Coronavirus : l'essentiel de l'actualité financière du jeudi 26 mars

Mise à jour 17h40 - Avec Reuters

L'info du jour : record historique des inscriptions hebdomadaires au chômage aux Etats-Unis

Le nombre d'inscriptions hebdomadaire au chômage a bondi à un niveau jamais observé aux Etats-Unis à 3,283 millions (contre 281k la semaine précédente). Le précédent record d'inscriptions fait pâle figure à côté avec 695 000 inscrits en 1982. Le consensus Reuters était compris dans une fourchette large allant de 250 000 jusqu'à 4 millions.

Marchés actions

Les indices européens ont fini pour la troisième séance consécutive dans le vert, portés dans l'après-midi par le rebond de la bourse de New York. Le record du nombre d'inscriptions au chômage enregistré aux Etats-Unis n'a pas coupé l'appétit des opérateurs américains. Plutôt surprenante, la résistance de Wall Street trouverait principalement son origine dans l'espoir d'un plan de relance américain encore plus généreux que prévu au regard de l'explosion des chiffres du chômage.

Les observateurs considèrent également que ces chiffres étaient largement anticipés par les marchés (les estimations les plus pessimistes, comme chez Citi, s'attendaient à 4 millions de nouvelles inscriptions). Enfin, pour d'autres, la seule boussole actuelle des marchés serait l'évolution de l'épidémie de coronavirus, qui relèguerait pour l'instant au second rang les indicateurs économiques traditionnellement surveillés par les marchés.

A la fermeture des marchés européens :

  • A Paris, le CAC 40 finit sur une progression de 2,51% à 4543 points. A Francfort, le Dax 30 termine à +1,35% à 10007 points. Enfin à Londres, le FTSE 100 gagne 2,09% à 5807 points. L'Euro Stoxx rebondit de 1,37%
  • A la bourse de New York, le S&P est au même moment en hausse de 4,6% à 2591 points, le Dow Jones bondit de 5% également à 22 261 points, le Nasdaq est à +3,93% et 7675 points.
  • Hier le CAC 40 a enregistré une deuxième séance consécutive de gains à +4,47%, l’Euro Stoxx 50 a gagné 3,13%, le Dax 1,79% et le FTSE 100 4,45%.
  • Wall Street a terminé également en hausse, sauf le Nasdaq qui s’est replié de 0,45%. Le Dow Jones a clôturé à 21 200 points (+2,39%) et le S&P 500 à 2475 points (+1,15%).

Devises

A 17h20

Matières premières

  • Pétrole : Le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo s'est entretenu mercredi avec le prince saoudien Mohammed Ben Salmane. Les deux parties se sont déclarées prêtes à collaborer pour endiguer l'épidémie de coronavirus et "stabiliser les prix du marché de l'énergie". Pompeo "remercie l'Arabie Saoudite pour son partenariat face aux menaces du régime iranien". D'après Bloomberg, les Etats-Unis souhaitent engager ces négociations avec Riyad dans le cadre du G20.

A 17h20-->

Coronavirus

  • Le nombre de morts du coronavirus a dépassé la barre des 20 000 dans le monde hier.
  • La Chine a décidé de suspendre temporairement à partir du 28 mars toutes les entrées d'étrangers au sein de son territoire, a annoncé le Global Times jeudi après-midi. Les permis de séjour et de résidence seront suspendus à partir de cette date. Pour certains impératifs économiques, commerciaux, technologiques ou scientifiques, les entrées sur le territoire chinois seront soumises à autorisation spéciale et à la discrédition des autorités.
  • L'aviation civile a ordonné les compagnies aériennes chinoises de ne maintenir qu’une destination par pays et de limiter le nombre de leurs vols à un par semaine à compter du 29 mars afin d’éviter que le pays soit touché par une nouvelle pandémie. L’autorité a ordonné ces mêmes restrictions aux compagnies étrangères.
  • L’Espagne a étendu jeudi la durée du confinement jusqu’au 12 avril. Le deuxième pays européen le plus touché par le coronavirus déplore 56 188 malades et 4089 morts.

