Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. 76% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG. Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Les options et les turbos warrants sont des instruments financiers complexes présentant un risque de perte en capital. Les pertes peuvent être extrêmement rapides. Le service d'exécution d'ordres au travers d’un compte risque limité présente un risque de perte du capital investi. Les CFD, les options et les turbos warrants sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. Le service d'exécution d'ordres au travers d’un compte risque limité présente un risque de perte du capital investi.

En plein bras de fer avec les Etats-Unis, Huawei annonce l’ouverture de son premier magasin européen

En pleine bataille de la 5G, l’équipementier chinois dans le viseur des Etats-Unis va ouvrir sa première vitrine européenne en Autriche l’été prochain.

Malgré les vents contraires qui soufflent sur son développement européen, Huawei ne s’avoue pas vaincu et parie sur l’Autriche.

Le géant chinois des télécoms, qui revendique 28 % de parts de marchés dans les smartphones en Autriche, a noué des accords avec les trois principaux opérateurs télécoms domestique, et compte bien y occuper le marché de la 5G alors que son accès au Vieux Continent se complique.

Accusé depuis des mois par les Etats-Unis de permettre au gouvernement chinois d’utiliser ses infrastructures à des fins d’espionnage, Huawei est déjà écarté du marché des infrastructures télécoms du gouvernement fédéral et d’un certain nombre de marchés « amis » des Etats-Unis, tels que l’Australie, la Nouvelle Zélande ou la République Tchèque.

Répercussions européennes

Ce conflit entraîne des répercussions sur son business jusqu’en Europe. Un certain nombre de pays de l’UE – dont la France et l’Allemagne – sommés par leur partenaire américain de suivre le mouvement, étudient depuis quelques semaines les possibilités d’entraver l’accès du groupe chinois à leur marché par des moyens plus ou moins détournés.

Il y a quelques semaines, le groupe chinois, ainsi que sa directrice financière Meng Wanzhou, ont fait l’objet de plus d’une douzaine de chefs d’inculpation de la part du ministère américain de la Justice, qui l’accuse notamment d’avoir violé l’embargo en Iran via des sociétés écrans établies sur place.

Meng Wanzhou, qui a été arrêtée puis relâchée sous caution au Canada, fait actuellement l’objet d’une demande d’extradition des Etats-Unis. Mais d’après un membre du China Institute for Innovation and Development Strategy, un think tank gouvernemental, elle pourrait être libérée dans les prochaines semaines en vertu « d’une sorte d’accord » qui pourrait être scellé au mois de mars.

Cette communication sur la possible libération de la fille du fondateur de Huawei intervient au milieu d’une semaine de négociations commerciales décisives entre la Chine et les Etats-Unis. Les deux camps seraient sur le point de s’entendre sur un ensemble de protocoles d’accord qui pourraient aboutir à un deal avant la fin de leur trêve commerciale, fixée au 2 mars prochain.

Le contexte du conflit commercial

Les Etats-Unis assurent officiellement que leurs accusations à l’encontre de Huawei sont absolument détachées de leur conflit économique avec Pékin.

Mais les attaques américaines envers le géant des télécoms sont toujours bien calées sur le calendrier de leurs pourparlers avec la Chine, et il est difficile de ne pas voir en l’affaire Huawei une illustration emblématique du bras de fer politique à peine larvé qu'ils mènent avec la Chine.

Pour beaucoup de spécialistes, ce conflit s’apparente à une vaste campagne de déstabilisation américaine, tentant d’affaiblir un concurrent redoutable sur le prometteur marché de la 5G. Un rapport du Sénat américain rendu public en novembre 2018 avait d’ailleurs souligné la domination chinoise sur le marché de la 5G, et l’importance pour les Etats-Unis de surpasser Pékin dans ce domaine.

La bataille de la 5G

L’utilisation des futurs réseaux 5G représente un enjeu économique de taille pour les deux parties. Ils sont attendus comme les moteurs de la transition numérique des économies, dont l’intelligence artificielle et les véhicules autonomes, des secteurs stratégiques pour Pékin comme pour Washington, mais sur lesquels les deux camps ne jouent pas à armes égales. Si la Chine peut compter sur Huawei et ZTE, les Etats-Unis n'ont pas de concurrence domestique équivalente au sein des GAFA.

Autre hasard du calendrier, aujourd’hui, après la communication positive sur les avancées commerciales entre les deux pays, Donald Trump s’est exprimé sur Twitter sur l’importance pour les entreprises américaines de batailler pour leur compétitivité sur ce marché.

