Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. 76% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG. Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Les options et les turbos warrants sont des instruments financiers complexes présentant un risque de perte en capital. Les pertes peuvent être extrêmement rapides. Le service d'exécution d'ordres au travers d’un compte risque limité présente un risque de perte du capital investi. Les CFD, les options et les turbos warrants sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. Le service d'exécution d'ordres au travers d’un compte risque limité présente un risque de perte du capital investi.

Bilan du mois d'avril 2019

Du côté des indices boursiers internationaux

Le mois d’avril a été mieux orienté que le mois précédent. Les performances sont quasiment toutes positives, alimentées par l’euphorie actuelle mondiale des investisseurs. Cependant l’écart entre la meilleure et la moins bonne performance se creuse, et la performance globale des indices varie maintenant dans un intervalle compris entre -4,57% et +7,10%.

Le champion en titre des deux derniers mois, ergo le Shangaï Shenzhen CSI 300, se fait détrôner et passe en fin de liste juste devant l’indice Belge, arrivant tout de même à maintenir une performance positive de +1,06%. Idem pour le Hong Kong Hang Seng qui finit en légère hausse à +2,23%. Le Nikkei quant à lui, se démarque de ses homologues asiatiques et prend la deuxième place du podium de tête, affichant une belle performance de +4,97%. La correction des marchés asiatiques s’est poursuivie ce mois-ci, confirmant que les bons chiffres du mois de mars aient surement été dus au nouvel an chinois. De plus, le risque d’une baisse du yuan augmente malgré l’amélioration du conflit commercial sino-américain.

De l’autre côté du Pacifique, les performances des indices américains sont encore éparpillées. Le Dow Jones reprend quelques couleurs et progresse lentement de +2,56% ce mois-ci. Le Nasdaq garde la tête du trio américain et affiche une très bonne performance de +4,74%, finissant à la quatrième place du classement global. Le S&P500 finit sa course à nouveau en milieu de liste avec une performance de +3,93%. Malgré le risque de récession qui pèse toujours sur l’économie américaine, les indices US affichent tous des performances positives.

En Europe, le DAX 30 prend la tête du classement, avec la plus belle performance du mois à hauteur de +7,10%, devant son congénère japonais. Le CAC 40 poursuit sa progression et arrive à la cinquième place, avec une solide performance de +4,41%. Le FTSE 100 se fait discret mais continue de surprendre, compte tenu de la délicate situation britannique quant au report du Brexit ainsi qu’à la hausse de la livre sterling, et affiche une petite performance de +1,91%. L’indice Belge persévère dans sa mauvaise conduite et reste le mauvais élève du mois en dernière place du classement, avec la seule performance négative, égale à -4,57%.

Pas de grande surprise ce mois-ci. Les performances globales des indices en avril sont excellentes, soulignant le fort sentiment boursier positif mondial qui règne en ce moment.

Du côté des indices sectoriels européens et des valeurs françaises

Cinq secteurs sont dans le rouge ce mois-ci. Cette fois ce sont les secteurs de la santé, de l’immobilier, ainsi que des biens de consommation qui occupent les dernières places du classement.

Un secteur se fait cependant remarquer. Le secteur bancaire passe enfin la deuxième vitesse et grimpe à la troisième place du classement. Cette très bonne performance est due aux excellents résultats de Crédit Agricole (+13,56%), BNP Paribas (+11,36%) et de la Société Générale (+9,49%), qui reprennent toutes du poil de la bête.

Le secteur des biens de consommation personnelle finit ce mois-ci à l’équilibre et laisse sa place de leader au secteur automobile, qui laisse derrière lui les mauvais souvenirs et passe premier de ce classement mensuel, avec une superbe performance de +9,31%, porté notamment par les valeurs phares Valeo (+25,22%), Michelin (+9,25%) et Peugeot (+7,45%).

A l’opposé, le secteur de la santé fait pâle figure et vire au rouge avec une performance négative de -1,90%, reflété entre autres par la performance de Sanofi (-1,59%). Notons tout de même la bonne performance d’Essilor (+11,40%) qui n’a malheureusement pas suffit à tirer le secteur à la hausse.

