Pétrole : les prix de l'or noir poursuivent leur contraction avant les stocks américains

L’or noir est au rouge ce matin. Le prix du pétrole européen, qui a progressé jusqu’à à 62,55$ vers 10h15 ce matin, est ensuite retombé, pour se situer en décrochage de 0,50% à 61,91$ vers 10h45. Le WTI américain se contracte de 0,74% à 56,52$.

Les cours du pétrole continuent de se déprécier ce mardi avant la publication de l’état des stocks hebdomadaires de brut américain du rapport API, attendue à 22h30 ce soir. La semaine dernière, ces stocks s’étaient contractés de 0,5 million après avoir augmenté de 4,26 millions la période précédente.

Cours CFD du baril de Brent – Oct-Nov.2019

Le Brent et le WTI avaient progressé la semaine dernière, respectivement de 1,2% et 0,9%. Le Brent avait même touché vendredi un plus haut depuis le 24 septembre en atteignant 63,65 $ le baril vers 17H00 GMT, et le WTI avait pris le même chemin lundi matin peu après 7H00 GMT avec un pic à 58,09 $, avant de se contracter.

Mais hier, les deux types d’or noir ont été rattrapés par des signaux contradictoires relatifs au dossier commercial Chine-Etats-Unis. Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier a perdu 86 cents, ou 1,4%, pour finir à 62,44 dollars, et le baril américain de WTI pour décembre a pour sa part lâché 67 cents, ou 1,2% pour finir à 57,05 dollars.

Après des propos rassurants du ministère chinois du travail sur l’avancée de ces négociations samedi, les marchés ont décroché un peu avant 14h30 lorsqu’une journaliste de CNCB, Eunice Yong, a révélé sur Twitter que « l’humeur à Pékin concernant un accord commercial avec les Etats-Unis était pessimiste », selon une source du gouvernement chinois.

D’après la reporter, la Chine aurait été troublée après que Donald Trump se soit prononcé contre une levée des sanctions douanières, alors qu’elle pensait que les deux parties s’étaient entendues sur ce principe. Pour leur part, les Etats-Unis ne se sont pas exprimés depuis vendredi sur le volet commercial.

Pression sur la Fed

Seule information notoire pour les marchés, côté USA, le président des Etats-Unis et le président de la Fed Jerome Powell se sont entretenus de visu hier matin, et discuté « des taux d’intérêt, des taux d’intérêt négatifs, de la faiblesse de l’inflation, de l’assouplissement, de la force du dollar et de ses effets sur le secteur manufacturier, le commerce avec la Chine, l’Union européenne et d’autres », a déclaré Donald Trump sur twitter.

Qualifié de « très bonne et cordiale réunion » par le locataire de la Maison Blanche, cet entretien fut encore une fois l’occasion pour celui-ci de protester contre des « taux d’intérêt de la Fed trop hauts par rapport à ceux d’autres pays concurrents », a-t-il indiqué, cette nuit, toujours sur Twitter.

Pour les observateurs, la hausse des prix du brut observée depuis le début du mois d’octobre est en grande partie liée aux espoirs d’un accord commercial entre la Chine et les Etats-Unis, mais en l’absence de concrétisation, cette progression reste contenue.

Réunion de l’Opep

Autre élément susceptible d’influer les prix dans les prochaines semaines : la prochaine réunion de l’Opep et de l’Opep+, fixée aux 5 et 6 décembre à Vienne, devrait apporter de nouvelles indications sur une nouvelle prolongation de leurs réductions de production instaurées depuis janvier 2019 et prévues jusqu’à la fin mars 2020.

Selon les dernières estimations de l’Agence internationale de l’Energie (AIE), la croissance de la demande mondiale de brut pour 2019 atteint 1 million de barils par jour et devrait atteindre 1,2 mbj en 2020, des prévisions qui s’appuient sur les anticipations de croissance mondiale du FMI à 3,4%.

