Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. 70% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG. Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Les options et les turbos sont des instruments financiers complexes présentant un risque de perte en capital. Les pertes peuvent être extrêmement rapides. Les clients professionnels peuvent perdre plus que leur capital investi. Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. 70% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG. Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Les options et les turbos sont des instruments financiers complexes présentant un risque de perte en capital. Les pertes peuvent être extrêmement rapides. Les clients professionnels peuvent perdre plus que leur capital investi.
Une forte volatilité augmente le risque de perte soudaine, importante ou rapide.
Pour accorder la priorité aux services fournis à nos clients existants, IG ne permet pas actuellement d'ouvrir de nouvelles positions sur les actions US, GameStop et AMC Entertainment.

Wall Street portée les techs et le PIB américain

La bourse de New York s’est affichée au vert ce vendredi après-midi. Satisfaite de la croissance du PIB américain au deuxième trimestre, elle a surtout été portée par un lot de bons résultats d’entreprise, McDonald’s et Alphabet en tête.

Le Dow Jones évolue vers 17h45 en légère en hausse de 0,08% à 27 161 points, peinant à suivre le rythme plus soutenu du Nasdaq, qui progresse de 0,96% à 8318 points. Le S&P 500 gagne 0,56%, se maintenant au-dessus des 3000 points, à 3020 points.

Ressorti à 2,1% - en baisse de 100 points de base par rapport au trimestre précédent – le niveau de croissance du PIB américain au 2e trimestre a satisfait les observateurs, qui anticipaient une progression moins nette à 1,9% en moyenne.

Les données du département au Commerce américain montrent que le PIB a été particulièrement soutenu sur cette période par la reprise de la consommation des ménages, contrairement au 1er trimestre, où les stocks des entreprises et les exportations avaient contribué pour plus de la moitié à sa croissance. Mais elles montrent également un niveau d’investissement des entreprises très bas, en décrochage de 0,6%, inédit depuis 2016.

Nouvelle attaque de Trump à l’endroit de la Fed

Les premières estimations de PIB semblent rassurer les observateurs à deux niveaux : sa croissance est suffisamment soutenue pour ne pas crisper les anticipations économiques, sans être spectaculaire au point de remettre en cause la forte probabilité d’une baisse des taux de la Fed la semaine prochaine.

Histoire de remettre la pression sur la Fed et de lui attribuer les torts d’un PIB en deçà de son objectif de 3%, le président des Etats-Unis Donald Trump a d’ailleurs qualifié la croissance du PIB de « pas mal, si l’on considère le très lourd poids de l’ancre de la Réserve fédérale américaine qui pèse sur notre cou ! »

Performance d’Alphabet…

Du côté des valeurs américaines, Alphabet, la maison-mère de Google, bénéficie d’un 2e trimestre au-dessus du consensus, faisant état d’un bénéfice net de 9,95 milliards de dollars, à 14,21 dollars par action alors que les analystes l’anticipaient en moyenne à 8,024 milliards de dollars pour un bénéfice par action de 11,32 dollars. Le chiffre d’affaires ressort également au-dessus des attentes, à 38,94 milliards de dollars, en hausse de 19% pour une marge opérationnelle de 24% contre 18% au 1er trimestre. Le cours de l’action porte une large part des gains de Wall Street ce vendredi, en progression de plus de 10%, à 1252,680$.

… de MacDo et Twitter

Alphabet est suivie de près par Twitter, en hausse de plus de 10% également à 42,020$. Le réseau social a augmenté son CA de 18% à 841 millions de dollars, dépassant les attentes de Wall Street à 829 millions de dollars. Il a enregistré un bénéfice de 1,1 milliard de dollars (1,43$ par action, largement supérieur à celui généré un an plus tôt (100 millions de dollars), en raison d’une plus-value fiscale de 1,03 milliard de dollars liée à la restructuration de l’entreprise. Son CA a progressé de 18% à 841 millions, battant le consensus qui l’anticipait à 829 millions.

