Repli significatif pour les Bourses mondiales

La Bourse de Paris a fini en forte baisse de 1,87% à 4 359,35 points, plombée par une série de mauvais chiffres sur l'activité économique en France et dans la zone euro.

Repli significatif pour les Bourses mondiales

Comme à chaque fois que le CAC 40 cède du terrain, le volume de transactions s’est étoffé, pour atteindre 3,53 milliards d’euros.

Le marché d’actions français recule de concert avec les autres grandes places européennes. Le Footsie à Londres perd 1,44 % et le Dax à Francfort 1,58 %.

En repli dès l'ouverture, la Bourse de Paris a continué à perdre du terrain après la publication de mauvais indicateurs d'activités en France et en zone euro, repassant sous le seuil symbolique des 4 400 points au cours de la séance.

La raison principale fut la publication des PMI manufacturiés, en septembre, l'activité du secteur privé en France a ainsi continué à se replier, tandis que le climat des affaires s'est dégradé dans tous les secteurs à l'exception de l'industrie. Dans la zone euro, l'activité tant dans les services que dans l’industrie a également ralenti.

Du coté de Wall Street, les marchés américains ont fini nettement dans le rouge également, s’inquiétant des retombées de mesures annoncées par les Etats-Unis visant à lutter contre l'exil fiscal des multinationales et de raids aériens américains notamment contre la Syrie.

Le Dow Jones a perdu 0,68%, le Nasdaq 0,42% et l'indice élargi S&P 500 0,58%.

Parmi les valeurs, l'industrie automobile, particulièrement sensible à la conjoncture, a tiré la cote vers le bas, avec Valeo (-4,23% à 89,01 euros), plus forte baisse du CAC 40, Renault (-1,81% à 58,06 euros) et Faurecia (-2,53% à 25,96 euros).

Le secteur a aussi été affecté par la chute de 3,57% de Michelin à 75,06 euros, après les doutes émis par son directeur financier sur la capacité du groupe à atteindre son objectif de croissance pour 2014.

Air France-KLM s'est replié de 1,62% à 7,52 euros, alors que les pilotes de la compagnie française sont entrés dans leur neuvième jour de grève, malgré le gel du projet d'expansion de Transavia en Europe.

Arkema, dont l'agence Moody's a abaissé la perspective de "stable" à "négative" après l'annonce du rachat de Bostik, filiale de Total, a perdu 2,32% à 53,82 euros.

Sur le marché des changes, l'euro se stabilisait face au dollar, vers 21H00 GMT, la monnaie unique européenne valait 1,2850 dollar, contre 1,2849 dollar lundi vers 21H00 GMT. En ce début de semaine, l'euro a marqué un nouveau plus bas depuis juillet 2013, à 1,2816 dollar.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.
79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG.
Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.