Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. 70% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG. Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Les options et les turbos sont des instruments financiers complexes présentant un risque de perte en capital. Les pertes peuvent être extrêmement rapides. Les clients professionnels peuvent perdre plus que leur capital investi. Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. 70% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG. Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Les options et les turbos sont des instruments financiers complexes présentant un risque de perte en capital. Les pertes peuvent être extrêmement rapides. Les clients professionnels peuvent perdre plus que leur capital investi.
Une forte volatilité augmente le risque de perte soudaine, importante ou rapide.
Pour accorder la priorité aux services fournis à nos clients existants, IG ne permet pas actuellement d'ouvrir de nouvelles positions sur les actions US, GameStop et AMC Entertainment.

Embargo sur l’Iran : Les Marines britanniques se saisissent d’un pétrolier à Gibraltar

Gibraltar a annoncé ce matin la confiscation, par les Royal Marines britanniques, d’un pétrolier suspecté de violer l’embargo européen sur le pétrole iranien en transportant un chargement de brut à destination de la Syrie.

Battant pavillon panaméen, “Grace 1”, qui dispose d’une capacité de stockage de 2 millions de barils, a été arrêté au large des côtes de Gibraltar et contraint d’accoster sur le territoire d’outre-mer britannique.

Un chargement à destination de la Syrie ?

« Nous avons des raisons de croire que le Grace 1 amenait sa cargaison de pétrole brut à la raffinerie de Banias en Syrie […] propriété d'une entité sujette aux sanctions de l'Union européenne contre la Syrie », agissant ainsi « en violation des sanctions », a indiqué le chef du gouvernement de Gibraltar, Fabian Picardo, qui a par ailleurs déclaré avoir écrit à l’Union européenne pour lui communiquer les sanctions prises.

La confiscation de ce chargement est susceptible d’envenimer davantage les tensions dans le Golfe entre l’Iran et les Etats-Unis ainsi que les signataires de l’accord de Vienne sur le processus de dénucléarisation de l’Iran.

L’accord de Vienne en suspens

Depuis que les Etats-Unis se sont retirés de cet accord en mai 2018 et adopté des sanctions économiques à l’encontre de Téhéran, les rapports entre les deux pays se sont particulièrement envenimés.

Le sabotage de quatre navires au mois de mai, et de deux autres le mois suivant dans le Golfe persique, ainsi qu’un drone américain abattu par l’Iran ont ajouté de l’huile sur le feu au conflit. Les Etats-Unis, qui ont renforcé ces dernières semaines leur arsenal militaire dans la région, ont failli répliquer par des frappes de missiles sur l’Iran.

Y renonçant in extremis, ils ont finalement lancé des cyberattaques contre des systèmes de défense iraniens et adopté des sanctions économiques à l’encontre de l’ayatollah Ali Khamenei.

A la suite de l’adoption de ces sanctions, Téhéran, qui avait menacé de cesser de respecter certaines obligations de l’accord de Vienne, a reconnu en début de semaine avoir dépassé la limité imposée à ses réserves d’uranium faiblement enrichi. Le gouvernement iranien assure agir dans le cadre du pacte, deux articles lui permettant de s’affranchir temporairement de certains engagements si une partie estime qu’une autre ne tient pas les siens.

Escalade des tensions

Le président des Etats-Unis Donald Trump a déclaré que l’Iran « jouait avec le feu », avant d’adopter un ton plus apaisant en disant espérer que Téhéran revienne à la table des négociations. Le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo a tenu des propos plus menaçant, l’accusant d’« utiliser son programme nucléaire pour extorquer la communauté internationale et menacer la sécurité régionale ».

En réponse aux menaces américaines d’un conflit armé, l’Iran a répliqué violemment en indiquant qu’il anéantirait Israël « dans la demi-heure » si les Etats-Unis l’attaquaient.

Pour leur part, les chefs de la diplomatie de l'Union européenne, de la France, de l'Allemagne et du Royaume-Uni ont appelé mardi soir Téhéran à « revenir sur sa décision » de franchir la limite imposée à ses réserves d'uranium faiblement enrichi et « à s'abstenir de prendre de nouvelles mesures qui affaibliraient » l'accord de 2015.

Mais l’Iran campe pour l’instant sur ses positions. Le ministre iranien des Renseignements a indiqué mercredi soir que le dialogue diplomatique entre son pays et les Etats-Unis ne pourra pas reprendre sans la levée des sanctions américaines. Le nouvel épisode de la mise à quai du pétrolier de Gibraltar ajoute du grain à moudre à ce conflit.

Ces informations ont été préparées par IG Europe GmbH et IG Markets Limited. En plus de la déclaration ci-dessous, le contenu de cette page ne contient pas d’enregistrement de nos cours, ni d’offre ou de sollicitation d’une transaction sur un instrument financier. IG décline toute responsabilité quant à l’utilisation qui pourrait être faite de ces commentaires et aux conséquences qui pourraient en découler. Aucune déclaration ou garantie n’est donnée quant à l’exactitude ou à l’exhaustivité de ces informations. Par conséquent, toute personne qui agit en son nom le fait entièrement à ses propres risques. Toutes les recherches citées ne tiennent pas compte des objectifs spécifiques d’un investissement, de la situation financière ou des besoins propres à chaque investisseur susceptible de les recevoir. Ces informations n’ont pas été préparées conformément aux exigences légales visant à promouvoir l’indépendance de la recherche en investissement et, en tant que tel, sont considérées comme une communication marketing. Bien que nous ne soyons pas spécifiquement contraints de traiter en amont de nos recommandations, nous ne cherchons pas à en tirer profit avant qu’elles ne soient fournies à nos clients. Voir la déclaration relative aux recherches non indépendantes et le résumé trimestriel.

Soyez prêt à réagir à la prochaine réunion de l’OPEP

Découvrez comment l’OPEP influence les prix du pétrole à l’approche de la prochaine réunion le 20 novembre 2020.

  • Qu’a-t-il été décidé lors de la dernière réunion de l’OPEP ?
  • Pourquoi les pays membres de l'OPEP s'entendent-ils sur les quotas de pétrole ?
  • Quels sont les pays membres de l'OPEP ?

Les cours en temps réel

  • Forex
  • Actions
  • Indices
liveprices.javascriptrequired


Voir plus de valeurs forex en temps réel

liveprices.javascriptrequired
liveprices.javascriptrequired

Les cours ci-dessus sont soumis aux mentions légales du site.
Les cours sont donnés à titre indicatif.

Abonnez-vous gratuitement aux idées de trading quotidiennes

Abonnez-vous gratuitement pour recevoir les idées de trading quotidiennes par e-mail, du lundi au vendredi.


Mon consentement est donné librement et peut être retiré à tout moment. Tout retrait de mon consentement ne saurait affecter la légalité du traitement des données effectué antérieurement audit retrait. Pour plus d'informations sur la manière dont nous pouvons utiliser vos données personnelles, veuillez consulter notre Charte de confidentialité et Politique d'accès et nos Termes et conditions du site.

Ces sujets pourraient vous intéresser...

Informez-vous sur les frais et commissions liés au trading avec notre tarification transparente.

Découvrez pourquoi tant d'investisseurs nous accordent leur confiance, et ce qui fait de nous les leaders du courtage en ligne sur CFD.

Consultez notre calendrier économique pour suivre les événements économiques majeurs.