Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. 79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG. Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Les options et les turbos sont des instruments financiers complexes présentant un risque de perte en capital. Les pertes peuvent être extrêmement rapides. Les clients professionnels peuvent perdre plus que leur capital investi. Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. 79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG. Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Les options et les turbos sont des instruments financiers complexes présentant un risque de perte en capital. Les pertes peuvent être extrêmement rapides. Les clients professionnels peuvent perdre plus que leur capital investi.

EUR/GBP : la livre veut croire à un accord sur le Brexit

Semaine cruciale pour le Brexit après que Londres et Bruxelles ont convenu d’intensifier les négociations pour tenter de parvenir à un accord lors du prochain sommet du Conseil européen, jeudi et vendredi.

Lancées en « tunnel » (dans des conditions qui doivent normalement tenir à l’écart des confidences les journalistes), les discussions entre Michel Barnier, négociateur pour l’Europe, et son homologue britannique, Steven Barclay, qui se sont tenues à Luxembourg hier et doivent se poursuivre ces prochaines 48h, laissent un mince espoir d’y parvenir.

C’est sur celui-ci en tout cas que le cours de la livre sterling s’apprécie de nouveau ce mardi, en progression de près de 3% sur cinq séances face à l’euro.

Cours CFD de l’EUR/GBP – 11-15 octobre

Aujourd’hui, vers 12h45, la paire EUR/GBP se contracte de 0,67%, à 0,8698£ proche d’un plus bas à 0,8697£, touché plus tôt dans la journée sur les déclarations de Michel Barnier à la presse ce matin : « Nos équipes travaillent dur, et le travail vient juste de commencer aujourd’hui […] Même si l’accord sera difficile, de plus en plus difficile, pour être franc, il est encore possible cette semaine ». Même son de cloche pour Steven Barclay, qui a assuré « qu’un accord est encore très possible ».

D’après une information de la BBC, Londres a soumis hier à l’Europe de nouvelles propositions sur la gestion des douanes (donc du backstop). Si celles-ci restent en l’état clairement insuffisante pour Bruxelles, l’Union européenne travaille d’arrache-pied avec Londres pour trouver une porte de sortie légale d’ici la fin de semaine, à moins de 15 jours de la deadline du Brexit.

L'objectif ambitieux d'un accord d'ici trois jours

Selon une source diplomatique européenne de l’AFP, « les Britanniques veulent un accord et ils ont bougé sur la question des douanes et sur le droit de regard donné aux autorités locales d’Irlande du Nord », mais il faudra « voir si c’est suffisant pour être traduit dans un texte juridique ».

D’autres sources de Reuters rapportent pour leur part que Michel Barnier a indiqué aux 27 que la dernière proposition britannique n'était pas suffisante, et que s'il n'y avait pas d'accord sur le texte légal d'ici ce soir, il recommanderait au sommet une poursuite des négociations.

A Londres, la sortie coute-que-coute de l’UE reste à l’agenda politique. Le discours de la Reine au Parlement britannique hier, qui a développé le programme politique de Boris Johnson – a répété que la priorité du Royaume-Uni était de sortir de l’Union le 31 octobre. La semaine dernière, le Premier ministre a par ailleurs prévu la suppression de tous les droits de douanes à l’entrée du marché britannique en cas de no-deal…

L'épineuse étape parlementaire

Si le Royaume-Uni et l’UE trouvent un accord d’ici à la fin de la semaine, le texte sera soumis au vote des députés britanniques lors d’une sessions spéciale du Parlement, samedi. Si l’accord est accepté par les parlementaires, Londres sortira de l’Union le 31 octobre prochain.

Mais si l’accord est une nouvelle fois rejeté par les MPs, Boris Johnson sera dans l’obligation légale de demander à l’UE une extension du Brexit, le Parlement britannique ayant légiféré sur cette option au début du mois de septembre. Boris Johnson pourrait risquer de s’y refuser mais cette décision ruinerait ses velléités d’organisation de nouvelles élections générales. Sans majorité parlementaire, il a peu de chances d’obtenir le feu vert des MPs pour les organiser si aucun accord n’est signé ou que la demande d’extension du Brexit n’est pas formulée…

Ces informations ont été préparées par IG Europe GmbH et IG Markets Limited. En plus de la déclaration ci-dessous, le contenu de cette page ne contient pas d’enregistrement de nos cours, ni d’offre ou de sollicitation d’une transaction sur un instrument financier. IG décline toute responsabilité quant à l’utilisation qui pourrait être faite de ces commentaires et aux conséquences qui pourraient en découler. Aucune déclaration ou garantie n’est donnée quant à l’exactitude ou à l’exhaustivité de ces informations. Par conséquent, toute personne qui agit en son nom le fait entièrement à ses propres risques. Toutes les recherches citées ne tiennent pas compte des objectifs spécifiques d’un investissement, de la situation financière ou des besoins propres à chaque investisseur susceptible de les recevoir. Ces informations n’ont pas été préparées conformément aux exigences légales visant à promouvoir l’indépendance de la recherche en investissement et, en tant que tel, sont considérées comme une communication marketing. Bien que nous ne soyons pas spécifiquement contraints de traiter en amont de nos recommandations, nous ne cherchons pas à en tirer profit avant qu’elles ne soient fournies à nos clients. Voir la déclaration relative aux recherches non indépendantes et le résumé trimestriel.

Le trading autour du Brexit

Découvrez comment la sortie du Royaume-Uni de l'UE continue d'affecter les traders, mais aussi :

  • Comment négocier après le Brexit
  • Les marchés à surveiller
  • Les différentes stratégies de trading liées au Brexit sur des actifs clés

Les cours en temps réel

  • Forex
  • Actions
  • Indices
liveprices.javascriptrequired


Voir plus de valeurs forex en temps réel

liveprices.javascriptrequired
liveprices.javascriptrequired

Les cours ci-dessus sont soumis aux mentions légales du site.
Les cours sont donnés à titre indicatif.

Abonnez-vous gratuitement aux idées de trading quotidiennes

Abonnez-vous gratuitement pour recevoir les idées de trading quotidiennes par e-mail, du lundi au vendredi.


Mon consentement est donné librement et peut être retiré à tout moment. Tout retrait de mon consentement ne saurait affecter la légalité du traitement des données effectué antérieurement audit retrait. Pour plus d'informations sur la manière dont nous pouvons utiliser vos données personnelles, veuillez consulter notre Charte de confidentialité et Politique d'accès et nos Termes et conditions du site.

Ces sujets pourraient vous intéresser...

Informez-vous sur les frais et commissions liés au trading avec notre tarification transparente.

Découvrez pourquoi tant d'investisseurs nous accordent leur confiance, et ce qui fait de nous les leaders du courtage en ligne sur CFD.

Consultez notre calendrier économique pour suivre les événements économiques majeurs.