Wall Street grimpe avant l'ouverture malgré le PIB américain, les yeux rivés sur la Fed

Les futures sur les indices de Wall Street sont en progression d’environ 1,6% à une demi-heure de l’ouverture de séance ce mercredi après-midi. En légère hausse vers 14h, les contrats à terme ont gagné davantage de terrain après la publication du PIB américain du 1er trimestre.

A -4,8%, l'économie américaine a ralenti plus que ce qu'attendait le consensus (-4%), marqué par une contraction de 7,6% des dépenses de consommation des ménages, inédite depuis quarante ans.

Les contrats à terme du Dow Jones se situent juste au-dessus des 24 440 points, ceux sur le Nasdaq sont à 8856 points et ceux du S&P 500 pointent à 2912 points à quelques heures de la fin de la réunion du FOMC de la Fed, rendez-vous le plus incontournable des marchés ce mois-ci.

Avec une chute du PIB plus importante que prévu, Wall Street semble spéculer positivement sur une nouvelle intervention de la Fed. La bourse de New York est également portée l’espoir d’un futur traitement contre le coronavirus : Gilead Sciences a fait savoir que la phase 3 des essais cliniques de son traitement Remdesivir contre le Covid-19 présentaient des résultats positifs.

A 20h, les marchés prendront connaissance de la décision de politique monétaire de la Reserve fédérale américaine avant d’écouter religieusement les propos de son président, Jerome Powell, qui tiendra sa traditionnelle conférence de presse à 20h30.

Une réunion de la Fed sous haute surveillance

Si aucun mouvement de taux de n’est attendu ce soir (statu quo à 100% selon le baromètre FedWatch de CME), après deux réductions « surprises » le mois dernier (-0,5% le 3 mars, puis -1% le 15), ce sont surtout les détails des modalités de son programme de rachats d’actifs « illimité » et d’éventuelles mesures d’urgence supplémentaires qui seront surveillés. Certains analystes s’attendent aussi à ce que l’institution remonte ses taux de repo overnight et IOER (Interest on excess reserves) pour maintenir un spread de 10 points de base avec ses taux cible de 0-0,25%.

Ces dernières semaines, la Réserve fédérale a accompagné ses coupes de taux d’intérêts d’un spectaculaire bazooka de liquidités. Après avoir d’abord procédé une augmentation significative de ses interventions sur le marché du repo (1500 milliards de dollars en trois jours entre le 12 et le 15 mars), elle a annoncé l’achat de 500 milliards de dollars de bons du Trésor et de 200 milliards de dollars de titres hypothécaires, puis a enfoncé le clou 10 jours plus tard en s’engageant dans la voie d’un plafond de rachats « illimité » de bons du Trésor et d’obligations d’entreprises. Dans ce contexte, le bilan de la Fed s’est particulièrement alourdi pour atteindre 6600 milliards de dollars.

La banque centrale vient par ailleurs d'élargir le champ de son programme d’emprunt et de rachats de dettes dédié aux Etats et municipalités (500 Md$) en le rendant éligible aux comtés ayant au moins 500 000 habitants et les villes de 250 000 habitants, alors qu’il était initialement réservés à ceux comptant respectivement plus de 2 et d’1 million de personnes.

Les GAFAM en forme

L’après-midi de Wall Street sera également marqué par les mouvements des GAFAM et les résultats trimestriels de plusieurs entreprises : Facebook, Microsoft et Tesla publieront les leurs ce soir après la fermeture. Dans les échanges précédant l’ouverture, leurs actions grimpent respectivement de 4,17%, 2% et 3,15%.

Spotify décolle de plus de 9,4% après avoir fait état d’une progression d’utilisateurs actifs de 31% par rapport au premier trimestre 2019, d’un chiffre d’affaires en hausse de 22% et d’un

Boeing grimpe de 6,6%, l’avionneur américain ayant annoncé qu’il supprimerait 10% de son effectif pour pouvoir survivre, et qu’il souhaitait reprendre en 2020 la production des 737 Max. Au premier trimestre, le chiffre d'affaire du groupe est ressorti à 16,9 milliards de dollars (15,6 milliards d'euros). La perte trimestrielle s'est élevée à 1,70 milliard de dollars, soit 1,70 $ par action, contre un bénéfice de 1,99 milliard de dollars (3,16 dollar/action) un an plus tôt.

Alphabet décolle de plus de 8,6% : la maison mère de Google a publié des résultats trimestriels au-dessus du consensus, enregistrant 33,7 milliards de dollars de revenus, battant le consensus d’environ 1,1 milliards de dollars, fort d’une progression de 10% de son chiffre d’affaires par rapport à la même période en 2019.