Malgré la surprenante performance d’Iliad (+1,3%), le secteur des télécoms repasse au rouge et termine le mois sur une performance de -0,64%. Cette fois c’est Orange le fautif, qui affiche une très mauvaise performance de -3,69%. Le secteur de l’immobilier fait également grise mine, à la deuxième place du podium de fin de classement à -1,21%, effaçant les bonnes performances affichées le mois dernier.

Le secteurs du pétrole et gaz termine au point mort à cause de la faible performance de Total (+0,05%) et progresse avec peine de +0,09%. L’agroalimentaire progresse aussi de +2,26% sur le mois, mitigé entre la bonne performance de Danone (+4,94%), et les résultats négatifs de Pernod-Ricard (-2,91%).

La construction finit sur une note stable avec une performance fidèle à elle-même de +5,98%, grâce aux remarquables résultats de Saint-Gobain (+12,78%).

Du côté des statistiques macroéconomiques

Aux Etats-Unis, les PMI manufacturier et non manufacturier ont encore évolué en sens contraire. Le premier continue dans son élan et gagne quelques points de plus pour finir 55,3 points. Le second, à l’inverse, rechute après une tentative de rebond le mois dernier, et marque ainsi un nouveau plus bas annuel à 56,1 points.

Si le PIB a été publié en nette hausse à 3,2% au premier trimestre 2019, il ne faut pas en tirer de conclusions trop rapides. Cette amélioration vient d’une chute des importations -qui reflète une demande intérieur faible- et d’une hausse des stocks. Des données qui incitent à la prudence quant à l’activité à venir.

Le chiffre des créations d’emplois dans le secteur non agricole a repris des couleurs et revient à la normale. Il augmente de 196 000 poste sur le mois de mars, effaçant « l’anomalie » de février. L’économie américaine se porte bien et continue de créer de nouveaux emplois. Le taux de chômage ne bouge pas et reste égal à lui-même ce mois-ci à 3,8%.

De l’autre côté de l’atlantique, en zone euro, le PMI manufacturier et le PMI composite continuent de céder du terrain et s’établissent respectivement à 47,5 et 51,6 points, contre 49,3 et 51,9 points au mois de février. La publication préliminaire du 18 avril concernant le PMI manufacturier nous donne une estimation à 47,8, prévision en légère amélioration pour le mois d’avril. A l’opposé, le PMI des services récupère un demi-point et grimpe à 53,3 points, contre 52,8 le mois précédent.

Au niveau des indices de confiance pour le mois d’avril, le sentiment économique européen continue sa plongée et termine le mois à 104 points, contre 105,5 précédemment. Bien qu’une hausse était attendue, la confiance du consommateur chute à nouveau et termine sur ses plus bas annuels à -7,9 points, égale au mois de janvier.

Du côté des devises et des matières premières

Sur le marché des devises, la plus célèbre paire, l’euro contre le dollar américain, a enfoncé son support de novembre dernier et est revenu à présent au contact de celui-ci, sans parvenir à revenir dans sa zone de consolidation. La dépréciation de la monnaie européenne continue pour finir le mois à 1.1210 $, contre 1.1218 $ le mois passé, soit une légère baisse de -0,07%. Quant au dollar US, il finit sa course en hausse face aux autres paires de devises majeures : +0,038% face a la livre sterling (GBP), +0,51% face au yen (JPY) et +2,33% face au franc suisse (CHF). La tendance est divergente face aux devises matières premières et émergentes. Le dollar américain s’apprécie face au dollar australien (-0,71%) et au dollar canadien (-0,3%), mais s’apprécie face au réal brésilien (+0,05%), à la rouble russe (+1,73%) ainsi qu’au rand sud-africain (+1,4%).

Du côté des matières premières agricoles, le mouvement baissier le plus significatif concerne à nouveau le blé, qui perd -6,76% et s’établit à 428,75 $ à la fin du mois. Le cacao, lui, continue sur sa lancée et affiche la meilleure performance du mois avec un gain de +3,35% à 2359 $.

