Le CAC 40 s’accroche aux 4 300 points

La Bourse de Paris évoluait en hausse jeudi dans une séance qui devrait rester calme en raison de la fermeture de Wall Street.

A mi-séance, l'indice CAC 40 gagnait 0,25 % à 4 303, 90 points, le DAX 0,39 % à 9 387,54 points et le Footsie, 0,23 % à 6 664,84 points.

En l’absence des bourses américaines fermées pour Thanksgiving, les marchés européens devraient rester calme ce jour, les investisseurs présents se contentant d’expédier les affaires courantes.

Les nouvelles macroéconomiques n’ont pas, de fait, suscité beaucoup d’intérêt. 


L’indice du sentiment économique publié par la commission européenne ce jour a souligné que de plus en plus d’européens sont optimistes quant aux perspectives de reprise de la zone euro.

L’indice a une nouvelle fois progressé à 98,5 en novembre, son septième mois consécutif tandis que l'indice du climat des affaires est revenu en territoire positif pour la première fois depuis mars 2012. Toutefois, les ménages et les entreprises françaises sont les seules à voir le climat des affaires se dégrader.

En Allemagne, le nombre de demandeurs d'emploi a augmenté de 10 000 en novembre, pour atteindre 2,985 millions, son plus haut niveau depuis avril 2011 en données corrigées des variations saisonnières, selon les statistiques officielles publiées jeudi. Le taux de chômage est toutefois resté inchangé à 6,9%.

En Espagne, les prix à la consommation sont repartis à la hausse en novembre, après être restés stables en octobre, avec un taux d'inflation de 0,3%. Le pays est aussi sorti de la récession dans laquelle elle était plongée depuis deux ans, avec une croissance de 0,1% du Produit intérieur brut  au troisième trimestre  selon les chiffres officiels définitifs publiés ce jeudi.

Enfin, cet après-midi, les investisseurs jetteront un coup d’œil à l’inflation allemande alors que l’indicateur pour la zone euro sera publié demain. Les débats concernant la déflation en zone euro vont croissant et nombreux sont ceux, parmi les observateurs, qui s’attendent à un mouvement de la BCE lors de sa réunion la semaine prochaine si ces chiffres venaient à baisser.

Parmi les valeurs françaises, Saint-Gobain gagnait 1,01% à 39,395 euros après l'annonce d'un plan d'’investissements de 4 milliards d'euros d'ici 2018 et d'une augmentation des économies d'ici 2015.

Peugeot s’adjugeait 2,41% à 11,69 euros. Le patron sortant, Philippe Varin, a renoncé à sa retraite chapeau après la polémique suscitée par les 21 millions d'euros qui lui était promis.
EDF prenait 0,61% à 27,285 euros après avoir finalisé la vente de la participation de 49% que l’électricien détenait dans le numéro deux slovaque de la distribution d'électricité SSE, pour 400 millions d'euros.

Eurazeo reculait de 0,15 % à 53,97 euros après avoir annoncé vouloir céder environ 37% de sa participation dans Moncler.

Enfin, Medtech reculait de 4,64% à 25,70 euros pour son premier jour de cotation à la Bourse de Paris. 

L’Euro progressait à 1,3594 Dollar. L’or rebondissait légèrement à 1 242,56 dollars l’once et le Brent, échéance janvier 2013, reculait à 111,01 dollars le baril.

 

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.
79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG.
Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.