  • En France, le bilan de ces dernières 24h s’est alourdi avec 231 décès supplémentaires, à 1331 morts et 25 233 personnes contaminées. Emmanuel Macron a annoncé hier soir le lancement de « Résilience », une opération de soutien militaire à la population et au corps médical. L’armée interviendra des aujourd’hui à Mulhouse. Deux porte-hélicoptères amphibies vont être déployés dans l’Océan indien et dans les zones Antilles-Guyane afin de porter secours à la population des départements et territoires d’Outre-Mer.
  • L'aéroport d'Orly fermera ses portes le 31 mars. Le trafic aérien sera temporairement concentré sur le site de Roissy.
  • Le confinement de la population française a déjà entraîné 1,2 million de salariés en situation de chômage partiel.
  • Aux Etats-Unis, l’épidémie continue de gagner du terrain. 13870 nouveaux cas ont été détectés dans les dernières 24h pour un total de 69 018 personnes infectées et 1042 décédées. 45% des contaminés sont situées à New York. L’Etat du Minnesota a pris la décision d’instaurer une période de confinement de 15 jours. Le secrétaire américain à la Défense Mark Esper a décidé de suspendre les retours des troupes américaines situés à l’étranger pour une durée maximum de 60 jours, en dehors de certaines exceptions comme le retrait des contingents situés en Afghanistan. L’US Army compte 227 cas de Covid-19.
  • En Allemagne, le bilan s’est alourdi à 198 morts et 36508 malades.
  • La Russie a décidé d’interrompre tous les vols internationaux à compter de demain et pour une durée indéterminée. Seuls les rapatriements seront autorisés.
  • En Egypte, la ville du Caire (20 millions d’habitants) a instauré un couvre-feu nocturne. Le pays comptabilise 456 cas de coronavirus dont 21 décès.
  • Inquiet devant l'éventualité d'une seconde vague de contamination, le Japon a demandé à ses citoyens de ne voyager que pour des motifs essentiels, tandis que la préfecture de Tokyo a prié ses habitants de rester confinés chez eux ce week-end.
  • Westminster a annoncé que le Prince Charles, héritier du Trône britannique et âgé de 71 ans, avait contracté le coronavirus.

Mesures d’urgence économiques

  • Rejeté à deux reprises par le Sénat, le projet de plan de relance économique des Etats-Unis a finalement trouvé consensus entre la majorité républicaine et l’opposition démocrate. Voté cette nuit en Chambre haute, le texte sera présenté à la Chambre des Représentants à majorité démocrate vendredi, a indiqué sa président Nancy Pelosi.
  • Le plan de sauvetage de Washington s’élève à un total de plus de 2000 milliards d’aides fiscales de l’Etat : il prévoit de la monnaie hélicoptère avec deux séries de chèques de 1200$ (adultes) et 500$ (enfants) envoyés aux foyers américains gagnant moins de 150 000 dollars par an, un programme de 367 milliards de prêts aux PME/TPE, la prise en charge exceptionnelle de 600 dollars supplémentaires d'assurance chômage par semaine pour une période de quatre mois, 500 milliards de fonds pour les industries et les collectivités locales, 150 milliards de fonds de relance publique, et 130 milliards pour les hôpitaux. Le gouvernement va verser des aides directes aux compagnies aériennes sous condition qu’elles suspendent les licenciements de personnels pour une période prédéfinie. L’Etat pourrait également entrer au capital de certaines d’entre elles.
  • Le G20 tiendra aujourd’hui un sommet extraordinaire par visioconférence jeudi au sujet du coronavirus.
  • L’Allemagne est sur le point d’adopter un plan d’urgence économique de plus de 1100 milliards d’euros. Il inclut un fonds de secours pour les grandes entreprises, des moyens supplémentaires pour sa banque publique d’investissement et une augmentation du budget fédéral de 156 milliards d’euros, dont la moitié sera consacrée aux PME et aux indépendants. Des reports de loyers, des mesures de soutien aux hôpitaux et un assouplissement des conditions du chômage sont aussi prévues. Le vote du texte par le Bundesrat est prévu vendredi.
  • Le gouvernement français a présenté hier après-midi le détail des 25 ordonnances adoptées dans le cadre de sa loi d'urgence sur le Covid-19. Le ministère du Travail français a indiqué que le gouvernement permettra de déroger à la durée du travail dans certains secteurs pour atteindre jusqu'à 60 heures hebdomadaires (énergie, télécoms, transports, logistique, agroalimentaire…). Le secrétaire d'Etat français au Numérique Cédric O a annoncé mercredi 4 milliards d'euros de mesures de soutien aux start-ups françaises venant s'ajouter au plan de relance économique de 45 milliards d'euros du gouvernement français.
  • Le ministre des Finances de Singapour a indiqué que l'Etat préparait une enveloppe de 48 milliards de S$ pour lutter contre l'impact économique du coronavirus. Le PIB de Singapour s'est contracté de 10,6% au premier trimestre, et sa production industrielle s'est contractée de plus de 22% au mois de février.

