Black Thursday, Fed, coronavirus… l’essentiel de l’information financière du vendredi 13 mars

Pour terminer cette semaine catastrophique, les bourses européennes s’accordent un timide rebond vendredi matin. Le CAC 40 (France 40) reprend difficilement son souffle à 4091 points à +1,16% alors que le pays s’apprête à traverser une période économique tumultueuse avec des mesures de confinement renforcées.

Moins touchés par l’épidémie de coronavirus que leur voisine parisienne, l’Allemagne et le Royaume-Uni connaissent une reprise un peu plus franche de leurs indices : le Dax (Allemagne 30) gagne 2%, et le Footsie (FTSE 100) de 3,2%. Le point sur l’actualité de ces dernières 24h.

Jeudi noir pour les indices boursiers

Les marchés actions européens et américains ont battu un triste record cette semaine, en accusant deux krachs spectaculaires sur quatre séances. Jeudi, les indices boursiers ont rechuté en Bear Market. Avec une baisse de 12,28%, le CAC 40 a enregistré sa pire séance depuis la création de l’indice en 1987 pour terminer à 4044,26 points, soit 2067 points sous son plus haut annuel du 19 février.

En Allemagne, le Dax a dégringolé de 12,24% à 9161 points. A Londres, le FTSE 100 s’est replié de 10,87% à 5237 points, son record historique, et à Milan, le FTSE MIB s’est effondré de 16,92%.

A Wall Street, les principaux indices ont frôlé les 10% de contraction : -9,99% pour le Dow Jones à 21 200 points, -9,43% pour le Nasdaq à 7201 points, -9,51% pour le S&P 500 à 2480 points, qui s’est ainsi effondré de 28% en trois semaines.

Après un premier krach lundi suivi de deux autres séances frileuses, les indices ont accéléré leur chute après la décision de politique monétaire de la BCE, dont la réponse à l’épidémie de coronavirus a été jugée insuffisante par les marchés.

Assujettis à une très forte volatilité (le Vix a touché un plus haut à plus de 60 en intraday), les bourses ont entraîné dans leur chute les cours du pétrole (qui ont replongé de plus de 8%), le bitcoin (près de 25% de baisse en 24h), et dans une moindre mesure l’euro (-0,77% face au dollar) ainsi que l’or (-3,58%), tandis que les rendements obligataires de la zone euro ont fortement rebondi.

Vendredi 13 pour les places asiatiques

Entraînées par le marasme des indices américaines, les places asiatiques n’ont pas échappé au mouvement baissier. A Tokyo, le Nikkei a perdu 6,08% à 17,431.05 points, après avoir perdu en séance jusqu’à plus de 10%. Sur la semaine, l’indice nippon accuse une baisse de 15%. Le Topix, plus large, a cédé 4,98% à 1.261,70 points. En Chine, où l’épidémie de coronavirus recule, avec, pour la première fois, un nombre de cas détectés inférieur à celui des guérisons a été comptabilisé ces dernières 24h, les indices ont limité la casse : -1,23% pour le Shanghai Composite, et -1% à Shenzhen. A Hong Kong, le Hang Seng se replie de 1,14%

1500 milliards de liquidités injectées par la Fed

Dans la soirée, la Réserve fédérale américaine a annoncé une augmentation significative de ses injections de liquidité sur le marché interbancaire des Etats-Unis. La Fed, qui avait déjà porté son intervention à 175 milliards de dollars quotidiens pour les opérations de très courte durée (« overnight »), a offert 500 milliards de dollars supplémentaires pour les opérations à trois mois. Aujourd’hui, la même somme sera débloquée pour les échanges de même maturité, auxquels s’ajouteront 500 milliards pour les repo d’une maturité d’un mois.

Si la nouvelle a temporairement fait remonter le cours des actions, le rebond n’a pas tenu une heure et Wall Street a poursuivi sa chute.

