Le CAC progresse de nouveau

La Bourse de Paris a poursuivi son rebond mercredi, soutenue par l’anticipation de la promesse inattendue du soutien de la BCE à l’économie.

L'indice CAC 40 a gagné 0,94 % à 4 385,15 points, dans un volume d'échanges modéré de 3,2 milliards d'euros, le DAX 1,18 % à 9 448,58 points et le Footsie, 0,01 % à 6 605,30 points.

Après avoir ouvert en hausse, le marché parisien s’est immédiatement affiché en zone positive et a progressé tout au long de la séance avant de légèrement fléchir après l’ouverture de Wall Street.

La bourse de Paris a continué de surfer sur les propos de deux membres de la BCE hier et plus particulièrement sur ceux de Jens Weidmann, le président de la Bundesbank, qui a indiqué que la banque centrale pourrait mettre en place le cas échéant un programme d’assouplissement sous la forme de rachats d’actifs afin de contrer le risque de déflation et de soutenir l’économie de la zone euro. Les investisseurs commencent à parier que l’éventuel  « quantitative easing » de la BCE permettra la poursuite de la hausse des marchés à l’instar du QE mise en place par la FED.

La baisse des tensions en Ukraine a aussi favorisé le rebond du marché alors que la mise en place de sanctions économiques vis-à-vis de la Russie s’éloigne. Les occidentaux, mis devant le fait accompli par Vladimir Poutine, semblent de plus en plus se résigner à accepter l’annexion de la Crimée par la Russie.

Enfin, certains analystes dits « technique » affirment que le marché a été aussi soutenu par la cassure en fin de journée mardi, d’une résistance importante à 4 350 points.

Pourtant, l’embellie pourrait être de courte durée. Wall Street a terminé en repli mercredi, une fois de plus handicapé par le secteur des valeurs technologiques et les inquiétudes concernant l’économie chinoise. La hausse surprise des commandes de biens durables en février aux Etats-Unis n’a que peu d’influence sur la tendance.

L'indice Dow Jones a perdu 0,60 % à 16 268,99 points, le S&P 500 0,70 %, à 1 852,56 points et le Nasdaq 1,43%  à 4 173,58 points.

Parmi les valeurs françaises, PSA Peugeot Citroën a engrangé 2,84% à 13,02 euros. Le groupe a officialisé juste après la clôture du marché l'entrée à son capital de Dongfeng et de l'Etat français, à l'occasion de la visite du président chinois à Paris.

Pernod Ricard a pris 2,22% à 83,51 euros après un relèvement de recommandation de Deutsche Bank de « vendre » à « conserver ».

Carrefour s’est adjugé 1,35% à 27,68 euros. L'agence de notation Standard and Poor's a relevé d'un cran la note du groupe, à « BBB+ ».

GDF Suez a abandonné 0,13% à 19,71 euros. Le groupe a acquis West Coast Energy, un des principaux développeurs indépendants de sites de production d'électricité d'origine éolienne au Royaume-Uni.

Technicolor a bondi de 10,38% à 4,88 euros grâce à une note de Kepler-Cheuvreux qui a recommandé le groupe à l’achat.

De même, le Groupe Fnac s’est envolé de 9,34% à 37,11 euros après le relèvement de l'objectif de cours de Natixis.

Orpea a augmenté de 3,09% à 47,51 euros après avoir annoncé un bénéfice net 2013 en hausse de 20,5% et avoir relevé son objectif d'activité pour 2014.

Beneteau a pris 1,35% à 11,25 euros malgré la publication d'un chiffre d'affaires en léger retrait au deuxième trimestre de son exercice décalé 2013/14 mais conformes aux prévisions.

Enfin, Gecina a perdu 2,92% à 94,48 euros. Société Générale a vendu 1,1% du capital pour le compte d'un investisseur institutionnel dont le nom n'a pas été dévoilé.

L’Euro a reculé à 1,3785 Dollar, l’or à 1 304,17 dollars l’once alors que le WTI, échéance mai 2014, a rebondi à 100,29 dollars le baril.

Apprenez-en davantage sur le marché des CFD avec IG.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.
79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG.
Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.