CAC 40 : les actions en baisse aujourd'hui

Quelles sont les valeurs qui n'ont pas profité de l'euphorie du lundi 16 décembre à la bourse de Paris ?

Marquée par un nouveau record annuel - passée même au-dessus des 6000 points peu après 16h - le CAC 40 a laissé derrière lui peu de valeurs. Si l'écrasante majorité des composantes de l'indice de la bourse de Paris ont continué de profiter du rallye post-"accord commercial", une poignée d'entre elles sont tout de même restées en retrait. Voici pourquoi.

Safran, impacté par Boeing

Coup dur pour l’équipementier aéronautique français, en contraction de près de 2,11% vers 17h à 141,70€. Lanterne rouge de la séance, Safran est impactée par une probable baisse, voire un arrêt de la production des 737 Max de Boeing, dont il fournit les moteurs via sa coentreprise avec General Electric, mais également le câblage électrique, les sièges, les roues, les freins, gilets et radeaux de sauvetage.

Environ 800 appareils de l’avionneur américain sont cloués au sol depuis près de dix mois à la suite de deux accidents mortels de ses appareils sous pavillon Ethiopian Airlines et Lion Air.

L’aviation civile américaine (FAA) n’a toujours pas levé leur interdiction de voler, et son feu vert pourrait ne pas être donné avant un ou deux mois. Sans compter qu’une fois cette autorisation obtenue, il faudra encore plusieurs mois à Boeing pour passer en revue les logiciels des appareils au sol des différentes compagnies aérienne, de ceux sortis d’usine, sans compter les autorisations des autorités locales.

D’après le Wall Street Journal, la direction de Boeing pourrait annoncer la décision d’arrêter complètement la production de ces appareils dès aujourd’hui ou de la réduire à 10 à 12 appareils par mois, contre 42 actuellement et plus d’une cinquantaine avant le crash d’Ethiopian Airlines en mars 2019. Cette éventualité avait déjà été évoquée par le groupe américain à l’occasion de sa dernière présentation de résultats l’été dernier, où il avait publié une perte nette de 2,9 milliards de dollars. Sur ces nouvelles l'action Boeing décrochait pour sa part de 2,84% vers 17h heure française.

Peugeot, sous monitoring familial

La célébration du mariage entre PSA et Fiat Chrysler ne se fera pas sans un certain nombre de garanties, de quoi réduire légèrement l’appétit au risque de ses investisseurs du titre Peugeot, en baisse de 0,09% vers 17h.

Selon une information de Reuters, la famille Peugeot ainsi que Bpifrance auraient demandé des assurances sur le schéma de gouvernance du futur groupe en cas de départ de Carlos Tavares. Echaudés par l’affaire Carlos Ghosn, les actionnaires du constructeur français se montrent prudents.

Le protocole d’accord de fusion entre PSA et Fiat pourrait être signé cette semaine, d’après des sources de Bloomberg, après un conseil de surveillance extraordinaire de PSA mardi. Le rapprochement des deux constructeurs annoncé en octobre avait été accueilli chaudement par les marchés, même si depuis, plusieurs difficultés se sont mises en travers de la route des futurs mariés, en particulier pour FCA. General Motors a porté plainte contre le constructeur pour une affaire de corruption aux Etats-Unis. Il est également audité par le fisc pour avoir potentiellement sous-évalué ses activités américaines.

STMicroelectronics : après un plus haut de 2002, une configuration technique à surveiller

Après une première partie de mois éclatante, STMicroelectronics reprend de son souffle ce lundi. Le fournisseur franco-italien de semi-conducteurs fait sans doute l’objet de prises de gain. L’action, qui a évolué une bonne partie de la séance dans le rouge, est repassée en hausse après l’ouverture des marchés américains. Elle est en baisse de 0,20% à 24,48€ à 17h.

Le titre STMicroelectronics, particulièrement exposé aux évolutions du dossier commercial entre la Chine et les Etats-Unis puisqu’il réalise 60% de ses revenus en Asie-Pacifique, a bondi de plus de 11,4% en un mois. L’action a atteint vendredi dernier un plus haut depuis décembre 2002 à la faveur de l’annonce d’un premier deal entre la Chine et les Etats-Unis.