Suspensions de ventes à découvert dans plusieurs pays

En Espagne, l’autorité des marchés boursiers a suspendu les ventes à découvert de 69 valeurs cotées sur la bourse de Madrid (parmi elles : Airbus, ArcelorMittal, Banco Santander, Amadeus, Coca-Cola, Cellnex…). Même décision de l’Italie qui les interdit pour 85 actions (Juventus, Ferrari, Fila, Unicredit, Fiat Chrysler…).

Dans la foulée, la FCA britannique a déclaré qu’elle suivait cette décision et interdisait également le short selling de ces actions cotées à Londres.

Coronavirus : la France et la Belgique ferment leurs établissements scolaires

Emmanuel Macron a annoncé jeudi soir la fermeture de toutes les crèches, écoles et universités à compter de lundi prochain et pour une durée indéterminée. Le pays comptabilise 2876 cas dont 61 morts.

Un dispositif « exceptionnel et massif » pour « protéger les salariés et les entreprises » sera également mis en place, les cotisations et impôts des sociétés du mois de mars sont par ailleurs reportés.

« L'ensemble des mesures prises par le gouvernement français pour tenter de freiner la propagation du coronavirus et limiter son impact économique dans le pays coûtera des dizaines de milliards d'euros à l'Etat », a déclaré ce matin le ministre de l’Economie Bruno Le Maire, qui a par ailleurs assuré que les mesures de soutien aux entreprises seraient renforcées. « Tous les prêts de trésorerie qui sont faits aux PME seront garantis par l’Etat à travers de BPI France, à hauteur de 90% ». La mise en œuvre d’un fond de solidarité est aussi une option étudiée par Bercy.

D’autres pays européens ont renforcé leurs mesures de prévention de l’épidémie, comme la Belgique qui va aussi fermer ses établissements scolaires, ainsi que les cafés, restaurants et discothèques. La ville de Berlin, en Allemagne, a pris la même décision relative au confinement des élèves ce matin. Ses écoles seront fermées à partir de la semaine prochaine.

Le Premier ministre du Canada, Justin Trudeau, est placé à l’isolement pour 14 jours après que son épouse a été testée positive au coronavirus.

Calendrier économique et événements de la journée

  • Les données IPC des prix à la consommation de l’Espagne, de la France et de l’Allemagne ont été publiées ce matin pour la période du mois de février. Les chiffres sont globalement en ligne avec le consensus (0%/0,4%/-0,1% en mensuel).
  • Cet après-midi, l’évolution des prix à l’importation et à l’exportation des Etats-Unis sera publiée à 13h30. Il sera suivi à 15h par l’indice Michigan de confiance des consommateurs américains du mois de mars (données provisoires). Celui-ci est attendu à 95 après 101 en février.
  • Le package de soutien à l’économie américaine pourrait être annoncé dans la journée. La présidente de la Chambre des Représentants du Congrès Nancy Pelosi a déclaré être proche d’un accord avec l’Administration Trump sur le contenu de ce plan.
  • Enfin, une téléconférence des ministres de l’Economie et des banquiers centraux du G7 est aussi programmée aujourd’hui.

Valeurs (Reuters)

  • Euronext a annoncé la sortie de TechnipFMC Limited (+1,75%) de l’indice CAC 40 à partir du 23 mars. La société spécialisée dans les paiements et transactions en ligne Worldline le remplacera. Parallèlement, Vicat (-0,75%) va sortir du SBF 120, qui intégrera La Francaise des Jeux SA (+1,1%) et Akka Technologies (-8,53%).
  • Bolloré (-0,4%) a publié jeudi soir des résultats annuels montrant une progression limitée à 1% de son résultat net part du groupe en dépit d’une croissance de 8% de son chiffre d’affaires.
  • Air France-KLM (-1,43%) a indiqué vendredi disposer de plus de 5,5 milliards d’euros de liquidités après avoir tiré une ligne de crédit renouvelable pour un montant total de 1,1 milliard d’euros pour faire face aux conséquences de l’épidémie de coronavirus qui grippe le trafic aérien.
  • Le groupe a par ailleurs annoncé jeudi une adaptation de sa desserte des Etats-Unis à compter du 14 mars après la décision de Donald Trump, qui a fermé pour un mois les frontières américaines aux ressortissants des vingt-six Etats-membres de l’espace Schengen.
  • Tod's SpA (+0,9%) a déclaré jeudi limiter ses investissements et ses dépenses au strict minimum dans l’immédiat tout en limitant les ouvertures de magasins en attendant de pouvoir évaluer avec précision l’impact de la pandémie de coronavirus.
  • Ferrari NV (+4,18%) a dit vendredi n’être pas confronté à ce stade à des difficultés affectant de façon importante sa production.