Selon l’agence, le marché pétrolier devrait rester « calme » l’an prochain malgré les tensions géopolitiques, et continuer d’être soutenu par un accroissement de l’offre de certains pays comme les Etats-Unis ou le Brésil.

« Le calme est soutenu par un marché bien approvisionné et des stocks élevés. Cette situation peut se maintenir en 2020 parce que les pays non-Opep vont augmenter leur production de 2,3 millions de barils par jour », souligne l’AIE dans son rapport mensuel.

Enfin, l’IPO du groupe pétrolier Saoudi Aramco est également à surveiller. Dimanche, le géant saoudien, qui produit environ 10% du pétrole mondial, a annoncé qu’il introduirait en bourse 1,5% de son capital, dont il pourrait tirer entre 24 et 24,5 milliards de dollars (avec une valorisation de l’entreprise

Ces informations ont été préparées par IG Europe GmbH et IG Markets Limited. En plus de la déclaration ci-dessous, le contenu de cette page ne contient pas d’enregistrement de nos cours, ni d’offre ou de sollicitation d’une transaction sur un instrument financier. IG décline toute responsabilité quant à l’utilisation qui pourrait être faite de ces commentaires et aux conséquences qui pourraient en découler. Aucune déclaration ou garantie n’est donnée quant à l’exactitude ou à l’exhaustivité de ces informations. Par conséquent, toute personne qui agit en son nom le fait entièrement à ses propres risques. Toutes les recherches citées ne tiennent pas compte des objectifs spécifiques d’un investissement, de la situation financière ou des besoins propres à chaque investisseur susceptible de les recevoir. Ces informations n’ont pas été préparées conformément aux exigences légales visant à promouvoir l’indépendance de la recherche en investissement et, en tant que tel, sont considérées comme une communication marketing. Bien que nous ne soyons pas spécifiquement contraints de traiter en amont de nos recommandations, nous ne cherchons pas à en tirer profit avant qu’elles ne soient fournies à nos clients. Voir la déclaration relative aux recherches non indépendantes et le résumé trimestriel.

Réunion de l'OPEP

Découvrez comment l’OPEP impacte les prix du pétrole à l’approche de la réunion.

  • Qu’a-t-il été décidé lors de la dernière réunion de l’OPEP ?
  • Pourquoi les pays membres de l'OPEP s'entendent-ils sur les quotas de pétrole ?
  • Quels sont les pays membres de l'OPEP ?

Les cours en temps réel

  • Forex
  • Actions
  • Indices
Vente
Achat
Mise à jour
Variation
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-


Voir plus de valeurs forex en temps réel

Vente
Achat
Mise à jour
Variation
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
Vente
Achat
Mise à jour
Variation
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-

Les cours ci-dessus sont soumis aux mentions légales du site.
Les cours sont donnés à titre indicatif.

Abonnez-vous gratuitement aux idées de trading quotidiennes

Abonnez-vous gratuitement pour recevoir les idées de trading quotidiennes par e-mail, du lundi au vendredi.


Mon consentement est donné librement et peut être retiré à tout moment. Tout retrait de mon consentement ne saurait affecter la légalité du traitement des données effectué antérieurement audit retrait. Pour plus d'informations sur la manière dont nous pouvons utiliser vos données personnelles, veuillez consulter notre Charte de confidentialité et Politique d'accès et nos Termes et conditions du site.

Ces sujets pourraient vous intéresser...

Informez-vous sur les frais et commissions liés au trading avec notre tarification transparente.

Découvrez pourquoi tant d'investisseurs nous accordent leur confiance, et ce qui fait de nous les leaders du courtage en ligne sur CFD.

Consultez notre calendrier économique pour suivre les événements économiques majeurs.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. 75% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG. Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Les options et les turbos warrants sont des instruments financiers complexes présentant un risque de perte en capital. Les pertes peuvent être extrêmement rapides. Le service d'exécution d'ordres au travers d’un compte risque limité présente un risque de perte du capital investi. Les CFD, les options et les turbos warrants sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. Le service d'exécution d'ordres au travers d’un compte risque limité présente un risque de perte du capital investi.