Banques centrales

  • La présidente de la Banque centrale européenne Christine Lagarde a demandé à l'Eurogroupe de réfléchir à l'émission d'obligations souveraines mutualisées, une option évoquée depuis plusieurs jours par certains Etats et baptisée "Coronabonds". L'Allemagne a fait part de son opposition à ce projet, mais neuf membres – dont la France, l’Espagne et l’Italie – ont envoyé une lettre commune au président du Conseil européen Charles Michel pour soutenir cette solution.
  • La BCE a publié le détail des conditions d'exercice de son Pandemic Emergency Purshase Programme (PEPP), son programme de rachats additionnels d'actifs de 750 Md€ anti-crise. Toutes les contraintes qui s'appliquaient à ses précédents QE ont été soit supprimées, soit radicalement assouplies, commente le Financial Times. La mesure d'assouplissement la plus importante est la suppression du plafond de rachat de dette d'un Etat, historiquement fixée à un tiers.

Entreprises

  • Ford a déclaré qu’il prévoyait de reprendre une partie de la production sur ses sites nord-américains le 6 avril au plus tôt. La priorité sera donnée à ses modèles de véhicules les plus rentables.

  • Le président de l'Association internationale du transport aérien (AITA) Alexandre de Juniac a livré un message alarmiste sur BFM Business ce matin en déclarant que si le confinement se prolonge jusqu'au mois de juin, "la moitié des compagnies aériennes seront à court de trésorerie" et chiffre la baisse du CA du secteur de 252 milliards de dollars, soit 40% de leur chiffre d'affaires annuel. Pour Monsieur de Juniac, l'effondrement est sans précédent, plus fort que la crise de 2008.
  • Après avoir fermé quelques jours ses sites de production français et espagnols afin de les désinfecter et les mettre à de nouvelles normes sanitaires, Airbus a indiqué qu’il avait partiellement repris son activité hier.
  • Wells Fargo, USBank, JPMorgan et Citibank ont accepté d’accorder un délai de 90 jours à leurs clients pour le paiement de leurs créances hypothécaires. Bank of America a convenu d’un report de 30 jours.
  • Apple a fini dans le rouge hier (-0,55%) alors que la rumeur court que l’entreprise californienne pourrait retarder le lancement de ses modèles d’iPhones 5G. En parallèle, Tim Cook a annoncé sur Twitter avoir fait don de plus de 10 millions de masques de protection aux Etats-Unis et en Europe.
  • D’après Counterpoint, les ventes mondiales de smartphones ont chuté de 14% y/y au mois de février en raison de l’épidémie de coronavirus. Les ventes chinoises ont chuté de 38%. “La Chine et la Corée du Sud observant maintenant des signes d’amélioration, mais pour le reste du monde, « le pire est encore à venir », explique l’institut de recherche.

  • LVHM a repoussé sa prochaine assemblée générale au 30 juin 2020.
  • Son activité réduite, Alstom a été contraint de suspendre toutes ses activités de production de train en France. Celles de la maintenance et de l'alimentation sont maintenues sur la moitié de ses treize sites français. 6000 des 9000 salariés du groupe en France sont actuellement en télétravail.
  • Novartis travaille avec un consortium de 19 sociétés de sciences de la vie pour accélérer le développement, la production et la livraison de vaccins, de tests de dépistage et de traitements du Covid-19.
  • JC Decaux a annoncé mercredi le retrait de sa proposition de dividende 2019 afin de renforcer sa liquidité et sa flexibilité financière et de sa prévision de croissance organique de chiffre d’affaires trimestriel.

  • Altran a décidé de ne pas proposer le paiement d’un dividende au titre de l’exercice 2019 en raison des incertitudes liées à l’épidémie de coronavirus.

  • ADP a annoncé que l’aéroport d’Orly serait temporairement fermé à compter du 31 mars prochain en raison de la pandémie de coronavirus.

Dernières statistiques

  • La Bank of England a laissé le niveau de ses taux d'intérêts directeurs inchangés à 0,1% et a confirmé son programme de 746 milliards de livre sterling de rachats d'actifs.

  • En France, le climat des affaires mesuré par l’Insee s’est contracté de 10 points à 95, sa plus forte chute mensuelle depuis le début de la série en 1980. En 2008, après Lehman Brothers, l’indicateur avait chuté de 9 points. La dégradation est considérable dans les services (-14), dans le commerce de détail (-13), dans le commerce de gros (-5) et dans l’industrie (-3).

  • Selon les premières estimations de l’Insee relatives à la perte d’activité économique liée au coronavirus, l’impact de la crise sanitaire en cours représente une chute de 35% du PIB par rapport à une situation normale. Il touche de façon hétérogène les différentes branches d’activité. Les services marchands (56% du PIB français) représentent 20% de cette chute. A contrario, l’agriculture et l’agroalimentaire n’ont pas de contribution négative sur le PIB, même si leur activité a un peu ralenti.

