Les marchés clôturent en ordre dispersé

La Bourse de Paris est parvenue à clôturer au-dessus des 5.000 points vendredi (+0,46%) à l'issue d'une séance dénuée de rendez-vous majeurs, profitant toujours du vaste plan de rachats d'actifs de la Banque centrale européenne (BCE).

Les marchés clôturent en ordre dispersé

Parmi les autres marchés européens, Francfort a pris 0,87%, Londres finissant pour sa part sur un repli de 0,30%. Par ailleurs, l'Eurostoxx 50 a gagné 0,41%.

Après avoir rebondi à l'ouverture, le marché a perdu du terrain avant de se ressaisir en fin de séance. En effet la cote parisienne bénéficie d'un contexte porteur avec l'offensive de la BCE qui a démarré lundi ses achats massifs de dette publique, un programme de soutien destiné à faire repartir l'économie fragilisée de la zone euro.

Côté macroéconomie, en Italie les prix sont repartis à la hausse en février sur un mois tandis qu'en France, les créations d'entreprises ont connu un regain en février.

Les investisseurs ont gardé également gardé un oeil sur l'évolution des discussions entre la Grèce et ses créanciers.

Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, s'est inquiété vendredi du manque de progrès dans les discussions sur le financement de la Grèce, alors que le scénario d'une sortie du pays de l'euro refait surface, notamment en Allemagne.

Outre-Atlantique, les investisseurs ont eu peu de choses à se mettre sous la dent hormis une chute des prix à la production aux Etats-Unis en février qui a surpris les analystes.

Le moral des ménages américains s'est en outre affiché en baisse en mars surprenant également les analystes, selon la première estimation de l'Université du Michigan.

Les investisseurs restent à l'affût de détails pouvant les éclairer sur le calendrier qu'adoptera la Fed pour remonter ses taux.

Dans ces conditions, Wall Street s'est repliée vendredi, effaçant partiellement sa forte hausse de la veille, sa fébrilité étant encouragée par une chute des prix du pétrole et un renforcement du dollar: le Dow Jones a perdu 0,82% à 17.749,31 points et le Nasdaq 0,44% à 4.871,76 points.

Sur le terrain des valeurs, ADP a profité (+2,86% à 109,70 euros) de la hausse du trafic des aéroports parisiens de 2,8% en février, une nouvelle fois porté par les vols en Europe.

EDF a reflué de 1,48% à 22,36 euros, tandis qu'Areva a progressé de 1,56% à 9,10 euros. Le groupe nucléaire Areva, en grande difficulté financière, pourrait effectuer un "premier rapprochement opérationnel" avec l'électricien EDF, dans les semaines à venir, sur son projet d'EPR Olkiluoto 3 en Finlande, selon Le Figaro.

Peugeot (-3,89% à 16,17 euros) et Faurecia (-0,59% à 42,75 euros) ont été pénalisés par un abaissement de leur recommandation à "vendre" contre "neutre" auparavant par UBS.

AB Science a bénéficié pleinement (+5,85% à 16,84 euros) de l'annonce des "résultats d'efficacité et de tolérance positifs" d'une étude de phase II de sa molécule phare masitinib pour le traitement du cancer du sein "triple négatif".

Publicis a progressé de 2,33% à 76,26 euros dans la foulée de l'annonce de l'acquisition de l'agence américaine Expicient Inc., spécialisée dans la gestion de stocks et de commandes pour le commerce électronique.

Enfin, Eurazeo (-1,48% à 66 euros) faisait pour sa part les frais d'un abaissement de la sienne par à "neutre" contre "acheter" par Société Générale.

Apprenez-en davantage sur le trading des CFD (Contrat pour la Différence). Retrouvez chaque jour toutes les news et analyses sur les indices, le actions, le Forex, les matières premières ainsi que nos points marchés. 

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. 79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG. Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.