Les bourses asiatiques plongent après les menaces de Donald Trump d'augmenter les barrières tarifaires sur les importations chinoises

Un PIB au beau fixe et d’excellents chiffres sur l’emploi semblent avoir convaincu le président des Etats-Unis que le timing était le bon pour hausser sévèrement le ton face à la Chine.

Les Etats-Unis et la Chine ont convenu d'une trêve commerciale lors du G20 du 1er décembre.

Un PIB au beau fixe et d’excellents chiffres mensuels sur l’emploi semblent avoir convaincu le président des Etats-Unis que le timing était le bon pour hausser sévèrement le ton face à la Chine dans le cadre de leurs négociations commerciales.

Prenant tout le monde de cours, après une nouvelle session de pourparlers entre hauts délégataires américains et chinois à Pékin – dont les échos avaient été plutôt positifs - Donald Trump a menacé vendredi la Chine de passer les droits de douanes sur 200 milliards d’importations chinoises de 10 à 25 % vendredi prochain, et de taxer 325 milliards d’importations supplémentaires qui étaient jusqu'à présent exemptées de droits de douanes.

Dans une série de deux tweets, dimanche, il a ainsi indiqué que les barrières tarifaires que les Etats-Unis avaient imposés à la Chine depuis l’escalade de leurs tensions à l’été 2018 étaient « partiellement responsables des excellents résultats économiques » du pays et que si les négociations commerciales entre les deux pays se poursuivaient, celles-ci avançaient « trop lentement, ».

Des menaces retentissantes sur les marchés…

Conséquences de ces menaces inattendues, les indices boursiers asiatiques ont été sévèrement chamboulés. Le CSI 300 de Shanghai-Shenzen a terminé à -5,84 %. A Hong-Kong, le Hang Sen a plongé de -3,05 %.

Également en fort repli, l’indice chinois Shanghai Composite lâche 5.6%. Le yuan a touché un plus bas de 3 mois et demi dans la foulée.

L’indice Shanghai Composite retombe sur les niveaux du 25 février, ce qui constitue un pullback en direction de l’oblique passant par les sommets de 2015 et 2018.

Si l’indice bascule sous cette oblique, la menace d’un retour sur les plus bas annuels et donc sur les plus bas depuis 2014 se renforcera.

En Europe, les places européennes ont également ouvert dans le rouge. Le CAC a perdu 2 % dès l’ouverture. Repassé sous la barre des 5 500 points, il évoluait vers -1,75 % à 9h35. Le Dax a également ouvert à -1,9 %, à 12 177 points.

Sur les marchés américains, le Vix, indice de volatilité du SP500, bondit de 40% au-delà de 18.00, son plus haut niveau depuis début mars.

Les futures des indices américains annoncent la même couleur : avec -1,83 % sur le Dow Jones, -1,80 % sur le S&P 500, -2,10 % sur le Nasdaq.

Le baril de pétrole a également été impacté par ce coup de théâtre : le WTI décroche de 2,12 % à 60,57 dollars, le Brent suit la tendance négative, en repli de -1,85 %, à 69,47 dollars.

… et l’agenda international

Ces menaces du président des Etats-Unis pourraient remettre en cause l’agenda des discussions. Le vice-Premier ministre Liu He était normalement attendu mercredi à Washington pour poursuivre ces négociations avec ses homologues américains, le secrétaire américain au Trésor Steven Mnuchin, et Robert Lighthizer, représentant américain au Commerce.

D’après plusieurs médias américains et chinoise, cette visite d’Etat pourrait être soit reportée, soit annulée. Les informations varient au fil des heures.

D’après le Wall Street Journal, ce matin, la Chine pourrait tout simplement se retirer des discussions et annuler ces négociations. Un peu plus tard, Bloomberg a indiqué que le déplacement de Monsieur Liu He était maintenu.

Via Reuters, le ministre chinois des Affaires étrangères assure qu’une délégation se prépare toujours à aller à Washington cette semaine sans se prononcer toutefois sur la présidence du négociateur en chef. Il presse par ailleurs les Etats-Unis de « cesser les actes de provocation ».