Tout en nuance, le président des Etats-Unis a indiqué d’un souffle : « Je veux la 5G, et même la 6G, le plus rapidement possible aux Etats-Unis. Elle est bien plus puissante, rapide, et intelligente que nos standards actuels. Les entreprises américaines doivent y consacrer tous leurs efforts, sinon elles seront dépassées. Il n’y a aucune raison que nous soyons à la traîne sur ce qui est de toute évidence le futur. Je veux que les Etats-Unis gagnent par la compétition, pas en bloquant d’autres technologies actuellement plus avancées. Nous devons toujours être les premiers dans ce que nous faisons, en particulier quand il s’agit de l’univers si excitant des nouvelles technologies ! ».

La menace du banissement américain

Depuis des mois, un executive order attendrait patiemment d’être publié dans le bureau ovale du président des Etats-Unis.

Celui-ci imposerait à toutes les entreprises américaines l’interdiction d’acheter des équipements de la part de sociétés étrangères sur lesquelles court un risque significatif de menacer la sécurité nationale du pays, sans citer directement Huawei, ni ZTE, autre acteur chinois des équipements télécoms qui serait aussi impacté par la législation.

Plusieurs médias ont rapporté ces dernières semaines l’imminence de cette interdiction sans que celle-ci voit finalement le jour. Il y a deux semaines, la version américaine d’Atlantico avait obtenu l’information de sources concordantes qu’elle interviendrait en amont du Mobile World Congress, qui démarrera la semaine prochaine à Barcelone.

Mais les récentes déclarations de Donald Trump laissent entendre que la menace de ce bannissement pourrait tomber aux oubliettes…

Ces informations ont été préparées par IG Europe GmbH et IG Markets Limited. En plus de la déclaration ci-dessous, le contenu de cette page ne contient pas d’enregistrement de nos cours, ni d’offre ou de sollicitation d’une transaction sur un instrument financier. IG décline toute responsabilité quant à l’utilisation qui pourrait être faite de ces commentaires et aux conséquences qui pourraient en découler. Aucune déclaration ou garantie n’est donnée quant à l’exactitude ou à l’exhaustivité de ces informations. Par conséquent, toute personne qui agit en son nom le fait entièrement à ses propres risques. Toutes les recherches citées ne tiennent pas compte des objectifs spécifiques d’un investissement, de la situation financière ou des besoins propres à chaque investisseur susceptible de les recevoir. Ces informations n’ont pas été préparées conformément aux exigences légales visant à promouvoir l’indépendance de la recherche en investissement et, en tant que tel, sont considérées comme une communication marketing. Bien que nous ne soyons pas spécifiquement contraints de traiter en amont de nos recommandations, nous ne cherchons pas à en tirer profit avant qu’elles ne soient fournies à nos clients. Voir la déclaration relative aux recherches non indépendantes et le résumé trimestriel.

La guerre commerciale mondiale menée par Donald Trump

Tout ce que vous devez savoir concernant la confrontation entre Trump et la Chine.

  • Que s'est-il passé jusqu'à présent ?
  • Actions, pétrole et autres marchés à surveiller
  • Découvrez comment profiter de la volatilité

Les cours en temps réel

  • Forex
  • Actions
  • Indices
Vente
Achat
Mise à jour
Variation
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-


Voir plus de valeurs forex en temps réel

Vente
Achat
Mise à jour
Variation
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
Vente
Achat
Mise à jour
Variation
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-

Les cours ci-dessus sont soumis aux mentions légales du site.
Les cours sont donnés à titre indicatif.

Abonnez-vous gratuitement aux idées de trading quotidiennes

Abonnez-vous gratuitement pour recevoir les idées de trading quotidiennes par e-mail, du lundi au vendredi.


Mon consentement est donné librement et peut être retiré à tout moment. Tout retrait de mon consentement ne saurait affecter la légalité du traitement des données effectué antérieurement audit retrait. Pour plus d'informations sur la manière dont nous pouvons utiliser vos données personnelles, veuillez consulter notre Charte de confidentialité et Politique d'accès et nos Termes et conditions du site.

Ces sujets pourraient vous intéresser...

Informez-vous sur les frais et commissions liés au trading avec notre tarification transparente.

Découvrez pourquoi tant d'investisseurs nous accordent leur confiance, et ce qui fait de nous les leaders du courtage en ligne sur CFD.

Consultez notre calendrier économique pour suivre les événements économiques majeurs.