Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. 76% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG. Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Les options et les turbos warrants sont des instruments financiers complexes présentant un risque de perte en capital. Les pertes peuvent être extrêmement rapides. Le service d'exécution d'ordres au travers d’un compte risque limité présente un risque de perte du capital investi. Les CFD, les options et les turbos warrants sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. Le service d'exécution d'ordres au travers d’un compte risque limité présente un risque de perte du capital investi.

Les prix du pétrole continuent leur rallye, impactés par le conflit libyen

Les cours du Brent et du WTI poursuivaient leur progression lundi dans le contexte de violents affrontements ce week-end aux abords de Tripoli entre les forces du maréchal Haftar et celles du Gouvernement d’union nationale.

Le nouvel épisode de violences que connaît la Libye depuis quelques jours a entraîné les prix du pétrole vers de nouveaux sommets. Emprunt à de multiples conflits depuis la chute de Mouammar Kadhafi en 2011, la Libye est actuellement déchirée par deux principales forces en présence, le Gouvernement d’union nationale (GNA), à l’Ouest soutenu par la communauté internationale, et l’Armée nationale libyenne (ANL), à l’Est, menée par le maréchal Khalifa Haftar, au milieu desquelles pullulent un ensemble de milices.

Jeudi, le conflit a pris une nouvelle tournure meurtrière, avec l’avancée des troupes du maréchal Khalifa Haftar vers la capitale Tripoli. Les affrontements avec celles du GNA ont déjà fait plus d’une trentaine de victimes, selon Le Monde.

La bataille libyenne de l’or noir

L’or noir est l’un des enjeux majeurs du conflit politique qui déchire actuellement le pays. Il y a quelques semaines, le maréchal Haftar a mis la main sur le « croissant pétrolier », dans l’Est du pays, où se trouvent les plus importants champs pétroliers et sources d’exportation de la Libye. Un contrôle auquel s’oppose le Conseil de sécurité des Nations unies, qui avait placé la Compagnie nationale du pétrole sous l’autorité du GNA.

Cette nouvelle flambée de violences a pris par surprise la communauté internationale. Vendredi, le G7 a « exhorté » les deux camps « à stopper immédiatement les mouvements militaires vers Tripoli, qui entravent les perspectives du processus politique mené par les Nations unies ».

Une conférence nationale sous l’égide de l’Onu est normalement prévue du 14 au 16 avril en vue d’établir une feuille de route à la tenue d’élections. Pour l’instant maintenue, elle pourrait être reportée en cas « de circonstances majeures » a indiqué samedi le secrétaire général de l’Onu Antonio Guterres.

La pression américaine sur les prix du pétrole

Dans ce contexte de crise, portés par la crainte d’un envenimement des tensions et de problèmes d’approvisionnement, les cours du baril ont continué leur rallye haussier depuis jeudi et atteint un nouveau plus haut depuis cinq mois.

Le baril de Brent de la mer du Nord coûtait 70,60 $ lundi midi, en hausse de 26 centimes par rapport à vendredi. Le WTI a crû de 25 centimes, atteignant 63,33 dollars. Le premier a pris plus de 30 % depuis le début de l’année, et le second plus de 36 %.

Le conflit libyen vient s’ajouter à la pression que les prix du pétrole subissent de la part de Washington, le président des États-Unis critiquant régulièrement depuis des semaines l’Opep et ses niveaux de production sur Twitter.

La dernière salve de tweets de Donald Trump à leur endroit date de jeudi 28 mars : « Il est très important que l’Opep augmente la production de pétrole. Le marché mondial est fragile, le prix du pétrole est trop élevé. Merci ! »

Mais les cours sont aussi soutenus par des baisses de production iraniennes et vénézuélienne, sous le joug de sanctions américaines.

Si « la croissance va continuer d’être forte […] les gains de productivité par puit vont ralentir et une discipline budgétaire plus stricte des groupes pétroliers va rendre le marché moins imprévisible », analyse-t-on chez Morgan Stanley.

Ces informations ont été préparées par IG Europe GmbH et IG Markets Limited. En plus de la déclaration ci-dessous, le contenu de cette page ne contient pas d’enregistrement de nos cours, ni d’offre ou de sollicitation d’une transaction sur un instrument financier. IG décline toute responsabilité quant à l’utilisation qui pourrait être faite de ces commentaires et aux conséquences qui pourraient en découler. Aucune déclaration ou garantie n’est donnée quant à l’exactitude ou à l’exhaustivité de ces informations. Par conséquent, toute personne qui agit en son nom le fait entièrement à ses propres risques. Toutes les recherches citées ne tiennent pas compte des objectifs spécifiques d’un investissement, de la situation financière ou des besoins propres à chaque investisseur susceptible de les recevoir. Ces informations n’ont pas été préparées conformément aux exigences légales visant à promouvoir l’indépendance de la recherche en investissement et, en tant que tel, sont considérées comme une communication marketing. Bien que nous ne soyons pas spécifiquement contraints de traiter en amont de nos recommandations, nous ne cherchons pas à en tirer profit avant qu’elles ne soient fournies à nos clients. Voir la déclaration relative aux recherches non indépendantes et le résumé trimestriel.

Soyez prêt à réagir à la prochaine réunion de l’OPEP

Découvrez comment l’OPEP influence les prix du pétrole à l’approche de la prochaine réunion le 20 novembre 2020.

  • Qu’a-t-il été décidé lors de la dernière réunion de l’OPEP ?
  • Pourquoi les pays membres de l'OPEP s'entendent-ils sur les quotas de pétrole ?
  • Quels sont les pays membres de l'OPEP ?

Les cours en temps réel

  • Forex
  • Actions
  • Indices
Vente
Achat
Mise à jour
Variation
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-


Voir plus de valeurs forex en temps réel

Vente
Achat
Mise à jour
Variation
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
Vente
Achat
Mise à jour
Variation
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-

Les cours ci-dessus sont soumis aux mentions légales du site.
Les cours sont donnés à titre indicatif.

Abonnez-vous gratuitement aux idées de trading quotidiennes

Abonnez-vous gratuitement pour recevoir les idées de trading quotidiennes par e-mail, du lundi au vendredi.


Mon consentement est donné librement et peut être retiré à tout moment. Tout retrait de mon consentement ne saurait affecter la légalité du traitement des données effectué antérieurement audit retrait. Pour plus d'informations sur la manière dont nous pouvons utiliser vos données personnelles, veuillez consulter notre Charte de confidentialité et Politique d'accès et nos Termes et conditions du site.

Ces sujets pourraient vous intéresser...

Informez-vous sur les frais et commissions liés au trading avec notre tarification transparente.

Découvrez pourquoi tant d'investisseurs nous accordent leur confiance, et ce qui fait de nous les leaders du courtage en ligne sur CFD.

Consultez notre calendrier économique pour suivre les événements économiques majeurs.