Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. 76% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG. Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Les options et les turbos warrants sont des instruments financiers complexes présentant un risque de perte en capital. Les pertes peuvent être extrêmement rapides. Le service d'exécution d'ordres au travers d’un compte risque limité présente un risque de perte du capital investi. Les CFD, les options et les turbos warrants sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. Le service d'exécution d'ordres au travers d’un compte risque limité présente un risque de perte du capital investi.

Coup de froid sur la zone euro : inflation et activité au ralenti

Sale temps pour l’économie européenne. Les indices PMI services et composite de la zone euro montrent de nouveaux signes de faiblesse, l’inflation ralentit encore en décembre.

BG_euro_eur_currency_098098098

L’activité économique de l’euro zone est à son plus bas depuis cinq ans et demi, selon la dernière enquête d’IHS Markit menée auprès des directeurs achats européens.

Légèrement inférieur à son estimation flash (51,3), l’indice composite final IHS Markit est en repli à 51,1 après un mois de novembre à 52,7, à son plus bas niveau depuis juillet 2013.

L’activité économique globale de la zone euro continue de ralentir, approchant dangereusement de la contraction (sous la barre des 50), alors l’Allemagne montre des premiers signes de faiblesse, que la France accuse le coup du mouvement des gilets jaunes et que l’Italie ne voit pas sa situation se redresser.

Le PMI des services a atteint également son niveau le plus bas depuis plus de quatre ans

Le PMI de l’activité des services atteint en Allemagne son niveau le plus bas depuis 27 mois, à 51,8 (consensus 52.5, précédent 52.5), celui de la France continue de chuter à 49, après 49,6 au mois de novembre (consensus 49,6).

Pour Chris Williamson, chief business economist d’IHS Markit, « ces données sont cohérentes avec le PIB de la zone euro, qui ne progresse que de 0,3 % au 4e trimestre 2018, mais qui ralentit au mois de décembre à 0,15 % ».

« Les entreprises ne s’attendent pas à une reprise immédiate de la demande alors que la production devrait chuter au plus bas depuis plus de quatre ans, ajoute Chris Williamson. Les inquiétudes découlent des multiples vents contraires que sont la guerre commerciale, le Brexit, l’incertitude politique accrue, la volatilité des marchés financiers et le ralentissement de la croissance économique ».

Une inflation en deça des prévisions en France

L’indice des prix à la consommation de l’eurozone suit la même tendance : l’IPC harmonisé tombe à 1,6 % sur un an en décembre, en dessous du consensus à 1,8 %, et après 1,9% au mois de novembre.

En France, l’inflation devrait tomber également à 1,6 % sur un an au mois de décembre, contre 1,9 % au mois de novembre et 2,2 % en octobre, selon les premiers chiffres de l’INSEE. L’indice IPC harmonisé devrait être de 1,9 % (consensus à 2 %) après 2,2 % en novembre.

Les prix à la consommation devraient être stables sur un mois, après une baisse de 0,2 % en novembre.

Enfin, les prix à la production en zone euro sont en baisse de 0,3 % par rapport au mois de novembre, affichant +4 % en annuel glissant contre 4,9 % il y a encore un mois.

Ces informations ont été préparées par IG Europe GmbH et IG Markets Limited. En plus de la déclaration ci-dessous, le contenu de cette page ne contient pas d’enregistrement de nos cours, ni d’offre ou de sollicitation d’une transaction sur un instrument financier. IG décline toute responsabilité quant à l’utilisation qui pourrait être faite de ces commentaires et aux conséquences qui pourraient en découler. Aucune déclaration ou garantie n’est donnée quant à l’exactitude ou à l’exhaustivité de ces informations. Par conséquent, toute personne qui agit en son nom le fait entièrement à ses propres risques. Toutes les recherches citées ne tiennent pas compte des objectifs spécifiques d’un investissement, de la situation financière ou des besoins propres à chaque investisseur susceptible de les recevoir. Ces informations n’ont pas été préparées conformément aux exigences légales visant à promouvoir l’indépendance de la recherche en investissement et, en tant que tel, sont considérées comme une communication marketing. Bien que nous ne soyons pas spécifiquement contraints de traiter en amont de nos recommandations, nous ne cherchons pas à en tirer profit avant qu’elles ne soient fournies à nos clients. Voir la déclaration relative aux recherches non indépendantes et le résumé trimestriel.