  • Comptablement, un confinement d’un mois aurait un impact de l’ordre d’une douzaine de points de PIB trimestriel en moins, soit 3 points de PIB annuel.

  • Singapour : PIB T1 -> -10,6% (T4 : +0,6%)
  • Singapour : production industrielle -> -22,3% (fév. préc. +18,7%)
  • Royaume-Uni : ventes au détail principales -> -0,5% (fév., cons. -0,2%)
  • Etats-Unis : inscriptions hebdomadaires au chômage : 3,283M, (préc. 281k), record historique
  • Etats-Unis : PIB T4 -> 2,1% (cons. 2,1%)
  • Allemagne : indice GfK de confiance des consommateurs - > 2,7 (mars. Cons. 7,1, préc. 9,8)
  • L'indice IFO du climat des affaires allemand est tombé à son plus bas niveau depuis juillet 2009, ressorti sous les attentes des analystes à 86,1 en mars (consensus à 87,7).

  • France : demandeurs d’emploi --> 3233k en mars (précédent : 3264k)
  • Etats-Unis : commandes de biens durables + 1,2% (fév. consensus : -0,8%) - commandes core : -0,6% (consensus -0,4%)
  • Etats-Unis : stocks de pétrole EIA 1,623M (préc. 2,774M)

Calendrier économique du 26 mars

  • 15h30 : Etats-Unis : stocks de gaz naturels (préc. -9Md)
  • 16h : Etats-Unis : indices composite/manufacturier de la Fed de Kansas City (mars. Préc. : 5/8)

Créez un compte de démo avec IG et améliorez vos compétences de trading sur les produits à barrière désactivante et les CFD. Vous pouvez également ouvrir un compte réel pour investir dès maintenant sur les actions, les indices, le forex et plus encore.

Ces informations ont été préparées par IG Europe GmbH et IG Markets Limited. En plus de la déclaration ci-dessous, le contenu de cette page ne contient pas d’enregistrement de nos cours, ni d’offre ou de sollicitation d’une transaction sur un instrument financier. IG décline toute responsabilité quant à l’utilisation qui pourrait être faite de ces commentaires et aux conséquences qui pourraient en découler. Aucune déclaration ou garantie n’est donnée quant à l’exactitude ou à l’exhaustivité de ces informations. Par conséquent, toute personne qui agit en son nom le fait entièrement à ses propres risques. Toutes les recherches citées ne tiennent pas compte des objectifs spécifiques d’un investissement, de la situation financière ou des besoins propres à chaque investisseur susceptible de les recevoir. Ces informations n’ont pas été préparées conformément aux exigences légales visant à promouvoir l’indépendance de la recherche en investissement et, en tant que tel, sont considérées comme une communication marketing. Bien que nous ne soyons pas spécifiquement contraints de traiter en amont de nos recommandations, nous ne cherchons pas à en tirer profit avant qu’elles ne soient fournies à nos clients. Voir la déclaration relative aux recherches non indépendantes et le résumé trimestriel.

Les cours en temps réel

  • Forex
  • Actions
  • Indices
Vente
Achat
Mise à jour
Variation
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-


Voir plus de valeurs forex en temps réel

Vente
Achat
Mise à jour
Variation
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
Vente
Achat
Mise à jour
Variation
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-

Les cours ci-dessus sont soumis aux mentions légales du site.
Les cours sont donnés à titre indicatif.

Abonnez-vous gratuitement aux idées de trading quotidiennes

Abonnez-vous gratuitement pour recevoir les idées de trading quotidiennes par e-mail, du lundi au vendredi.


Mon consentement est donné librement et peut être retiré à tout moment. Tout retrait de mon consentement ne saurait affecter la légalité du traitement des données effectué antérieurement audit retrait. Pour plus d'informations sur la manière dont nous pouvons utiliser vos données personnelles, veuillez consulter notre Charte de confidentialité et Politique d'accès et nos Termes et conditions du site.

Ces sujets pourraient vous intéresser...

Informez-vous sur les frais et commissions liés au trading avec notre tarification transparente.

Découvrez pourquoi tant d'investisseurs nous accordent leur confiance, et ce qui fait de nous les leaders du courtage en ligne sur CFD.

Consultez notre calendrier économique pour suivre les événements économiques majeurs.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. 76% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG. Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Les options et les turbos warrants sont des instruments financiers complexes présentant un risque de perte en capital. Les pertes peuvent être extrêmement rapides. Le service d'exécution d'ordres au travers d’un compte risque limité présente un risque de perte du capital investi. Les CFD, les options et les turbos warrants sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. Le service d'exécution d'ordres au travers d’un compte risque limité présente un risque de perte du capital investi.