Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. 76% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG. Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Les options et les turbos warrants sont des instruments financiers complexes présentant un risque de perte en capital. Les pertes peuvent être extrêmement rapides. Le service d'exécution d'ordres au travers d’un compte risque limité présente un risque de perte du capital investi. Les CFD, les options et les turbos warrants sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. Le service d'exécution d'ordres au travers d’un compte risque limité présente un risque de perte du capital investi.

Bilan du mois de février 2019

Du côté des indices boursiers internationaux :

Le mois de février emprunte le même chemin que le mois précédent, l’ensemble des indices est dans le vert avec cependant des performances plus rassemblées. La performance globale des indices est comprise, à l’exception d’un d’entre eux, entre +4,6% et +0,9%.

Quelle est donc l’indice qui s’est échappé de la masse ? L’indice chinois Shanghai Shenzhen CSI 300 affiche une performance éclatante de +14,6%. Ce résultat est encore plus surprenant lorsque l’on constate qu’il a suffi de seulement deux séances pour justifier d’une bonne partie des résultats mensuels de l’indice. Ces performances correspondent dans un premier temps à l’annonce de l’avancée significative des négociations sino-américaines, puis au report de l’application de la hausse des droits de douane sur les importations provenant de Chine. Rien à signaler concernant les deux autres indices asiatiques, le Nikkei 225 et le Hong Kong Hang Seng terminent en milieu de tableau.

Les indices américains suivent une trajectoire commune, et jouissent en ce début d’année d’une très forte corrélation avec des performances oscillants entre 3 et 4%. Les avancées commerciales ont bien profité aux indices américains mais dans de sages proportions à l’inverse de leur concurrent chinois.

Les performances européennes sont, comme souvent, complètement dispersées. D’un côté, les indice européens peuvent se féliciter de s’emparer de la deuxième et troisième marche du podium. C’est le CAC 40 qui s’impose comme le roi européen (+4,6%) en devançant d’un cheveu l’indice italien (+4,5%) qui complètera donc ce podium. Mais d’un autre côté, le constat est moins réjouissant. Les trois derniers indices de ce classement sont occupés par l’indice espagnol, anglais et portugais… Le résultat mitigé du FTSE 100 ne surprend cependant guère, entre un Brexit qui se noie de jour en jour dans l’incertitude la plus totale et la livre sterling qui ne cesse de monter, il était difficile d’espérer une autre issue. Seul réconfort pour nos maillons faibles européens, toutes les bourses terminent sur un gain.

Du côté des indices sectoriels européens et des valeurs françaises :

A l’image des indices européens, les performances sectorielles se sont reprises dans leur majorité.

Deux secteurs terminent dans le rouge. Isolé du reste du groupe avec une perte de -2,1%, le secteur de l’immobilier fait grise mine. Unibail-Rodamco, poids lourd du secteur, termine le mois inchangé. Le secteur des Telecom abandonne encore du terrain (-0.3%), avec en particulier des valeurs comme Iliad (-8.6 %) ou Orange (-1.4%).

La meilleure performance revient à la construction qui s’octroie 6,8%. Lafarge Holcim et Bouygues ont repris 6.7%, Saint Gobain 5.4%. La chimie a aussi repris des couleurs (+6.1%), grâce à Air Liquide (+3.4%) et Solvay (+2.3%). Les plus fortes hausses se rencontrent sur les valeurs allemandes, Bayer a gagné +6.16%.

Les secteurs défensifs s’en sont bien sortis pour un mois de forte reprise, puisque la santé, et l’alimentation prennent +4.3 et +3.9% respectivement.

C’est la distribution qui pour le deuxième mois consécutif brille avec +4.2%. Carrefour a encore pris +4.14% et Casino +8.09%. Les deux valeurs avaient beaucoup souffert en 2018, avec -14.78% pour la première et -22.2% pour la seconde.

Du côté des statistiques macroéconomiques :

Outre-Atlantique, la publication des indicateurs économiques reste perturbée par le « shutdown » qui a décalé de nombreuses publications économiques dont celles relatives au chômage. Le retard accumulé n’est pas totalement résorbé.
Les PMI manufacturier et non manufacturier ont évolué en ordre dispersé. Le premier a bien rebondi en affichant un résultat à 56,6 points (comme indiqué dans le rapport mensuel de janvier), tandis que le second perd un peu moins d’un point pour terminer à 56,7 points. Le ralentissement est donc un peu atténué ce mois-ci, mais il est trop tôt pour envisager une reprise économique immédiate.

En l’absence des derniers chiffres concernant le taux de chômage ainsi que les créations d’emplois non agricoles, nous allons nous référer aux inscriptions hebdomadaires au chômage pour identifier la possible tendance de février. Le dernier chiffre révélé dévoile des inscriptions en légère hausse mais sans grande surprise. Ces chiffres augurent d’une certaine stabilité sur le marché de l’emploi américain. L’économie américaine arrive toujours à créer de l’emploi.

