L'après Jackson Hole suscite encore de l'appétit pour le risque

La Bourse de Paris a clôturé en belle hausse mardi à 4 393,41 points, en progression de 1,18%, dans un faible volume d'échanges de 2,9 milliards d'euros.

L'après Jackson Hole

L'indice phare parisien a été aidé par de bonnes statistiques américaines, et sur la conviction ambiante que la Banque centrale européenne va prendre de nouvelles mesures de soutien à l'économie.

Parmi les autres marchés européens, Francfort a gagné 0,82% et Londres 0,70%. Par ailleurs, l'Eurostoxx 50 s'est adjugé 1,01%.

Les marchés actions ont donc continué de profiter du discours "plus accommodant" du président de la BCE Mario Draghi, prononcé vendredi soir au symposium des banquiers centraux à Jackson Hole, aux Etats-Unis.

Les questions géopolitiques, omniprésentes ces derniers temps, semblent être passées au second plan, les marchés se concentrant à nouveau sur les politiques monétaires et les statistiques.

En effet, outre-Atlantique les données macroéconomiques sont ressorties dans l'ensemble meilleures qu'attendues. Les commandes de biens durables ont fait en juillet un bond spectaculaire de 22,6%. Le moral des ménages a aussi progressé en août après s'être déjà amélioré en juillet, selon l'indice de confiance des consommateurs publié par le Conference Board. Néanmoins les prix des logements (mesurés par l'enquête Case-Shiller) ont légèrement baissé en juin.

Cela a permis aux marchés américains de progresser et surtout au S&P 500 de clôturer pour la première fois de son histoire au-dessus de la barre symbolique des 2 000 points à 2 000,02 points (+0,11%), après avoir atteint un nouveau sommet historique en séance à 2 005,04 points.

Le Dow Jones s'est quant à lui adjugé 0,17% à 17.106,70 points et le Nasdaq Composite, à dominante technologique, 0,29% à 4.570,64 points.

Parmi les valeurs, le secteur bancaire a continué sa progression entamée il y a plusieurs séances, toujours porté par le discours de la BCE. BNP Paribas a pris 2,13% à 51,3 euros, Crédit Agricole 1,41% à 11,14 euros et Société Générale 1,72% à 39,31 euros.

Accor s'est adjugé 3,24% à 37,15 euros après avoir annoncé une hausse de 76% de ses résultats semestriels, de nouveaux rachats d'hôtels et des objectifs ambitieux pour 2014.

Veolia Environnement a gagné 2,22% à 13,80 euros après un relèvement de recommandation par Exane-BNP Paribas.

Par ailleurs, la place new-yorkaise a bénéficié de l'annonce d'une série d'acquisitions, dont celle des cafés canadiens Tim Hortons par la chaîne américaine de hamburgers Burger King, pour créer le troisième acteur mondial de la restauration rapide, ainsi que l'achat de la société de diffusion de jeux vidéo en ligne Twitch par le géant de la distribution Amazon.

Sur le marché des changes, l'euro a poursuivi sa glissade contre le dollar, la monnaie unique européenne valait 1,3169 dollar, contre 1,3193 dollar lundi à la même heure. Elle est tombée plus tôt jusqu'à 1,3165 dollar, son plus bas niveau depuis le 9 septembre 2013.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.
79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG.
Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.