Créez un compte réel avec IG et commencez à trader sur les indices dès maintenant

Ces informations ont été préparées par IG Europe GmbH et IG Markets Limited. En plus de la déclaration ci-dessous, le contenu de cette page ne contient pas d’enregistrement de nos cours, ni d’offre ou de sollicitation d’une transaction sur un instrument financier. IG décline toute responsabilité quant à l’utilisation qui pourrait être faite de ces commentaires et aux conséquences qui pourraient en découler. Aucune déclaration ou garantie n’est donnée quant à l’exactitude ou à l’exhaustivité de ces informations. Par conséquent, toute personne qui agit en son nom le fait entièrement à ses propres risques. Toutes les recherches citées ne tiennent pas compte des objectifs spécifiques d’un investissement, de la situation financière ou des besoins propres à chaque investisseur susceptible de les recevoir. Ces informations n’ont pas été préparées conformément aux exigences légales visant à promouvoir l’indépendance de la recherche en investissement et, en tant que tel, sont considérées comme une communication marketing. Bien que nous ne soyons pas spécifiquement contraints de traiter en amont de nos recommandations, nous ne cherchons pas à en tirer profit avant qu’elles ne soient fournies à nos clients. Voir la déclaration relative aux recherches non indépendantes et le résumé trimestriel.

Avez-vous trouvé vos prochaines opportunités ?

Saisissez-les dès à présent.

Investissez en bourse sur plus de 17 000 valeurs depuis notre plateforme plusieurs fois récompensée avec des spreads compétitifs sur indices, actions, matières premières et plus encore.

Les cours en temps réel

  • Forex
  • Actions
  • Indices
Vente
Achat
Mise à jour
Variation
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-


Voir plus de valeurs forex en temps réel

Vente
Achat
Mise à jour
Variation
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
Vente
Achat
Mise à jour
Variation
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-

Les cours ci-dessus sont soumis aux mentions légales du site.
Les cours sont donnés à titre indicatif.

Abonnez-vous gratuitement aux idées de trading quotidiennes

Abonnez-vous gratuitement pour recevoir les idées de trading quotidiennes par e-mail, du lundi au vendredi.


Mon consentement est donné librement et peut être retiré à tout moment. Tout retrait de mon consentement ne saurait affecter la légalité du traitement des données effectué antérieurement audit retrait. Pour plus d'informations sur la manière dont nous pouvons utiliser vos données personnelles, veuillez consulter notre Charte de confidentialité et Politique d'accès et nos Termes et conditions du site.

Ces sujets pourraient vous intéresser...

Informez-vous sur les frais et commissions liés au trading avec notre tarification transparente.

Découvrez pourquoi tant d'investisseurs nous accordent leur confiance, et ce qui fait de nous les leaders du courtage en ligne sur CFD.

Consultez notre calendrier économique pour suivre les événements économiques majeurs.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. 76% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG. Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Les options et les turbos warrants sont des instruments financiers complexes présentant un risque de perte en capital. Les pertes peuvent être extrêmement rapides. Le service d'exécution d'ordres au travers d’un compte risque limité présente un risque de perte du capital investi. Les CFD, les options et les turbos warrants sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. Le service d'exécution d'ordres au travers d’un compte risque limité présente un risque de perte du capital investi.