Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. 79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG. Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Les options et les turbos sont des instruments financiers complexes présentant un risque de perte en capital. Les pertes peuvent être extrêmement rapides. Les clients professionnels peuvent perdre plus que leur capital investi. Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. 79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG. Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Les options et les turbos sont des instruments financiers complexes présentant un risque de perte en capital. Les pertes peuvent être extrêmement rapides. Les clients professionnels peuvent perdre plus que leur capital investi.

Soutien budgétaire US : entre « Executive order » et négociations du congrès, où en est-on ?

Bien que les mesures présentées se heurtent à des obstacles légaux et que la mise en place pourrait être longue, Donald Trump a signé son ordre exécutif pendant que les républicains et les démocrates continuent de négocier

Alors que le « CARES Act » a été validé par le congrès et signé rapidement par le président américain en mars, le second acte semble avoir beaucoup plus de mal à être mis en place. Que s’est-il passé, quelle différence y a-t-il entre la situation de mars et celle d’aujourd’hui pour que les décisions trainent autant ?

La situation économique s’est-elle améliorée donnant du temps aux politiques pour prendre une décision ? Certainement pas. Il faudrait plutôt regardé du côté des élections qui approchent ou encore de la situation des marchés financiers pour comprendre mais rien n’est certain dans ce jeu politique. Malgré tout, pendant ce temps, 30 millions d’Américains sont au chômage et plusieurs millions sont menacés d’éviction.

Trump vient sauver la situation avec son Executive Order ? Pas vraiment convaincant

Le président américain menaçait la semaine dernière de contourner le congrès en signant un ordre exécutif, lui permettant de mettre en place ses propres mesures et e critiquer le désaccord entre les républicains et les démocrates, surtout du fait des démocrates selon lui. Mais ne nous y trompons pas, le jeu politique est le même du côté démocrate qui accuse les républicains pour ces désaccords.

La décision de Donald Trump permettrai ainsi de prolonger l’aide supplémentaire aux demandeurs d’emplois, protéger les étudiants en décalant le remboursement de leur prêts étudiant jusqu’à la fin de l’année et de prolonger les interdictions d’éviction des personnes qui ne payent plus leur loyer.

Par ailleurs, le président a ajouté une autre mesure qu’il tentait de faire passer depuis longtemps mais n’avait jamais reçu l’approbation du congrès, tant du côté démocrates que républicains, à savoir un décalage, voir la suppression en cas de réélection, des impôts sur le revenus des personnes gagnant moins de 100 000$ par an.

« Executive order » : une mise place délicate et probablement longue

Sur le papier cette action peut être perçue comme positive, si elle permet aux Américains de survivre en attendant que le congrès se mette d’accord sur des mesures plus importantes mais en réalité de nombreux obstacles pourraient ralentir la mise en place et rendre les mesures presque inefficaces.

Le revenu supplémentaire pour les demandeurs d’emplois

L’aide pour les chômeurs était de 600$ par semaine et tombe à 400$, à condition que les Etats contribuent à hauteur de 100$. Les Etats sont également dans une situation financière délicate et certains d’entre eux ne pourront pas financer ces 25% demandé par le président américain.

Cela implique que les Etats trouvent ce financement, prennent une décision quant à cette part à financer, puis de la mettre en place et cela pourrait prendre du temps, que certains Américains n’ont pas. En effet, les aides de 600$ par semaine se sont arrêtées à la fin du mois de juillet et cela fait déjà bientôt deux semaines sans aides supplémentaires pour de nombreux ménages en ayant grandement besoin.

Au-delà de la situation des personnes sans emplois qui attendent des aides, le financement se fera grâce à 44Mds$ provenant du fond pour les situations d’urgence, comme les catastrophes naturelles. Or, les Etats-Unis sont entré dans une des plus importantes saisons des ouragans depuis plusieurs années et ces fond pourraient venir à manquer dans les semaines à venir ce qui pourrait poser d’autres problèmes.

Les interdictions d’éviction

L’autre volet très surveillé est le prolongement de l’interdiction d’éviction pour les personnes ne payant plus leur loyer. La décision concernant cette mesure n’a pas été validée par Donald Trump qui s’en remet au secrétaire de la santé et des services à la personne ainsi que le directeur de la CDC.

Autrement dit, le président délègue la décision, ce qui devrait faire trainer la mise en place, si mise en place il y à et de nombreux américains doivent payer des intérêts de retard depuis le 25 juillet et pourront être expulsé à partir du 25 aout.

Cette décision primordiale, qui n’est pas inclue dans la proposition des républicains, « HEALS Act », est délicate à mettre en place car il faut également prendre en compte les propriétaires, qui pour certains, qui ne sont pas millionnaires, ont des prêts à rembourser et auront probablement besoin d’un soutien financier en cas de prolongation de cette mesure.

Les prêts étudiants

Cette mesure pourrait être la plus rapide à mettre en place et reste indispensable lorsque l’on voit que plus de 1600 milliards de dollars sont ouvert en prêts étudiants aux Etats-Unis. La mesure signée par Donald Trump, qui prévoit de prolonger jusqu’à la fin de l’année le décalage des paiements des intérêts et du capital devrait être rapidement validée et mise en place.

Le décalage des impôts sur le revenu

Le dernier volet de son Executive Order prévoit le décalage du paiement des impôts jusqu’à la fin de l’année pour les personnes touchant jusqu’à 100 000 dollars par an et donc concerne les personnes ayant un travail, soit pas forcément les plus touché par la crise.