Les recettes publicitaires ont augmenté de 21%, pour atteindre 727 millions de dollars, grâce à l’amélioration de sa plateforme et du format des annonces, ainsi qu’à 139 millions d’utilisateurs actifs quotidiens « monétisables », supérieurs de 4 millions au consensus. Mais le groupe a annoncé un chiffre d’affaires du 3e trimestre inférieur aux deux précédents (entre 815 et 875 millions de dollars), qu’il justifie par l’arrêt de certains formats d’annonces publicitaires

Le géant du fastfood Mcdonald’s, progresse pour sa part de 0,66%, à 215,85$, fort de solides résultats avec un bénéfice net en hausse de 1,3% sur un an, un chiffre d’affaires à 5,34 milliards de dollars au-dessus du consensus, et des ventes en progression de 6,5%. La chaîne de restauration rapide a progressé grâce au lancement de restaurants tests, une meilleure disponibilité de ses produits en kiosque numérique, et la livraison à domicile. Sur ce dernier point, McDonald’s a mis fin à son exclusivité avec UberEats et signé un partenariat avec la start up DoorDash.

Consensus raté pour Amazon

Mauvais élève des Gafa ce trimestre, Amazon a déçu les attentes des analystes. Son bénéfice atteint 2,6 milliards de dollars là où Wall Street anticipait 2,8 milliards – le BPA ressort à 5,22$ contre 5,57$ pour le consensus Refinitiv – malgré un chiffre d’affaires meilleur qu’attendu à 63,40 milliards, en progression de 19,9%.

L’objectif du prochain trimestre ressort également sous les attentes, à 2,1-3,1 milliards de dollars, contre un consensus de 4,4 milliards de dollars. Toutes les activités du groupe ont franchement progressé (places de marché +23%, publicité +37%, Amazon Web Services +37%) mais Amazon a lourdement investi dans la mise en place de son nouveau programme Prime, par lequel la plateforme s’est engagée à livrer l’intégralité de ses clients américains en 24h plutôt qu’en 48h. D’après les estimations, 800 millions de dollars auraient été ainsi injectés dans ce projet sur le seul deuxième trimestre. Le cours de l’action décroche de 1,7% à 1939,56$.

Apple visé par Trump

Enfin, concernant Apple, qui ne dévoilera ses résultats trimestriels que mardi prochain, après la clôture des marchés, la firme à la pomme vient de subir une menace du président des Etats-Unis, qui a affirmé cet après-midi sur Twitter que le groupe ne sera pas exempté de droits de douanes américains pour la production de ses Mac Pro, récemment délocalisée en Chine. A cette annonce, le titre Apple a décroché à 208,05$ pour rebondir vers les 208,385$, vers 17h45, en progression de 0,64%.

Sur le volet des négociations commerciales entre la Chine et les Etats-Unis, une nouvelle rencontre entre hauts délégataires des deux Nations se tiendra à Shanghai la semaine prochaine, au même moment que la réunion du FOMC de la Fed, les 30 et 31 juillet. Pékin a accepté d'acheter des produits agricoles américains, selon la Maison Blanche, et le cycle de discussions s'est engagé après que les autorités chinoises ont informé vendredi un importateur privé d'un projet de relance des achats de soja.

« Pas d’accord » à attendre à l’issue de la réunion de Shanghai

« Certaines entreprises chinoises sont disposées à continuer à acheter des produits agricoles américains, et elles ont demandé des prix à leurs fournisseurs américains et signeront bientôt des contrats commerciaux », a déclaré cette semaine le porte-parole du ministère, Gao Feng, lors d'une conférence de presse.

Mais cet après-midi, le conseiller économique de la Maison Blanche, Larry Kudlow, a déclaré sur CNBC qu’il ne croyait « pas qu’il y aura un grand accord », à l’issue de cette réunion. « Ayant parlé à nos négociateurs, je crois qu'ils veulent repartir sur de bonnes bases et, espérons-le, de là où les négociations s'étaient arrêtées en mai dernier », a-t-il indiqué en ajoutant que les Etats-Unis espéraient que la Chine fasse preuve de « bonne volonté » en achetant des produits agricoles américains.

