Le CAC finit prudemment en hausse

La Bourse de Paris a fini en légère hausse lundi soutenue par les grandes manœuvres sur le front des fusions et acquisitions en Europe et la publication d’une bonne statistique concernant l’immobilier, en dépit des tensions persistantes en Ukraine.

L'indice CAC 40 a pris 0,38 % à 4 460,53 points, dans un volume d'échanges faible de 2,7 milliards d'euros. Le DAX a progressé de 0,48 % à 9 446,36 points et le Footsie, 0,22 % à 6 700,16 points.

Après avoir ouvert en hausse, le CAC 40 a évolué en dents de scie dans une fourchette d’une trentaine de points, flirtant plusieurs fois avec le cours de clôture de la veille avant de finir en hausse avec le soutien de Wall Street.

L’actualité des rapprochements d’entreprises en Europe a permis aux marchés européens et plus particulièrement à la bourse de Paris de garder la tête hors de l’eau. AstraZeneca a terminé en très forte progression de 14,34 % à la bourse de Londres après que son concurrent Pfizer, eut confirmé qu’il était prêt à investir 100 milliards de dollars pour acquérir le géant pharmaceutique britannique. En France, les prétendants au rachat des activités énergies d’Alstom ont été reçus à l’Elysée où le Président Hollande a affirmé que l’Etat avait son mot à dire sur un « deal » qui engage la maitrise de la politique énergétique de la France. Subissant des pressions importantes de la part du gouvernement français, le conseil d’administration d’Alstom s’était accordé dés dimanche, 48 heures de réflexions supplémentaires afin de travailler selon les propos d’Arnaud Montebourg, à « l’amélioration des offres ».

Toutefois, les investisseurs son restés prudents alors que la situation en Ukraine semblait se dégrader d’heures en heures. Les Etats-Unis et l'Union européenne ont annoncé lundi de nouvelles sanctions contre la Russie, accusée d’être toujours à la manœuvre en Ukraine alors qu’une équipe d'observateurs de l'OSCE est toujours retenue prisonnière et que des séparatistes pro-russes, lourdement armés, se seraient emparés de la mairie de la ville de Kostiantynivka, proche de Donetsk et que le maire prorusse de Kharkiv était grièvement blessé par balles.

Finalement, les investisseurs ont profité de la publication d’un bon indicateur concernant le marché immobilier aux Etats-Unis pour terminer en progression. Les promesses de ventes de logements ont augmenté de 3,4% aux Etats-Unis en mars par rapport à février, pour la première fois depuis neuf mois, d'après la National Association of Realtors (NAR) alors que le consensus n’avait prévu qu’un rebond de 1%.

Wall Street a fini en ordre dispersé. Si le Dow Jones et le S&P 500 ont terminé en hausse au terme d’une séance hésitante avec l’actualité ukrainienne, la nouvelle baisse de certaines valeurs « stars » du secteur technologique comme LinkedIn, Amazon ou Facebook ont tout juste permis au Nasdaq de finir juste au-dessous du cours de clôture de vendredi.

Le Dow Jones a pris 0,53% à 16 448,74 points, le S&P 500 0,32% à 1 869,43 points alors que le Nasdaq a abandonné 0,03% à 4.074,40 points.

Parmi les valeurs françaises, Bouygues, premier actionnaire d'Alstom dont la cotation restera suspendue jusqu’à mercredi, a terminé en hausse 2,02% à 32,25 euros.

Sanofi a pris 1,30% à 77,15 euros après avoir enregistré des résultats positifs lors d'une étude de phase III pour son candidat vaccin contre le virus de la dengue, qui pourrait être commercialisé en 2015.

Lafarge s’est adjugé 0,49 % à 65,73 euros malgré la publication par le cimentier suisse Holcim, avec lequel le français doit fusionner, d’un bénéfice net en chute de 57,5% pour le premier trimestre.

Mauna Kea Technologies a bondi de 2,60% à 11,45 euros après avoir obtenu l'autorisation réglementaire au Japon pour son produit phare Cellvizio dans plusieurs spécialités médicales.

Carmat a progressé de 2,42% à 87,77 euros. La société devrait déposer une demande d'autorisation pour reprendre l'essai d'implantation de son cœur artificiel.

Enfin, Soitec s'est envolé de 11,86% à 2,17 euros grâce à un relèvement de recommandation par Natixis de « neutre » à « acheter » avec un objectif de cours 2,3 euros à 2,7 euros.

L’Euro a progressé à 1,3852 Dollar. L’or a reculé à 1 296,72 dollars l’once alors que le WTI, échéance juin 2014, finissait à l’équilibre à 100,87 dollars le baril.

Apprenez-en davantage sur le marché des CFD avec IG.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. 79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG. Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.