Cette décision que Donald Trump essaie de mettre en place depuis déjà plusieurs semaines n’avait pas reçu l’approbation du congrès, que ce soit du côté démocrate ou républicain.

Par ailleurs ce « décalage » dans le paiement des taxes, qui est certes destiné aux personnes ayant moins de 100 000 dollars de salaire, va avantager les personnes qui ont le plus haut revenu, jusqu’à cette limite.

Enfin, il faut savoir que ces taxes servent à financer la sécurité sociale et le Medicare et vont donc réduire le budget de ces organes de santé, destinés à soutenir les personnes n’ayant pas de mutuelles privées, en pleine pandémie.

Le président américain avait supprimé l’Obamacare en promettant un nouveau système plus protecteur, voilà sa seule action concernant ce sujet depuis lors.

Profitez de la forte évolution des marchés pour trader sur une multitude de produits financiers avec un compte de trading IG

Congrès américain : pas d’accord en vu entre les républicains et les démocrates à court terme

De nombreux autres mesures doivent être décidées mais les républicains et les démocrates n’arrivent pas à se mettre d’accord sur un grand nombre de points. En dehors des aides financières pour la population, deux points semblent être primordiaux, le refinancement des Etats et celui du service postal.

Dans le cas du service postal, lors du premier round de soutien, l’USPS avait bénéficié de 10Mds$ d’aides mais certaines organisations du gouvernement ont fait ressortir que sans une aide plus importante, le service pourrait être à court d’argent en septembre. La demande démocrate (HEROES) propose 25Mds$ d’aides, alors que les républicains prétende que les 10Mds$ obtenus en mars devrait être suffisant.

En dehors de l’intérêt évident de cette institution, le sujet est important en temps de pandémie et à l’approche des élections car de nombreux Etats américains prônent le vote par correspondance. Du côté républicain et notamment Donald Trump, ce vote par courrier serait soit disant la plus grande fraude électorale jamais connue et n’ont donc aucune envie de financer d’avantage le service postal.

Il faut préciser que Donald Trump et de nombreux autres membres du parti républicain votaient déjà par courrier durant les précédentes élections.

Le financement des Etats est également un sujet de discorde en amont des élections et l’est encore plus, maintenant que le président américain charge ces derniers de financer 25% de l’aide pour les chômeurs.

Tous ces exemples montrent bien le caractère politique de ces aides et nous fait penser que ce sujet et ces débats sont beaucoup plus un enjeu électoral que destinés à aider en priorité les Américains et le débat pourrait durer encore un moment. A moins peut-être que les marchés financiers s’écroulent car une décision rapide permettrait de les tenir à flot.

Poursuivez votre lecture : DXY, retour du billet vert en haut de son range

Ces informations ont été préparées par IG Europe GmbH et IG Markets Limited. En plus de la déclaration ci-dessous, le contenu de cette page ne contient pas d’enregistrement de nos cours, ni d’offre ou de sollicitation d’une transaction sur un instrument financier. IG décline toute responsabilité quant à l’utilisation qui pourrait être faite de ces commentaires et aux conséquences qui pourraient en découler. Aucune déclaration ou garantie n’est donnée quant à l’exactitude ou à l’exhaustivité de ces informations. Par conséquent, toute personne qui agit en son nom le fait entièrement à ses propres risques. Toutes les recherches citées ne tiennent pas compte des objectifs spécifiques d’un investissement, de la situation financière ou des besoins propres à chaque investisseur susceptible de les recevoir. Ces informations n’ont pas été préparées conformément aux exigences légales visant à promouvoir l’indépendance de la recherche en investissement et, en tant que tel, sont considérées comme une communication marketing. Bien que nous ne soyons pas spécifiquement contraints de traiter en amont de nos recommandations, nous ne cherchons pas à en tirer profit avant qu’elles ne soient fournies à nos clients. Voir la déclaration relative aux recherches non indépendantes et le résumé trimestriel.

Réagissez à la volatilité

Le coronavirus continue à dominer l’actualité et à créer de la volatilité sur les marchés. Négociez avec nous et tirez parti de :

  • Spreads serrés à partir d'un point sur les indices principaux et de 2,8 points sur le pétrole US
  • Stops garantis, ils ne font l'objet d'un faible coût que s'ils sont déclenchés
  • Un service clients disponible 24h/24, nos équipes se tiennent à votre disposition pour vous aider

Les cours en temps réel

  • Forex
  • Actions
  • Indices
liveprices.javascriptrequired


Voir plus de valeurs forex en temps réel

liveprices.javascriptrequired
liveprices.javascriptrequired

Les cours ci-dessus sont soumis aux mentions légales du site.
Les cours sont donnés à titre indicatif.

Abonnez-vous gratuitement aux idées de trading quotidiennes

Abonnez-vous gratuitement pour recevoir les idées de trading quotidiennes par e-mail, du lundi au vendredi.


Mon consentement est donné librement et peut être retiré à tout moment. Tout retrait de mon consentement ne saurait affecter la légalité du traitement des données effectué antérieurement audit retrait. Pour plus d'informations sur la manière dont nous pouvons utiliser vos données personnelles, veuillez consulter notre Charte de confidentialité et Politique d'accès et nos Termes et conditions du site.

Ces sujets pourraient vous intéresser...

Informez-vous sur les frais et commissions liés au trading avec notre tarification transparente.

Découvrez pourquoi tant d'investisseurs nous accordent leur confiance, et ce qui fait de nous les leaders du courtage en ligne sur CFD.

Consultez notre calendrier économique pour suivre les événements économiques majeurs.