Action Michelin : 4 points à surveiller en amont des résultats trimestriels

Après une solide année 2018, Michelin accuse un important recul de ses ventes au mois de mars. Qu'en sera-t-il de ses résultats du 1er trimestre ?

Source : Bloomberg

L’entreprise clermontoise dévoilera l’état de ses finances du 1er trimestre la semaine prochaine.

Le cours de l’action Michelin a décroché aujourd’hui après que la direction a annoncé mercredi soir un recul conséquent de ses ventes de pneus de voiture de première monte sur l’ensemble de ses marchés.

Des résultats 2018 supérieurs aux attentes…

Michelin, le groupe de pneumatique français a publié en février un exercice 2018 solide, supérieur aux attentes des analytes, notamment porté par un très bon dernier trimestre.

Après avoir reculé au 1er trimestre, il a enregistré une croissance de 2 % sur le reste de l’année, lui permettant d’enregistrer un chiffre d’affaires de 22,03 milliards d’euros, à +0,3 % en données publiées et à +4,1 % hors effets de change.

Le résultat opérationnel progresse de 1,2 %, à 2,78 milliards d’euros, ainsi qu’un cash-flow libre de 1,27 milliard d’euros.

Malgré une assez forte exposition au marché chinois, Michelin a réussi à se maintenir grâce à une croissance des ventes équilibrée en Europe, aux Etats-Unis, puis en Asie. La croissance a reposé principalement sur les pneus de spécialité et les pneus poids lourds.

… Mais une baisse annoncée de ses ventes au mois de mars

Dans un contexte de ralentissement économique mondial, le groupe a enregistré un repli de ses ventes au mois de mars. Dans une note publiée mercredi 16 avril, Michelin a confirmé des inquiétudes déjà exprimées à l’occasion d’une journée investisseurs tenue il y a une dizaine de jours.

Sur la période du mois dernier, il a annoncé une baisse de 5 % du marché des pneus de voiture première monte (véhicules neufs) en Europe, un repli de 11 % en Amérique du Nord, de 17 % en Amérique du Sud et une contraction de 14 % en Chine.

Mais Michelin a également déploré un repli du marché des pneus de remplacement en Europe, pénalisé par la crise turque ainsi que par une forte baisse de la demande en Allemagne.

Son activité n’a pas échappé au coup d’arrêt de l’activité manufacturière – et particulièrement du secteur automobile – qui touche l’ensemble des pays européens et la Chine. Sur fonds de guerre commerciale avec les Etats-Unis, l’économie de l’Empire du Milieu a décroché en fin d’année 2018. La contraction de son activité, qui s’est poursuivie jusqu’en mars, a entraîné dans son giron ses partenaires du Vieux Continent.

Avec ces annonces, les analystes s’attendent à un repli global de la croissance de Michelin de 2 % sur trois mois. « Au total, notre indicateur pondéré de tous ces marchés donne un recul aggravé à -3 % après -0,4 % en février et -2,5 % en janvier 2018 », commente Invest Securities dans une note.

Des objectifs 2020 confirmés pour l'heure confirmés

Michelin avait déjà indiqué s’attendre à un ralentissement de son principal marché (celui de la première monte), qui devrait progresser d’1 % par an entre 2018 et 2023, soit deux fois moins vite que les cinq années précédentes.

Dans ces conditions, le groupe a cependant assuré début avril qu’il devrait enregistrer une croissance de ses ventes « au moins en ligne » avec celle du marché, et confirmé l’intégralité de ses objectifs à l’horizon 2020 (à changes constants) : un résultat opérationnel de 3,7 milliards d’euros, un flux de trésorerie disponible d’au moins 1,7 milliard d’euros et une rentabilité de ses capitaux investis supérieure ou égale à 15 % d’ici à la fin 2020.

Pour maintenir le cap, l’entreprise clermontoise compte sur une légère éclaircie du marché chinois avant la fin de l’année 2019, et des arbitrages régionaux qui pourraient mener à de nouvelles fermetures d’usines.

Surtout, Michelin va mettre l’accent sur sa gamme « premium », pour laquelle elle vise 2 % de croissance moyenne pour les modèles de plus de 18 pouces, et 3 % pour les modèles spécialisés. Son objectif est de porter la part de ce segment de 32 % actuellement à 52 % sur le total de ses ventes.

