Le CAC 40 baisse après les annonces surprises de Janet Yellen

La Bourse de Paris évoluait en nette baisse jeudi subissant comme Wall Street la veille, les annonces surprises de Janet Yellen sur les orientations à venir de la politique monétaire américaine.

A mi-séance, l'indice CAC 40 perdait 0,88 % à 4 270,16 points, le DAX 0,98 % à 9 186,27 points et le FTSE 100, 1,09 % à 6 501,26 points.

Même si, comme attendu, la Reserve fédérale a poursuivi son « tapering » en annonçant hier une nouvelle réduction de 10 milliards de dollars de ses achats mensuels de bons du Trésor, ramenés désormais à 55 milliards de dollars, Janet Yellen qui a succédé à la fin de janvier à Ben Bernanke a, dès sa première conférence de presse, déjà marqué de son empreinte sa présidence de la banque centrale américaine.

La nouvelle « Chairman of the Board » a contre toute attente indiqué que le taux directeur de la FED pourrait être relevé dès 2015 et a mis fin au « forward guidance » qui liait jusqu’à là, toute hausse des taux directeurs de la banque centrale américaine à un taux de chômage de 6,5 % et permettait, avec plus ou moins de bonheur, aux investisseurs d’anticiper les intentions de la FED.

Concrètement, pour les investisseurs, la politique monétaire accommodante de la FED pourrait prendre fin de cette automne et la hausse des taux intervenir de la fin du printemps 2015. Toutefois, Janet Yellen a précisé que la Reserve fédérale continuerait de soutenir l’économie américaine si cela était nécessaire.

Enfin, la banque centrale américaine a revu à la baisse ses prévisions de croissance pour 2014 et 2015. Elle prévoit désormais une hausse du PIB entre 2,8 % et 3 % cette année, contre 2,8 % à 3,2 % dans sa précédente estimation en décembre et une croissance de 3 % à 3,2 % en 2015, contre 3 % à 3,4 % auparavant.

Cet après-midi, les investisseurs auront une nouvelle fois les yeux tournés vers Wall Street où seront publiées les revendications chômage, l’indice de fabrication de la FED à Philadelphie et les ventes de logements existants.

Parmi les valeurs françaises, le secteur bancaire était très entouré. Crédit Agricole perdait 2,57 % à 11,38 euros, les investisseurs ne semblant pas avoir agréer le nouveau plan stratégique à 3 ans qui devrait permettre à la banque verte de réaliser un résultat net de 4 milliards d’euros en 2016. L'action Natixis reculait de 0,65 % à 5,181 euros, BNP Paribas de 0,65 % à 56,28 euros et Société Générale, de 0,66 % à 44,595 euros.

Ipsen perdait 6,25 % à 30 euros après la cession de la société holding luxembourgeoise Mayroy, actionnaire majoritaire, de 7% du capital du groupe pharmaceutique.

Virbac reculait de 4,92 % à 168,30 euros après l’annonce de prévisions prudentes. Le numéro français de la santé animale prévoit une croissance organique comprise entre 4% et 6% en 2014 et une rentabilité opérationnelle au niveau de 2013, compte tenu d'une progression prévue à deux chiffres des dépenses de R&D.

Zodiac Aerospace progressait de 3,53 % à 25,55 euros. La société a confirmé les chiffres de sa croissance sur son exercice décalé dans la foulée d'un bond de 10,57% de ses ventes au deuxième trimestre.

Bureau Veritas baissait de 0,14 % à 21,315 euros malgré un relèvement de recommandation par Citigroup.

Hermes se repliait de 0,82 % à 235,55 euros en dépit de l’annonce de bénéfices records pour 2013.

Enfin, Aubay bondissait de 4,02 % à 10,35 euros après l’annonce d’ un résultat net part du groupe 2013 en croissance de 35,2% et des prévisions en croissance en 2014.

L’Euro reculait de nouveau ce matin à 1,3770 Dollar, de même que l’or à 1 322,53 dollars l’once. Le Brent, échéance mai 2014, se repliait aussi à 105,57 dollars le baril.

Apprenez-en davantage sur le marché des CFD avec IG.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.
79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG.
Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.