En zone euro, les trois PMI évoluent dans le même sens au mois de janvier, celui de la baisse mais dans des proportions différentes. C’est notamment le cas du PMI des services qui laisse échapper 1,9 points tombant ainsi à 51,2 points. Le PMI manufacturier et le PMI composite doivent également concéder du terrain et s’établissent respectivement à 50,5 et 51 points. Le prochain rapport sera publié le 5 mars. Un passage sous 50 annoncerait une entrée en récession possible.

Au niveau des indices de confiance pour le mois de février, le sentiment économique européen diminue faiblement pour se rapprocher des 106 points. La confiance du consommateur surprend, et parvient à se redresser après un semestre de baisse consécutive mais reste à un niveau très faible à -7,4 points.

Du côté des devises et des matières premières :

Sur le marché des devises, la paire la plus populaire, l’euro contre le dollar américain, après avoir effectué un excès haussier au-dessus de 1.1500 $ a terminé sa course dans sa zone de consolidation habituelle à 1.1450 $, soit une légère baisse de -0,17%. Sur les autres paires de devises majeures, le dollar termine en baisse face à la livre (-2,7%) et ainsi que face au yen (-0,7%). La tendance est encore plus prononcée face aux devises émergentes. Le dollar US confronté au réal brésilien (BRL), au rouble russe (RUB) et à la devise sud-africaine (ZAR) se déprécie respectivement de -6%, -5,7% et -7,6%.

Les matières premières agricoles n’ont pas connu de mouvement significatif à l’exception du cacao (-11,4%).

Concernant le marché des métaux, le Gold (or) poursuit, pour le quatrième mois consécutif, sa progression avec une hausse de +2,9% pour s’établir à 1321,25 $. Le Silver (argent) suit sensiblement le même parcours avec un gain de +3,32%. Enfin, le Copper (cuivre), qui était enfermé entre 255 cents et 287 cents est enfin sorti par le haut avec un gain de +5.87% à 294.8 cents par livre.

Peu d’actualité relative au pétrole ce mois-ci, et pourtant le Brent et le WTI ont rebondi vivement en s’appréciant de chacun de plus de 6%.

Conclusion :

Le mois de février a poursuivi sur la lancée du mois de janvier, en diminuant un peu dans la vitesse, mais sans offrir la moindre correction. Les indices marquent de petites pauses, mais ils poursuivent leur mouvement, contre vents et marées. Les données économiques ne sont pas bonnes, et il semble assez clair que le ralentissement devrait se poursuivre encore quelques mois. Pourtant, les investisseurs continuent de privilégier l’avantage des taux à des niveaux très bas qui gonflent les valorisations des actions. Celles-ci restent les seules alternatives à des rendements trop bas. Ce n’est pour le moment pas une raison enthousiasmante d’acheter, mais si tout le monde est d’accord, cela peut se poursuivre.

Ces informations ont été préparées par IG Europe GmbH et IG Markets Limited. En plus de la déclaration ci-dessous, le contenu de cette page ne contient pas d’enregistrement de nos cours, ni d’offre ou de sollicitation d’une transaction sur un instrument financier. IG décline toute responsabilité quant à l’utilisation qui pourrait être faite de ces commentaires et aux conséquences qui pourraient en découler. Aucune déclaration ou garantie n’est donnée quant à l’exactitude ou à l’exhaustivité de ces informations. Par conséquent, toute personne qui agit en son nom le fait entièrement à ses propres risques. Toutes les recherches citées ne tiennent pas compte des objectifs spécifiques d’un investissement, de la situation financière ou des besoins propres à chaque investisseur susceptible de les recevoir. Ces informations n’ont pas été préparées conformément aux exigences légales visant à promouvoir l’indépendance de la recherche en investissement et, en tant que tel, sont considérées comme une communication marketing. Bien que nous ne soyons pas spécifiquement contraints de traiter en amont de nos recommandations, nous ne cherchons pas à en tirer profit avant qu’elles ne soient fournies à nos clients. Voir la déclaration relative aux recherches non indépendantes et le résumé trimestriel.

Les cours en temps réel

  • Forex
  • Actions
  • Indices
Vente
Achat
Mise à jour
Variation
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-


Voir plus de valeurs forex en temps réel

Vente
Achat
Mise à jour
Variation
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
Vente
Achat
Mise à jour
Variation
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-

Les cours ci-dessus sont soumis aux mentions légales du site.
Les cours sont donnés à titre indicatif.

Abonnez-vous gratuitement aux idées de trading quotidiennes

Abonnez-vous gratuitement pour recevoir les idées de trading quotidiennes par e-mail, du lundi au vendredi.


Mon consentement est donné librement et peut être retiré à tout moment. Tout retrait de mon consentement ne saurait affecter la légalité du traitement des données effectué antérieurement audit retrait. Pour plus d'informations sur la manière dont nous pouvons utiliser vos données personnelles, veuillez consulter notre Charte de confidentialité et Politique d'accès et nos Termes et conditions du site.

Ces sujets pourraient vous intéresser...

Informez-vous sur les frais et commissions liés au trading avec notre tarification transparente.

Découvrez pourquoi tant d'investisseurs nous accordent leur confiance, et ce qui fait de nous les leaders du courtage en ligne sur CFD.

Consultez notre calendrier économique pour suivre les événements économiques majeurs.