Le bénéfice par action, en revanche, est inférieur aux attentes de Wall Street, à 9,87$ (vs. 10,35$). Youtube a engrangé 4,04 milliards de dollars (+33%), et les activités cloud 2,7 milliards de dollars (+52%). Google Play a généré 4,44 Md$ (+23%), et le reste de ses activités (Waymo, Verily…) a rapporté 135 Md$ (-21%). Ses coûts d’acquisition de trafic ont progressé de 9% à 7,45 Md$.

Des résultats globalement solides, accueillis avec enthousiasme par Wall Street : dans les transactions hors marché hier soir, le titre a bondi de 8%. Mais les perspectives du 2e trimestre, qui sera marqué par le plus fort de l’épisode de confinement, demeurent moins clémentes : Sundai Pichar, le PDG d’Alphabet, a déclaré qui si le groupe avait connu une forte performance sur la période janvier-février, il avait été confronté au mois de mars à un « ralentissement significatif » de ses revenus publicitaires, le cœur de son réacteur.

Prévisions T2 Alphabet

  • Revenus : 29,86 Md$ (vs. 31,7 Md$ au T2 2019)
  • BPA : 7,89$ (vs. 14,21 Md$ au T2 2019)

Consensus T1 Facebook, Microsoft et Tesla

Facebook

  • BPA : 1,72-1,75$ (-7,6%)
  • Revenus : 17,5 Md$ (+16,1%)
  • (Zacks Investment Reseach)

Microsoft

  • BPA : 1,27-1,29$
  • Revenus : 33,84 Md$
  • dont Personal Computer : 9,96 Md$ (Alex Zukin), Cloud : 12 Md$ dont Azure 5,2 Md$ (Piper Sandler)
  • (Zack Investment Research/FactSet)

Tesla

  • BPA : -1,569$ (vs. -4,1$ T1 2019)
  • Revenus : 5,9 Md$ (+30%)
  • Rappel véhicules produits sur le trimestre : 102 000 – livrés : 88 000
  • (Zack Investment Research)

Ces informations ont été préparées par IG Europe GmbH et IG Markets Limited. En plus de la déclaration ci-dessous, le contenu de cette page ne contient pas d’enregistrement de nos cours, ni d’offre ou de sollicitation d’une transaction sur un instrument financier. IG décline toute responsabilité quant à l’utilisation qui pourrait être faite de ces commentaires et aux conséquences qui pourraient en découler. Aucune déclaration ou garantie n’est donnée quant à l’exactitude ou à l’exhaustivité de ces informations. Par conséquent, toute personne qui agit en son nom le fait entièrement à ses propres risques. Toutes les recherches citées ne tiennent pas compte des objectifs spécifiques d’un investissement, de la situation financière ou des besoins propres à chaque investisseur susceptible de les recevoir. Ces informations n’ont pas été préparées conformément aux exigences légales visant à promouvoir l’indépendance de la recherche en investissement et, en tant que tel, sont considérées comme une communication marketing. Bien que nous ne soyons pas spécifiquement contraints de traiter en amont de nos recommandations, nous ne cherchons pas à en tirer profit avant qu’elles ne soient fournies à nos clients. Voir la déclaration relative aux recherches non indépendantes et le résumé trimestriel.

Les cours en temps réel

  • Forex
  • Actions
  • Indices
Vente
Achat
Mise à jour
Variation
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-


Voir plus de valeurs forex en temps réel

Vente
Achat
Mise à jour
Variation
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
Vente
Achat
Mise à jour
Variation
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-

Les cours ci-dessus sont soumis aux mentions légales du site.
Les cours sont donnés à titre indicatif.

Abonnez-vous gratuitement aux idées de trading quotidiennes

Abonnez-vous gratuitement pour recevoir les idées de trading quotidiennes par e-mail, du lundi au vendredi.


Mon consentement est donné librement et peut être retiré à tout moment. Tout retrait de mon consentement ne saurait affecter la légalité du traitement des données effectué antérieurement audit retrait. Pour plus d'informations sur la manière dont nous pouvons utiliser vos données personnelles, veuillez consulter notre Charte de confidentialité et Politique d'accès et nos Termes et conditions du site.

Ces sujets pourraient vous intéresser...

Informez-vous sur les frais et commissions liés au trading avec notre tarification transparente.

Découvrez pourquoi tant d'investisseurs nous accordent leur confiance, et ce qui fait de nous les leaders du courtage en ligne sur CFD.

Consultez notre calendrier économique pour suivre les événements économiques majeurs.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. 76% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG. Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Les options et les turbos warrants sont des instruments financiers complexes présentant un risque de perte en capital. Les pertes peuvent être extrêmement rapides. Le service d'exécution d'ordres au travers d’un compte risque limité présente un risque de perte du capital investi. Les CFD, les options et les turbos warrants sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. Le service d'exécution d'ordres au travers d’un compte risque limité présente un risque de perte du capital investi.