Michelin : ce qu’il faut savoir avant ses résultats trimestriels

Le groupe clermontois publiera demain les résultats de son 3e trimestre. Michelin, qui annoncé récemment la fermeture prochaine de ses sites de La Roche-sur-Yon et de Bamberg, en Allemagne, est attendu au tournant.

Au 1er semestre, le groupe a enregistré un chiffre d’affaires de 11,78 milliards d’euros, en progression par rapport à la même période en 2018, où il s’est élevé à 10,6 milliards d’euros, mais pour un résultat net inférieur, de 844 millions d’euros contre 917 millions l’année dernière.

Sur cette période, les volumes se sont contractés de 0,9%, impactés par une forte baisse de la demande en Première monte (en particulier en Europe et en Chine), et d’un ralentissement des activités de remplacement. Concernant ses activités de spécialité, la bonne tenue du secteur minier a été contrebalancée par la baisse du secteur agricole.

Michelin a fait état d’un effet mix-prix positif de 1,7% et d’un effet de change de +1,9% grâce au renforcement du dollar face à l’euro.

Un scénario de marché abaissé

Dans ce contexte, le pneumaticien avait confirmé en juillet ses objectifs pour 2019, et ce malgré un scénario de marché revu à la baisse par rapport au trimestre précédent.

Sur l’ensemble de l’année 2019, il avance un scénario de marché tablant sur une contraction de 1% pour l’activité de tourisme (la croissance de 1% du remplacement ne compensera pas le recul de la première monte, à -4%), d’une baisse de 2% pour les poids lourds et de 3 à 5 % pour ses activités de spécialités, notamment soutenues par la demande des secteurs miniers et avions.

Michelin estime que les effets de change devraient lui profiter mais que l’augmentation des matières premières et les douanes devraient impacter ses résultats de 100 millions d’euros. Le fabricant français vise dans ce contexte un résultat opérationnel (hors contribution de Camso et Fenner) supérieur à celui de 2018, et un free cash flow supérieur à 1 450 millions d’euros.

Selon les données compilées par S&P Global Market Intelligence, le consensus des analystes anticipe pour Michelin en 2019 un résultat opérationnel de 4630 millions d’euros en 2019, contre 4119 millions d’euros en 2018, pour un bénéfice net par action de 10,3€ contre 9,25€ en 2018.

Oddo écarte le risque d’un avertissement sur résultats

Reste à savoir si les fermetures de sites annoncées – qui concernent pour la France la production de pneus poids lourds premium, et pour l’Allemagne, les pneus de tourisme – n’augurent pas d’avertissement sur résultat.

Lorsque la direction de Michelin avait dévoilé son plan de fermeture de La Roche-sur-Yon, celle-ci avait invoqué un « marché européen sans croissance, une concurrence exacerbée, [et] des marques d'entrée de gamme en progression constante » selon Les Echos.

Concernant la cessation des activités de Bamberg, elle avait expliqué que la performance du site avait été impactée par la faiblesse de la demande et la forte concurrence asiatique.

Pour les analystes d’Oddo BHF, un avertissement sur résultat reste « peu probable lors de la publication trimestrielle malgré un scénario adverse sur les volumes ». Le bureau d’études estime que « Michelin se distingue toujours au sein du secteur par une visibilité supérieure ou encore une croissance des résultats de 9% par an en 2019/20, et une génération de free cash flow à nouveau en hausse et confirmée récemment par le management ». Il a réitéré au début du mois sa recommandation à l’achat sur le titre avec un objectif de cours de 135 euros.

Analyse technique du cours de l'action Michelin

Demain, les résultats Michelin pourraient soutenir le titre selon les perspectives attendues mais l’activité minière, qui avait notamment permis de soutenir le T2, pourraient être sous pression après le trimestre décevant de Caterpillar, due à une baisse de ce secteur.

