Les parlements nationaux sous le feu des projecteurs

Dans l’attente des votes par les parlements nationaux sur l’accord trouvé in extremis en début de semaine par les créanciers de la zone euro, la bourse de Paris a enregistré une petite hausse à la clôture de mercredi.

Les parlements nationaux sous le feu des projecteurs

L’indice CAC 40 a aligné une cinquième séance de hausse consécutive (+0,29% à 5047,24 points) confirmant le dépassement de la barre symbolique des 5000 points la veille, dans un volume d’échanges de 3,5 milliards d’euros.

Ailleurs en Europe, le DAX30 a gagné 0,20% tandis que l’indice plus large Eurostoxx50 avançait de 0,46%.

Côté grec, le Premier ministre grec Alexis Tsipras a réussi cette nuit, non sans l’aide de l’opposition, à faire adopter au Parlement les réformes exigées par les créanciers en vue d’un nouveau plan d’aide.

En France, les députés ont eux aussi émis un avis favorable concernant ce nouvel accord en faveur de la Grèce mais le texte doit encore passer devant des parlements plus réticents, comme l’allemand ou le finlandais.

Du côté des valeurs, Danone a pâti de l’abaissement des objectifs annuels du groupe américain Mead Johnson Nutrition, accusant un repli de -0,68% à 61,73 euros.

EDF a de son côté bénéficié d’un relèvement de recommandation par les analystes de HSBC, enregistrant une hausse de 2,66% à 21,43 euros.

Le cimentier LafargeHolcim, issu de la fusion deux géants, gagne 0,76% à 71,70 euros après avoir confirmé son objectif de réaliser 1,4 milliard d’euros de synergies dans les trois ans.

Outre-Atlantique, les bourses étaient hésitantes après le discours de la Présidente de la Réserve Fédérale Janet Yellen qui table toujours sur un relèvement des taux dans l’année si l’économie américaine continue de connaître une croissance, même modérée.

Le Dow Jones a légèrement reculé de -0,02% à 18050,17 points, le Nasdaq Composite cédait -0,12% à 5098,94 points tandis que le S&P-500 lâchait -0,07% à 2107,42 points.

Bank of America a gagné 3,2% après la publication d’un bénéfice trimestriel, le plus élevé en près de quatre ans.

Intel et Netflix ont enregistré des envolées respectives de 5,2% et 10,4%, avant la publication de leurs trimestriels après bourse.

Sur le front des matières premières, les cours du pétrole ont abandonné environ 3% mercredi face à la perspective d'un afflux de pétrole iranien sur le marché après l'accord historique conclu sur le programme nucléaire de l'Iran.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.