait de nous les leaders du courtage en ligne sur CFD.

Consultez notre calendrier économique pour suivre les événements économiques majeurs.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. 68% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG. Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Les options et les turbos warrants sont des instruments financiers complexes présentant un risque de perte en capital. Les pertes peuvent être extrêmement rapides. Le service d'exécution d'ordres au travers d’un compte risque limité présente un risque de perte du capital investi. Les CFD, les options et les turbos warrants sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. Le service d'exécution d'ordres au travers d’un compte risque limité présente un risque de perte du capital investi.