Le groupe a également bénéficié ce mois-ci de la finalisation du rachat du fabricant de plaquettes en carbure de silicium Norstel – via l’exercice d’une option d’acquisition formulée en février dernier. D’un montant total de 137,5 millions de dollars, cette opération a été financée entièrement sur de la trésorerie disponible. Elle permet à STMicroelectronics de renforcer son niveau d’approvisionnement pour la fabrication d’éléments à destination des secteurs automobile et industriel.

Cours de l’action STMicroelectronics (données journalières)

D’un point de vue graphique, la séance de vendredi a dessiné ce qui pourrait s’apparenter à une « étoile filante baissière », et celle de lundi s’en rapproche dans une moindre mesure. A confirmer dans les prochains jours, mais cela pourrait annoncer une figure de retournement, observent nos analystes.

Ces informations ont été préparées par IG Europe GmbH et IG Markets Limited. En plus de la déclaration ci-dessous, le contenu de cette page ne contient pas d’enregistrement de nos cours, ni d’offre ou de sollicitation d’une transaction sur un instrument financier. IG décline toute responsabilité quant à l’utilisation qui pourrait être faite de ces commentaires et aux conséquences qui pourraient en découler. Aucune déclaration ou garantie n’est donnée quant à l’exactitude ou à l’exhaustivité de ces informations. Par conséquent, toute personne qui agit en son nom le fait entièrement à ses propres risques. Toutes les recherches citées ne tiennent pas compte des objectifs spécifiques d’un investissement, de la situation financière ou des besoins propres à chaque investisseur susceptible de les recevoir. Ces informations n’ont pas été préparées conformément aux exigences légales visant à promouvoir l’indépendance de la recherche en investissement et, en tant que tel, sont considérées comme une communication marketing. Bien que nous ne soyons pas spécifiquement contraints de traiter en amont de nos recommandations, nous ne cherchons pas à en tirer profit avant qu’elles ne soient fournies à nos clients. Voir la déclaration relative aux recherches non indépendantes et le résumé trimestriel.

Investissez sur les actions dès aujourd'hui

Prenez position à l’achat ou à la vente sur des milliers d'actions internationales.

  • Augmentez votre exposition sur les marchés grâce à l'effet de levier
  • Bénéficiez de spreads à partir de 0,1% sur les principales actions mondiales
  • Négociez les CFD directement dans les carnets d'ordres grâce à l'accès direct aux prix du marché

Les cours en temps réel

  • Forex
  • Actions
  • Indices
Vente
Achat
Mise à jour
Variation
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-


Voir plus de valeurs forex en temps réel

Vente
Achat
Mise à jour
Variation
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
Vente
Achat
Mise à jour
Variation
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-

Les cours ci-dessus sont soumis aux mentions légales du site.
Les cours sont donnés à titre indicatif.

Abonnez-vous gratuitement aux idées de trading quotidiennes

Abonnez-vous gratuitement pour recevoir les idées de trading quotidiennes par e-mail, du lundi au vendredi.


Mon consentement est donné librement et peut être retiré à tout moment. Tout retrait de mon consentement ne saurait affecter la légalité du traitement des données effectué antérieurement audit retrait. Pour plus d'informations sur la manière dont nous pouvons utiliser vos données personnelles, veuillez consulter notre Charte de confidentialité et Politique d'accès et nos Termes et conditions du site.

Ces sujets pourraient vous intéresser...

Informez-vous sur les frais et commissions liés au trading avec notre tarification transparente.

Découvrez pourquoi tant d'investisseurs nous accordent leur confiance, et ce qui fait de nous les leaders du courtage en ligne sur CFD.

Consultez notre calendrier économique pour suivre les événements économiques majeurs.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. 68% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG. Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Les options et les turbos warrants sont des instruments financiers complexes présentant un risque de perte en capital. Les pertes peuvent être extrêmement rapides. Le service d'exécution d'ordres au travers d’un compte risque limité présente un risque de perte du capital investi. Les CFD, les options et les turbos warrants sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. Le service d'exécution d'ordres au travers d’un compte risque limité présente un risque de perte du capital investi.