A l’image des sessions de pourparlers de ces derniers mois, les officiels américains avaient pourtant assuré, avant et après leur rencontre la semaine dernière avec la délégation chinoise, que les deux partenaires avançaient dans leurs négociations sans donner plus de détails.

Tensions sous fond d’embargo pétrolier

Le contexte de ces discussions s’avérait déjà tendu avant les menaces dominicales de Donald Trump : la Chine, qui achète pour la moitié du pétrole iranien exporté, avait vivement protesté à l’annonce du durcissement des sanctions américaines à l’encontre de Téhéran, suspendant à compter du 1er mai les exemptions d’exportations de pétrole iranien accordées à huit pays, dont la Chine.

Déjà fortement impactée par près de dix mois de sanctions commerciales par les Etats-Unis, la Chine a depuis procédé à deux salves de mesures de relance de son économie. Quelques heures après les tweets de Donald Trump, la Banque centrale chinoise a par ailleurs abaissé les ratios prudentiels des petites et moyennes banques afin de renforcer le niveau de leurs liquidités.

Analyse technique : Alexandre Baradez

Ces informations ont été préparées par IG Europe GmbH et IG Markets Limited. En plus de la déclaration ci-dessous, le contenu de cette page ne contient pas d’enregistrement de nos cours, ni d’offre ou de sollicitation d’une transaction sur un instrument financier. IG décline toute responsabilité quant à l’utilisation qui pourrait être faite de ces commentaires et aux conséquences qui pourraient en découler. Aucune déclaration ou garantie n’est donnée quant à l’exactitude ou à l’exhaustivité de ces informations. Par conséquent, toute personne qui agit en son nom le fait entièrement à ses propres risques. Toutes les recherches citées ne tiennent pas compte des objectifs spécifiques d’un investissement, de la situation financière ou des besoins propres à chaque investisseur susceptible de les recevoir. Ces informations n’ont pas été préparées conformément aux exigences légales visant à promouvoir l’indépendance de la recherche en investissement et, en tant que tel, sont considérées comme une communication marketing. Bien que nous ne soyons pas spécifiquement contraints de traiter en amont de nos recommandations, nous ne cherchons pas à en tirer profit avant qu’elles ne soient fournies à nos clients. Voir la déclaration relative aux recherches non indépendantes et le résumé trimestriel.

La guerre commerciale mondiale menée par Donald Trump

Tout ce que vous devez savoir concernant la confrontation entre Trump et la Chine.

  • Que s'est-il passé jusqu'à présent ?
  • Actions, pétrole et autres marchés à surveiller
  • Découvrez comment profiter de la volatilité

Les cours en temps réel

  • Forex
  • Actions
  • Indices
Vente
Achat
Mise à jour
Variation
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-


Voir plus de valeurs forex en temps réel

Vente
Achat
Mise à jour
Variation
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
Vente
Achat
Mise à jour
Variation
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-

Les cours ci-dessus sont soumis aux mentions légales du site.
Les cours sont donnés à titre indicatif.

Abonnez-vous gratuitement à l'idée de trading du jour

Chaque jour, notre bureau d’analyse technique partenaire, Day By Day, vous suggère une idée de trading en analysant les figures graphiques d'une valeur (action, indice, paire de devises, matière première).


Mon consentement est donné librement et peut être retiré à tout moment. Tout retrait de mon consentement ne saurait affecter la légalité du traitement des données effectué antérieurement audit retrait. Pour plus d'informations sur la manière dont nous pouvons utiliser vos données personnelles, veuillez consulter notre Charte de confidentialité et Politique d'accès et nos Termes et conditions du site.

Ces sujets pourraient vous intéresser...

Informez-vous sur les frais et commissions liés au trading avec notre tarification transparente.

Découvrez pourquoi tant d'investisseurs nous accordent leur confiance, et ce qui fait de nous les leaders du courtage en ligne sur CFD.

Consultez notre calendrier économique pour suivre les événements économiques majeurs.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. 76% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG. Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Les options sont des instruments financiers complexes présentant un risque de perte en capital. Les pertes peuvent être extrêmement rapides. Le service d'exécution d'ordres au travers d’un compte risque limité présente un risque de perte du capital investi. Les CFD et les options sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. Le service d'exécution d'ordres au travers d’un compte risque limité présente un risque de perte du capital investi.