Concernant le marché des métaux, le Gold (or) tombe encore un peu plus bas et termine sur une nouvelle baisse ce mois-ci de -0,69% pour s’établir à 1283.53 $. Le Silver (argent) suit toujours les pas de son grand frère et affiche une perte -1,09% arrivant à 14,90 dollars. Le Copper (cuivre), à son habitude, reste quasiment inchangé à 290,4 cents. La plus forte hausse revient au Platinum (platine) qui augmente de +4,36% à 888,22 $.

Le Brent et le WTI poursuivent sur leur lancée et affichent d’excellentes performances ce mois-ci, de +6,22% et + 5,90% respectivement. La gazoline, elle, continue de s’envoler et grimpe encore de +11,34% pour terminer à 206,68 $.

Conclusion

Avril a été encore un mois de hausse générale, bien que plus lente. Les nouvelles macro-économiques ne justifient toujours pas cette progression. Les résultats des entreprises sont heureusement en moyenne meilleurs qu’attendus, et sont venus donner une bouffée d’air à de nombreuses valeurs des secteurs attaqués depuis un an, et surtout l’automobile. Le mois de mai est traditionnellement difficile, quand il démarre à un niveau de sur achat aussi fort que cette année, on peut se demander si les indices tiendront le choc. Un repli du Cac 40 apparaitrait comme une aubaine sur de nombreuses valeurs qui ont connu une nette amélioration.

Ces informations ont été préparées par IG Europe GmbH et IG Markets Limited. En plus de la déclaration ci-dessous, le contenu de cette page ne contient pas d’enregistrement de nos cours, ni d’offre ou de sollicitation d’une transaction sur un instrument financier. IG décline toute responsabilité quant à l’utilisation qui pourrait être faite de ces commentaires et aux conséquences qui pourraient en découler. Aucune déclaration ou garantie n’est donnée quant à l’exactitude ou à l’exhaustivité de ces informations. Par conséquent, toute personne qui agit en son nom le fait entièrement à ses propres risques. Toutes les recherches citées ne tiennent pas compte des objectifs spécifiques d’un investissement, de la situation financière ou des besoins propres à chaque investisseur susceptible de les recevoir. Ces informations n’ont pas été préparées conformément aux exigences légales visant à promouvoir l’indépendance de la recherche en investissement et, en tant que tel, sont considérées comme une communication marketing. Bien que nous ne soyons pas spécifiquement contraints de traiter en amont de nos recommandations, nous ne cherchons pas à en tirer profit avant qu’elles ne soient fournies à nos clients. Voir la déclaration relative aux recherches non indépendantes et le résumé trimestriel.

Les cours en temps réel

  • Forex
  • Actions
  • Indices
Vente
Achat
Mise à jour
Variation
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-


Voir plus de valeurs forex en temps réel

Vente
Achat
Mise à jour
Variation
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
Vente
Achat
Mise à jour
Variation
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-

Les cours ci-dessus sont soumis aux mentions légales du site.
Les cours sont donnés à titre indicatif.

Abonnez-vous gratuitement aux idées de trading quotidiennes

Abonnez-vous gratuitement pour recevoir les idées de trading quotidiennes par e-mail, du lundi au vendredi.


Mon consentement est donné librement et peut être retiré à tout moment. Tout retrait de mon consentement ne saurait affecter la légalité du traitement des données effectué antérieurement audit retrait. Pour plus d'informations sur la manière dont nous pouvons utiliser vos données personnelles, veuillez consulter notre Charte de confidentialité et Politique d'accès et nos Termes et conditions du site.

Ces sujets pourraient vous intéresser...

Informez-vous sur les frais et commissions liés au trading avec notre tarification transparente.

Découvrez pourquoi tant d'investisseurs nous accordent leur confiance, et ce qui fait de nous les leaders du courtage en ligne sur CFD.

Consultez notre calendrier économique pour suivre les événements économiques majeurs.