L'accord entre Bruxelles et Athènes n'a pas convaincu

La Bourse de Paris a de nouveau gagné du terrain hier (+0,65% à 4.862,30 points) après un accord entre la Grèce et Bruxelles, dans un volume d'échanges faible de 3,4 milliards d'euros, les investisseurs restant cependant dans l'attente des engagements d'Athènes en matière de réformes.

L'accord en Bruxelles et Athènes n'a pas convaincu

Ailleurs en Europe, le Dax à Francfort prend 0,73 %, mais le FTSE à Londres perd 0,04 %. En revanche, la Bourse d’Athènes est fermée en ce premier jour du carême.

La Grèce a de nouveau dicté la tendance sur un marché qui a été plutôt optimiste après les dernières annonces.

Par ailleurs, le marché s'est tassé légèrement après la publication du baromètre Ifo mesurant le moral des entrepreneurs allemands qui s'est amélioré moins que prévu en février, freinée par les inquiétudes sur la Grèce et l'Ukraine.

Sur le front des indicateurs américains, la journée a été dominée par la publication d'un recul des reventes de logements en janvier, qui s'est avéré plus fort que prévu mais n'a pas affolé le marché. On attend désormais pour mercredi les chiffres sur les logements neufs.

Enfin, une nouvelle baisse des cours du pétrole, de près de 1,5 dollar le baril à New York, a plombé le secteur de l'énergie, ce qui a contribué au léger déclin du Dow Jones.

Dans ces conditions, Wall Street a fini en ordre dispersé hier, le Dow Jones a perdu 0,13% à 18.116,90 points mais le Nasdaq a pris 0,10% à 4.960,97 points. Le S&P 500 est resté presque stable, perdant 0,03% à 2.109,65 points, après avoir atteint un niveau historique en fin de semaine dernière.

Parmi les valeurs, Coface a chuté (-6,13% à 10,64 euros) alors que le gouvernement envisage de lui retirer la gestion des garanties publiques à l'export pour la confier à Bpifrance. Son concurrent Euler Hermes a en revanche terminé en tête de l'indice SBF 120, gagnant 4,25% à 93,49 euros.

L'action Orange a fini en nette hausse (+1,31% à 15,90 euros) après avoir annoncé l'acquisition de parts dans l'entreprise égyptienne ECMS pour 210 millions d'euros.

Axa a progressé de 0,69% à 21,30 euros. L'assureur va prendre une participation de 7,15% dans Africa Re, le premier réassureur en Afrique.

Airbus a gagné 0,72% à 52,84 euros. Korean Air a signé un accord avec l'avionneur européen en vue de faire une offre commune pour construire un avion de combat destiné à l'armée de l'air sud-coréenne, un projet estimé à 8.500 milliards de wons (6,7 milliards d'euros).

Sur le marché des changes, l'euro baissait face au dollar lundi, les cambistes jugeant que l'accord entre Athènes et ses partenaires européens, trouvé en fin de semaine dernière, était loin de résoudre les désaccords sur la dette grecque.

Vers 22H00 GMT (23H00 à Paris), la monnaie unique européenne valait 1,1337 dollar, contre 1,1381 dollar vendredi à la même heure.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. 79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG. Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.