Les marchés reprennent leur souffle au sein d'une séance tronquée

L’indice phare de la Bourse de Paris a marqué le pas lundi (-0,27% à 4.688,70 points), dans un volume d'échanges faible de 3,1 milliards d'euros.

Les marchés reprennent leur souffle au sein d'une séance tronquée

Le marché parisien a ouvert en territoire positif, avant de faire rapidement machine arrière, manquant d'élan après avoir repris plus de 5% la semaine dernière.

Parmi les autres marchés européens, Francfort a pris 0,23% mais Londres a perdu 0,70%. Par ailleurs, l'Eurostoxx 50 a lâché 0,09%.

Les opérateurs de marchés ont laissé de côté leur sentiment anxiogène pour renouer avec l'optimisme en ce début octobre, retrouvant un biais acheteur après un troisième trimestre difficile.

Dimanche, le numéro deux de la Fed, Stanley Fischer, a quant à lui annoncé que la banque centrale américaine prévoyait une première hausse des taux d'intérêt avant la fin de l'année tout en avertissant que cette "prévision" n'était "pas une promesse".

Les investisseurs, dont la séance fut dénuée d’indicateur de premier plan à suivre tant aux Etats-Unis qu'en zone euro, attendaient par ailleurs d'en savoir plus sur les publications d'entreprises, qui vont se multiplier outre-Atlantique.

Cette nuit, des statistiques en Chine ont été pubiées, les exportations se sont moins contractées que prévu en septembre, de 3,7% sur un an, tandis que les importations ont chuté de 20,4%, un 11e mois consécutif de baisse.

Par ailleurs, l'indice PMI manufacturier Caixin/Markit a de nouveau baissé le mois dernier à un plus bas niveau de 6 ans et demi, accréditant la thèse d'un net ralentissement de l'activité en Chine.

De son côté, Wall Street a légèrement monté lundi, incitée au calme par un jour à moitié férié aux Etats-Unis, le Dow Jones a pris 0,28% à 17.131,86 points, le Nasdaq s’est adjugé 0,17% à 4.838,64 points et l'indice S&P 500 a avancé de 0,13% à 2.017,46 points.

Du côté des valeurs, ArcelorMittal a perdu 3,31% à 5,76 euros, CGG 2,60% à 4,09 euros, Vallourec 6,08% à 10,89 euros et LafargeHolcim 3,21% à 50,03 euros.

Technip (-5,39% à 47,55 euros) a pâti d'un abaissement de recommandation par Citigroup.

Safran (-5,07% à 67,40 euros) et Rolls-Royce ont décroché à Paris et Londres, après la publication d'un article du Financial Times affirmant que la Commission européenne se penchait sur une éventuelle distorsion de concurrence dans le secteur de la maintenance aéronautique.

Le secteur de l'automobile s'est bien comporté à l'image de PSA Peugeot Citroën (+0,13% à 14,86 euros) et Renault (+2,94% à 76,95 euros).

Faurecia a perdu 0,93% à 31,88 euros. Le groupe a signé un accord de co-entreprise avec une nouvelle entreprise chinoise, pour produire des pièces de décoration intérieure en aluminium.

Capgemini a lâché 1,89% à 74,81 euros. Son concurrent indien Infosys a annoncé une hausse de 9,8% de son bénéfice net au deuxième trimestre mais a réduit ses prévisions annuelles en raison de perspectives mondiales moroses.

Enfin, ADP a terminé stable à 109,05 euros. L'Etat étudie, selon l'agence Bloomberg, la possibilité de se désengager partiellement du capital d'Aéroports de Paris (ADP) dont il est l'actionnaire majoritaire pour renflouer Areva (+0,05% à 6,41 euros) mais cette éventualité a été écartée par le ministre des Finances Michel Sapin.

Sur le marché des changes, l'euro avançait très légèrement lundi face au dollar dans un marché peu animé en raison de jours fériés en Amérique du Nord et au Japon. 

Vers 23H00 la monnaie unique européenne valait 1,1363 dollar contre 1,1359 dollar vendredi vers la même heure.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.
79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG.
Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.