Taxe Gafa et enquête antitrust

A l’occasion de la même interview, Larry Kudlow est revenu sur les récentes menaces de Trump à l’encontre de la France sur l’adoption de la taxe Gafa, confirmant que le secrétaire au Commerce américain Robert Lighthizer avait préparé une « action 301 » contre Paris, laquelle permettrait aux Etats-Unis d’imposer des droits de douane sur les importations françaises si sa « politique commerciale » est considérée comme nuisant aux intérêts américains.

La défense des intérêts des Gafa en Europe n’empêche pas les Etats-Unis de surveiller de près les pratiques commerciales de leurs fleurons technologiques sur leur territoire.

La FTC et le département de la Justice américain ont ouvert début juin des enquêtes sur les pratiques d’Alphabet, Amazon, Apple et Facebook sur de potentielles violations du droit de la concurrence. Le premier a confirmé mardi le lancement d’une vaste procédure d’investigation sur les grandes entreprises technologiques, réseaux sociaux, moteurs de recherche ou sites de commerce pour savoir si ces acteurs « procèdent à des pratiques ayant réduit la concurrence, empêché l’innovation ou affecté les consommateurs ».

Ces informations ont été préparées par IG Europe GmbH et IG Markets Limited. En plus de la déclaration ci-dessous, le contenu de cette page ne contient pas d’enregistrement de nos cours, ni d’offre ou de sollicitation d’une transaction sur un instrument financier. IG décline toute responsabilité quant à l’utilisation qui pourrait être faite de ces commentaires et aux conséquences qui pourraient en découler. Aucune déclaration ou garantie n’est donnée quant à l’exactitude ou à l’exhaustivité de ces informations. Par conséquent, toute personne qui agit en son nom le fait entièrement à ses propres risques. Toutes les recherches citées ne tiennent pas compte des objectifs spécifiques d’un investissement, de la situation financière ou des besoins propres à chaque investisseur susceptible de les recevoir. Ces informations n’ont pas été préparées conformément aux exigences légales visant à promouvoir l’indépendance de la recherche en investissement et, en tant que tel, sont considérées comme une communication marketing. Bien que nous ne soyons pas spécifiquement contraints de traiter en amont de nos recommandations, nous ne cherchons pas à en tirer profit avant qu’elles ne soient fournies à nos clients. Voir la déclaration relative aux recherches non indépendantes et le résumé trimestriel.

Restez attentifs aux opportunités après les annonces du FOMC

Découvrez comment les réunions du FOMC impactent les marchés.

  • Comment la prochaine réunion de la Fed peut impacter votre trading ?
  • Qu’a-t-il été décidé lors de la dernière réunion ?
  • De quelle manière les annonces du FOMC impactent le cours du dollar ?

Les cours en temps réel

  • Forex
  • Actions
  • Indices
liveprices.javascriptrequired


Voir plus de valeurs forex en temps réel

liveprices.javascriptrequired
liveprices.javascriptrequired

Les cours ci-dessus sont soumis aux mentions légales du site.
Les cours sont donnés à titre indicatif.

Abonnez-vous gratuitement aux idées de trading quotidiennes

Abonnez-vous gratuitement pour recevoir les idées de trading quotidiennes par e-mail, du lundi au vendredi.


Mon consentement est donné librement et peut être retiré à tout moment. Tout retrait de mon consentement ne saurait affecter la légalité du traitement des données effectué antérieurement audit retrait. Pour plus d'informations sur la manière dont nous pouvons utiliser vos données personnelles, veuillez consulter notre Charte de confidentialité et Politique d'accès et nos Termes et conditions du site.

Ces sujets pourraient vous intéresser...

Informez-vous sur les frais et commissions liés au trading avec notre tarification transparente.

Découvrez pourquoi tant d'investisseurs nous accordent leur confiance, et ce qui fait de nous les leaders du courtage en ligne sur CFD.

Consultez notre calendrier économique pour suivre les événements économiques majeurs.