Elle compte aussi sur la bonne croissance des produits pneumatiques pour l’industrie minière, dont le marché devrait progresser de 3 % annuellement entre 2019 et 2023.

Cours de l’action Michelin et recommandation des analystes

City a confirmé le 10 avril sa recommandation à l’achat sur le titre Michelin. Le 23 mars, Oddo, également à l’« achat », avait porté son objectif de cours de 130 à 135 euros.

Le cours de l’action Michelin a progressé de près de 35,5 % depuis le 31 décembre 2018. Il a touché son point bas du trimestre début mars à 89,28 €, et son plus haut trimestriel le 17 avril à 118,60 €, mais a depuis été sanctionné par la note de l’entreprise annonçant un décrochage de ses ventes sur la période de mars. La valeur évoluait le lendemain sous les 117,50 €, à -0,50 %.

Ces informations ont été préparées par IG Europe GmbH et IG Markets Limited. En plus de la déclaration ci-dessous, le contenu de cette page ne contient pas d’enregistrement de nos cours, ni d’offre ou de sollicitation d’une transaction sur un instrument financier. IG décline toute responsabilité quant à l’utilisation qui pourrait être faite de ces commentaires et aux conséquences qui pourraient en découler. Aucune déclaration ou garantie n’est donnée quant à l’exactitude ou à l’exhaustivité de ces informations. Par conséquent, toute personne qui agit en son nom le fait entièrement à ses propres risques. Toutes les recherches citées ne tiennent pas compte des objectifs spécifiques d’un investissement, de la situation financière ou des besoins propres à chaque investisseur susceptible de les recevoir. Ces informations n’ont pas été préparées conformément aux exigences légales visant à promouvoir l’indépendance de la recherche en investissement et, en tant que tel, sont considérées comme une communication marketing. Bien que nous ne soyons pas spécifiquement contraints de traiter en amont de nos recommandations, nous ne cherchons pas à en tirer profit avant qu’elles ne soient fournies à nos clients. Voir la déclaration relative aux recherches non indépendantes et le résumé trimestriel.

Investissez sur les actions dès aujourd'hui

Prenez position à l’achat ou à la vente sur des milliers d'actions internationales.

  • Augmentez votre exposition sur les marchés grâce à l'effet de levier
  • Bénéficiez de spreads à partir de 0,1% sur les principales actions mondiales
  • Négociez les CFD directement dans les carnets d'ordres grâce à l'accès direct aux prix du marché

Les cours en temps réel

  • Forex
  • Actions
  • Indices
Vente
Achat
Mise à jour
Variation
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-


Voir plus de valeurs forex en temps réel

Vente
Achat
Mise à jour
Variation
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
Vente
Achat
Mise à jour
Variation
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-

Les cours ci-dessus sont soumis aux mentions légales du site.
Les cours sont donnés à titre indicatif.

Abonnez-vous gratuitement à l'idée de trading du jour

Chaque jour, notre bureau d’analyse technique partenaire, Day By Day, vous suggère une idée de trading en analysant les figures graphiques d'une valeur (action, indice, paire de devises, matière première).


Mon consentement est donné librement et peut être retiré à tout moment. Tout retrait de mon consentement ne saurait affecter la légalité du traitement des données effectué antérieurement audit retrait. Pour plus d'informations sur la manière dont nous pouvons utiliser vos données personnelles, veuillez consulter notre Charte de confidentialité et Politique d'accès et nos Termes et conditions du site.

Ces sujets pourraient vous intéresser...

Informez-vous sur les frais et commissions liés au trading avec notre tarification transparente.

Découvrez pourquoi tant d'investisseurs nous accordent leur confiance, et ce qui fait de nous les leaders du courtage en ligne sur CFD.

Consultez notre calendrier économique pour suivre les événements économiques majeurs.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. 76% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG. Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Les options sont des instruments financiers complexes présentant un risque de perte en capital. Les pertes peuvent être extrêmement rapides. Le service d'exécution d'ordres au travers d’un compte risque limité présente un risque de perte du capital investi. Les CFD et les options sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. Le service d'exécution d'ordres au travers d’un compte risque limité présente un risque de perte du capital investi.