Les marchés européens à la baisse le lendemain de résultats américains décevants

La Bourse de Paris recule à la mi-séance (-0,27%) à 5092,80 points dans un volume de 512 Millions d’euros. Cette baisse survient juste après la publication des résultats de Apple, Microsoft ou encore IBM, considérés insatisfaisants par les investisseurs.

Les marchés européens à la baisse le lendemain de résultats américains décevants

Ailleurs en Europe, le Dax recule de 0,33%, le Footsie londonien cède 1,12% et finalement l’Eurostoxx 50 abandonne 0,07%.

La Grèce revient au premier plan avec le vote par la Vouli de nouvelles réformes nécessaires à la mise en place du troisième plan d’aide. Celles-ci visent notamment l’adoption de la directive européenne sur le redressement et la résolution des crises bancaires (BRRD), qui oblige les créanciers et les actionnaires à subir leurs pertes avant la sollicitation des contribuables.

Alexis Tsipras, le Premier ministre grec, issu de la coalition de la gauche radicale, devra compter sur le vote des partisans de l’opposition pour avoir la majorité, après la perte du soutien de plusieurs membres de son parti.

Du côté des statistiques, en France, l’indicateur synthétique élaboré par l’Insee progresse de 1 point pour atteindre la barre des 99, son meilleur niveau depuis août 2011. Ce chiffre nous indique que le climat des affaires en France s’est nettement amélioré.

Ceci étant, dans une séance dépourvue d'indicateurs majeurs à l'exception des ventes de logements anciens aux Etats-Unis, le marché se prépare aux résultats de Coca-Cola et Boeing en début d'après-midi.

Du côté des valeurs, le cours Orpéa progresse de 1,90% à 67,58€ grâce à la hausse de 26,1% de son chiffre d’affaires au premier semestre et la hausse de ses prévisions pour le restant de l’année.

Le titre Eurotunnel progresse lui aussi de 1,50% à 13,505€. Le groupe a vu son chiffre d’affaires et son excédent brut d’exploitation s’appréciaient de 9% au premier semestre.

Lucibel s’envole à la hausse grâce à une augmentation conséquente de ses ventes à hauteur de 12,4% au premier semestre. Le titre gagne 5,22% à 3,83€.

Par ailleurs, selon Bloomberg, le groupe CGG aurait renoncé à son projet d’une ligne de crédit de 350 millions de dollars qui n’aurait pas attiré les investisseurs. Le titre a enregistré une forte baisse de 3,96% à 4,66€.

Sur le marché des devises, l'euro montait un peu mercredi face à un dollar reprenant son souffle après une forte hausse. Vers 11H30 à Paris, l'euro valait 1,0943 dollar, contre 1,0942 dollar mardi vers 23H00.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.