Graphique du cours de Michelin en données journalières

Graphiquement, le cours de l’action Michelin évolue sur la moyenne mobile 200 périodes et le maintien sur celle-ci devrait permettre de tester le haut du triangle actuellement situé sur les 105,80€. Pour valider le retour d’une tendance haussière durable, nous attendrons la sortie par le haut du triangle.

Si le titre échoue à se maintenir au-delà des 104€, plus haut du 1er octobre dernier, cet échec devrait invalider le rebond et le cours de l’action Michelin pourrait poursuivre en direction de la MM200. Une cassure de cette dernière en clôture devrait conduire à une accélération de la tendance baissière par la suite.

Analyse technique : Vincent Boy

Ces informations ont été préparées par IG Europe GmbH et IG Markets Limited. En plus de la déclaration ci-dessous, le contenu de cette page ne contient pas d’enregistrement de nos cours, ni d’offre ou de sollicitation d’une transaction sur un instrument financier. IG décline toute responsabilité quant à l’utilisation qui pourrait être faite de ces commentaires et aux conséquences qui pourraient en découler. Aucune déclaration ou garantie n’est donnée quant à l’exactitude ou à l’exhaustivité de ces informations. Par conséquent, toute personne qui agit en son nom le fait entièrement à ses propres risques. Toutes les recherches citées ne tiennent pas compte des objectifs spécifiques d’un investissement, de la situation financière ou des besoins propres à chaque investisseur susceptible de les recevoir. Ces informations n’ont pas été préparées conformément aux exigences légales visant à promouvoir l’indépendance de la recherche en investissement et, en tant que tel, sont considérées comme une communication marketing. Bien que nous ne soyons pas spécifiquement contraints de traiter en amont de nos recommandations, nous ne cherchons pas à en tirer profit avant qu’elles ne soient fournies à nos clients. Voir la déclaration relative aux recherches non indépendantes et le résumé trimestriel.

Investissez sur les actions dès aujourd'hui

Prenez position à l’achat ou à la vente sur des milliers d'actions internationales.

  • Augmentez votre exposition sur les marchés grâce à l'effet de levier
  • Bénéficiez de spreads à partir de 0,1% sur les principales actions mondiales
  • Négociez les CFD directement dans les carnets d'ordres grâce à l'accès direct aux prix du marché

Les cours en temps réel

  • Forex
  • Actions
  • Indices
Vente
Achat
Mise à jour
Variation
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-


Voir plus de valeurs forex en temps réel

Vente
Achat
Mise à jour
Variation
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
Vente
Achat
Mise à jour
Variation
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-

Les cours ci-dessus sont soumis aux mentions légales du site.
Les cours sont donnés à titre indicatif.

Abonnez-vous gratuitement aux idées de trading quotidiennes

Abonnez-vous gratuitement pour recevoir les idées de trading quotidiennes par e-mail, du lundi au vendredi.


Mon consentement est donné librement et peut être retiré à tout moment. Tout retrait de mon consentement ne saurait affecter la légalité du traitement des données effectué antérieurement audit retrait. Pour plus d'informations sur la manière dont nous pouvons utiliser vos données personnelles, veuillez consulter notre Charte de confidentialité et Politique d'accès et nos Termes et conditions du site.

Ces sujets pourraient vous intéresser...

Informez-vous sur les frais et commissions liés au trading avec notre tarification transparente.

Découvrez pourquoi tant d'investisseurs nous accordent leur confiance, et ce qui fait de nous les leaders du courtage en ligne sur CFD.

Consultez notre calendrier économique pour suivre les événements économiques majeurs.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. 75% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG. Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Les options et les turbos warrants sont des instruments financiers complexes présentant un risque de perte en capital. Les pertes peuvent être extrêmement rapides. Le service d'exécution d'ordres au travers d’un compte risque limité présente un risque de perte du capital investi. Les CFD, les options et les turbos warrants sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. Le service d'exécution d'ordres au travers d’un compte risque limité présente un risque de perte du capital investi.