Le CAC 40 temporise après sa progression de la veille

La Bourse de Paris évolue dans le rouge à la mi-séance. Tsipras a annoncé hier un remaniement de son équipe de négociation, faisant bondir les marchés européens.

Le CAC 40 temporise après sa progression

A la mi-séance, le CAC perd 0,99 % à 5216,96 points. Le DAX 30 perd 0,65 %, le Footsie londonien 0,71 % et l’Euro Stoxx 50 chute de 0,54 %.

 

Du point de vue macroéconomique, le premier ministre Grec, Alexis Tsipras, a annoncé hier un remaniement de l’équipe en charge de négocier avec les créanciers du pays. Cet événement a fait bondir les marchés européens mais c’est avant tout le sentiment d’une sanction pour Varoufakis qui en a été l’élément déclencheur.

 

D’autre part, le quotidien Bild a communiqué qu’Alexis Tsipras serait prêt à remettre en cause son projet de salaire minimum.

 

Le premier ministre grec a également annoncé qu’il pourrait utiliser la voie du référendum si les négociations n’avançaient pas. Il est cependant confiant quant à un possible accord avec ses créanciers.

 

Par ailleurs, la Fed débute aujourd’hui une réunion de deux jours de son conseil de politique monétaire. On attend de possibles indications sur une relevé des taux par la Fed.

 

Enfin, c’est toujours la saison des résultats. Le géant Américain Apple a annoncé hier un chiffre d’affaires à 58 milliards de dollars avec des ventes en Chine qui ont dépassé pour la première fois celles des Etats-Unis.

 

Du côté des statistiques, l’indicateur synthétique de l’Insee de la confiance des ménages en France a gagné 1 point à 94, son meilleur niveau depuis janvier 2010 et une progression pour le troisième mois d’affilé.

 

La croissance du PIB au Royaume-Uni pour le premier trimestre est sortie à 3% contre 0,5% attendue par le consensus.

 

Enfin, une seule statistique est prévue et elle est américaine : l’indice S&P Case-Shiller des prix de l’immobilier dans 20 métropoles est prévu à 15h00.

 

Du côté des valeurs, Nexans gagne 12,31 % à 36,35 €. Le groupe a annoncé un chiffre d’affaires en hausse de 2,6% au premier trimestre.

 

Total prend 1,79 % à 50,05 €. Le géant Français a vu son bénéfice net chuter de 20% au premier trimestre. Cette baisse est justifiée par la baisse des cours du pétrole et les dépréciations de ses activités au Yémen et en Libye.

 

L'action BNP Paribas baisse de 1,12 % à 58,51 €. La banque est en procès pour pratique commerciale trompeuse avec le produit d’épargne « BNP Garantie Jet 3 ». Ce produit a été commercialisé en 2001.

 

Orange perd 2,91 % à 15,16 €. Orange a annoncé un chiffre d’affaires en baisse de 1,4% au premier trimestre à 9,67 milliards d’euros. Cependant, le groupe maintient ses objectifs pour 2015 notamment un Ebitda retraité entre 11,9 et 12,1 milliards d’euros.

 

M6 chute de 2,77 % à 19,110 €. Le groupe de télévision a annoncé un résultat opérationnel courant stable à 39,7 (+1,3%) millions d’euros au premier trimestre. Cependant son chiffre d’affaires a reculé de 1,5%.

 

Enfin, GDF Suez perd 0,31 % à 19,45 €. Le futur Engie a annoncé un bénéfice opérationnel en chute de 17% au premier trimestre, pénalisé notamment par la chute des cours du pétrole. Cependant, le groupe maintient ses objectifs pour 2015.

 

Sur le FOREX, la parité eurodollar est en hausse de 0,16 % à 1,0909 $.

 

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.
79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG.
Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.