Le CAC 40 dans l’attente de la FED

Le CAC 40 est dans le rouge à la mi-séance. Les investisseurs restent prudents, dans l'attente, en fin de journée, des conclusions d'une réunion attendue de la FED.

Le CAC 40 dans l’attente de la FED

A la mi-séance, le Cac 40 cède 0,28% à 5014,73 points dans un volume d’affaires de 1,147 milliard d’euros. Ailleurs en Europe, le Footsie londonien gagne 0,65%, le Dax de la Bourse de Francfort perd 0,62% et l’Euro Stoxx 50 des principales valeurs de la zone euro 0,41%.

Du point de vue macroéconomique, la réunion de la FED alimentait la prudence des investisseurs. 

Les investisseurs espèrent obtenir de nouveaux éléments sur le calendrier de la remontée des taux américains, qui doit intervenir d'ici la fin de l'année compte tenu de l'amélioration de l'économie aux Etats-Unis. 

La FED devra en outre composer avec la hausse du dollar, qui pourrait être entretenue en cas de discours moins accommodant.

Les propos utilisés lors de la communication de la FED sont très attendus, et tout particulièrement la présence ou non du mot « patient ».

En effet, le retrait de ce mot pourrait induire une hausse des taux plus rapide que prévu.

Le consensus reste partagé entre une hausse en juin ou en septembre.

Sur le front des statistiques, l’excédent commercial de la zone euro s’est accru à 7,9 milliards d’euros en janvier, contre 100 millions un an plus tôt.

Les exportations sont restées stables, tandis que les importations ont diminué de 6%.

Au Royaume-Uni, le taux de chômage est resté stable à 5,7% de la population active sur les trois mois à fin janvier, tandis que la croissance du salaire horaire hebdomadaire moyen a ralenti à 1,1% en janvier sur un an, contre 2,4% en décembre.

Dans les minutes de la réunion de son conseil du mois de mars, la Banque d’Angleterre indique pour sa part percevoir un risque de poursuite du renforcement de la livre, qui se traduirait par une inflation toujours inférieure aux objectifs.

Du côté des valeurs, Lafarge rebondit de 4,04% à 61,83 € après une chute de 8,5% en deux jours.

Le cimentier a discuté en conseil d’administration du rôle de son PDG Bruno Lafont dans la future entité avec Holcim afin de faire avancer le processus de fusion, rapporte le Wall Street Journal en citant une source proche du dossier.

Le quotidien ajoute que le conseil d’Holcim, également réuni hier, serait ouvert à la nomination de Bruno Lafont, mais à un autre poste que celui de directeur général.

Les valeurs automobiles poursuivent leur consolidation à l’instar de l’indice Stoxx Europe 600 associé qui perd 2,85%. 

Renault abandonne 5,42% à 82,16 €,Peugeot 5,58% à 14,72 €, Faurecia 5,17% à 38,45 €, Valeo 4,82% à 133,35 € et Michelin 1,44% à 90,28 €.

Parmi les notes d’analystes, Morgan Stanley a dégradé Legrand (-2,17% à 49,20 €) de « pondération en ligne » à « sous-pondérer », UBS est passé de « achat » à « neutre » sur L’Oréal (-0,64% à 171,40 €) et Barclays a entamé la couverture de Rexel (+0,62% à 17,72 €) à « surpondérer » avec un objectif de cours de 21 €.

Groupe Eurotunnel cède 0,41% à 12,26 €.

L’opérateur du tunnel sous la Manche a dégagé un excédent brut d’exploitation (Ebitda) de 498 millions d’euros l’an dernier, en hausse de 7%.

Il propose de verser un dividende de 0,18 € par action au titre de 2014 (+20%) et vise un Ebitda de 535 millions d’euros en 2015 et de 580 millions en 2016.

Le groupe dit avoir reçu quatre marques d’intérêt pour la reprise de sa filiale MyFerryLink.

Enfin, NRJ Group recule de 2,97% à 6,86 €.

Le groupe de radio et de télévision a fait état d’une baisse de 53% de son résultat net à 9,3 millions d’euros en 2014 et prévenu que, comme l’année précédente, il ne versera pas de dividende.

Sur le FOREX, la parité eurodollar est en hausse de 0,28% à 1,0624$.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. 79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG. Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.