Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. 79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG. Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Les options et les turbos sont des instruments financiers complexes présentant un risque de perte en capital. Les pertes peuvent être extrêmement rapides. Les clients professionnels peuvent perdre plus que leur capital investi. Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. 79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG. Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Les options et les turbos sont des instruments financiers complexes présentant un risque de perte en capital. Les pertes peuvent être extrêmement rapides. Les clients professionnels peuvent perdre plus que leur capital investi.

CAC 40 : la bourse de Paris flanche avec l’accélération du coronavirus

En décrochage de plus de 2%, le CAC 40 est rattrapé par la situation sanitaire en Europe, qui contraint les Etats à multiplier les mesures de restriction pour endiguer la pandémie de coronavirus.

La bourse de Paris décroche sévèrement ce lundi matin alors que les mesures de restrictions se multiplient en Europe pour lutter contre l’accélération de la pandémie de coronavirus.

Sur le CAC 40, en baisse de plus de 2,3% à 4860 points, ce sont les composantes les plus exposées à la conjoncture qui subissent les pertes les plus importantes. Dans le secteur automobile, Renault flanche de 4,9% et Peugeot de 4,2%. Dans l’industrie, Arcelor Mittal, Airbus, Thales, Safran, Saint-Gobain cèdent entre 3,3% et 4,3%.

Chute des valeurs bancaires

Les composantes bancaires sont aussi fortement pénalisées après les révélations d’une enquête internationale sur les défaillances des grands acteurs en matière de blanchiment d’argent. L'enquête menée par BuzzFeed et le Consortium international des journalistes d'investigation (ICIJ) montre qu’au moins 2000 milliards de dollars de transactions suspectes ont été réalisées entre 2000 et 2007 par plusieurs grands établissements mondiaux, dont JPMorgan, Deutsche Bank mais aussi des filiales de la Société Générale. Cette dernière affiche plus de 5% de baisse ce matin. Crédit Agricole décroche de 4,6% et BNP Paribas de 4,28%.

Pour sa première journée au sein de l’indice parisien, Alstom, qui remplace Accor, limite ses pertes à 0,55%, en tête du CAC 40. La semaine dernière, l’équipementier français a trouvé un terrain d’entente avec Bombardier pour racheter ses activités ferroviaires à un prix d’acquisition révisé de 5,7 milliards d’euros contre 6 milliards prévus initialement.

Les analystes positifs sur Alstom

La perspective de ce rachat a rassuré les analystes sur le titre : JPMorgan est passé de « neutre » à « surperformance » sur le titre Alstom avec un objectif de cours à 52 euros. Oddo a confirmé sa recommandation à l’achat et augmenté son cours cible à 55€, considérant que l’opération devrait permettre à Alstom d’enregistrer une croissance « très forte » sur fond d’un retour à la normal du marché ferroviaire. Enfin, Invest Securities, qui était à « vendre », est passé neutre sur le dossier avec un objectif de cours relevé à 43,8€.

C’est en revanche la douche froide pour Accor, sorti du CAC 40 ce matin, qui se replie de 8,1%, l’une des plus fortes baisses du SRD ce matin, aux côtés de CGG, qui cède 8,12%.

Derrière Alstom, les actions qui résistent le mieux à ce lundi rouge sont Dassault Systems, Hermès, L’Oréal, et Sanofi, mais toutes enregistrent des pertes supérieures à 1%.

A lire également : cinq actions à surveiller sur le CAC 40

A New York : lourde chute de Nikola, feu vert pour la reprise de TikTok

A Wall Street, la séance promet aussi d’être morose : les futures des principaux indices de la bourse de New York affichent des pertes de 1,4% à 1,8% après trois semaines de déclin.

L’attention des investisseurs se portera particulièrement sur Nikola, dont le président exécutif Trevor Milton a annoncé ce matin sa démission suite aux accusations de « fraude intrinsèque » du short-seller Hindenburg Research. Vers 11h15, le titre Nikola perd plus de 23% dans les échanges hors marché.

Oracle et WalMart devraient pour leur part profiter du feu vert de la Maison Blanche à la reprise d’une partie du capital de TikTok (12,5% et 7,5%), l’appli de la société chinoise ByteDance, sous la menace d’une interdiction d’activité aux Etats-Unis. Oracle s’apprécie de 6,8% dans les échanges hors marché, et WalMart de 1,2%.

Le président des Etats-Unis a accordé à TikTok un sursis jusqu’au 27 septembre pour sceller ce deal. En parallèle, la justice californienne a suspendu l’interdiction WeChat de Tencent prononcée par le département du Commerce américain et qui devait entrer en vigueur dimanche.

Investissez avec IG sur plus de 12 000 actions du monde entier, à l'achat ou à la vente avec effet de levier

Ces informations ont été préparées par IG Europe GmbH et IG Markets Limited. En plus de la déclaration ci-dessous, le contenu de cette page ne contient pas d’enregistrement de nos cours, ni d’offre ou de sollicitation d’une transaction sur un instrument financier. IG décline toute responsabilité quant à l’utilisation qui pourrait être faite de ces commentaires et aux conséquences qui pourraient en découler. Aucune déclaration ou garantie n’est donnée quant à l’exactitude ou à l’exhaustivité de ces informations. Par conséquent, toute personne qui agit en son nom le fait entièrement à ses propres risques. Toutes les recherches citées ne tiennent pas compte des objectifs spécifiques d’un investissement, de la situation financière ou des besoins propres à chaque investisseur susceptible de les recevoir. Ces informations n’ont pas été préparées conformément aux exigences légales visant à promouvoir l’indépendance de la recherche en investissement et, en tant que tel, sont considérées comme une communication marketing. Bien que nous ne soyons pas spécifiquement contraints de traiter en amont de nos recommandations, nous ne cherchons pas à en tirer profit avant qu’elles ne soient fournies à nos clients. Voir la déclaration relative aux recherches non indépendantes et le résumé trimestriel.

Avez-vous trouvé vos prochaines opportunités ?

Saisissez-les dès à présent.

Investissez en bourse sur plus de 17 000 valeurs depuis notre plateforme plusieurs fois récompensée avec des spreads compétitifs sur indices, actions, matières premières et plus encore.

Les cours en temps réel

  • Forex
  • Actions
  • Indices
liveprices.javascriptrequired


Voir plus de valeurs forex en temps réel

liveprices.javascriptrequired
liveprices.javascriptrequired

Les cours ci-dessus sont soumis aux mentions légales du site.
Les cours sont donnés à titre indicatif.

Abonnez-vous gratuitement aux idées de trading quotidiennes

Abonnez-vous gratuitement pour recevoir les idées de trading quotidiennes par e-mail, du lundi au vendredi.


Mon consentement est donné librement et peut être retiré à tout moment. Tout retrait de mon consentement ne saurait affecter la légalité du traitement des données effectué antérieurement audit retrait. Pour plus d'informations sur la manière dont nous pouvons utiliser vos données personnelles, veuillez consulter notre Charte de confidentialité et Politique d'accès et nos Termes et conditions du site.

Ces sujets pourraient vous intéresser...

Informez-vous sur les frais et commissions liés au trading avec notre tarification transparente.

Découvrez pourquoi tant d'investisseurs nous accordent leur confiance, et ce qui fait de nous les leaders du courtage en ligne sur CFD.

Consultez notre calendrier économique pour suivre les événements économiques majeurs.