La Chine bouscule les investisseurs

La Bourse de Paris a subi de forts dégagements mardi, pénalisée à la fois par l'impact de la dévaluation de la monnaie chinoise et par de mauvaises statistiques aux États-Unis et en Allemagne.

La Chine bouscule les investisseurs

Ainsi, la productivité aux Etats-Unis a connu une progression de 1,3% au deuxième trimestre, légèrement en dessous des 1,6% attendus par le consensus. De plus, la tendance a également pâti de la dégradation surprise du moral des investisseurs allemands en Août. L’indice ZEW est ainsi ressorti à 25 points en repli de 4,7 points par rapport à juillet alors qu’il était attendu à 31. 

L’annonce d’un accord entre la Grèce et ses créanciers sur un troisième plan de sauvetage qui devrait permettre à Athènes d'honorer le 20 août, le remboursement de 3,2 milliards d’euros à la BCE n’a quant à elle provoqué aucun regain d’optimisme. 

L’indice CAC40 a ainsi abandonné -1,86% passant très légèrement sous le seuil des 5100 points, à 5099,03.

Ailleurs en Europe, le DAX30 a plongé de -2,68% à 11293,65 points, le FTSE100 a reculé de -1,06% à 6664,54 points tandis que l’indice plus large Eurostoxx50 a cédé -1,90% à 3605,28 points. 

Du côté des valeurs, ce sont le luxe et l’automobile qui ont le plus souffert de la situation. Côté luxe, LVMH a lourdement chuté de -5,42%, Hermès a abandonné -4% et Kering -3,9%. Côté automobile, Valeo a perdu -4,9% alors que Renault et Peugeot ont cédé respectivement -3,79% et -3,55%.

Sur le plan des recommandations, UBS passe de « neutre » à « acheter » sur Michelin. Goldman Sachs supprime L’Oréal de « conviction buy list » et relève son objectif de cours sur Vinci à 60 euros. Enfin, Citigroup abaisse son cours cible sur Crédit Agricole de 16 à 15 euros. 

Outre-Atlantique, les marchés ont également mal supporté la dévaluation inattendue sur yuan. La hausse du dollar qui en a découlé a ainsi fortement pesé sur les valeurs liées aux matières premières. 

Le Dow Jones a reculé de -1,21% à 17.402,84 points, le Nasdaq Composite a cédé -1,27% à 5036,79 points et le S&P500 a perdu -096 % à 2084,07 points.

Caterpillar très exposée à la Chine a abandonné -2,6%, Yum Brands -4,9% et General Motors -3,5%.

Apple a subi sa plus forte perte depuis 1 an et demi, -5,2% après que Jefferies ait émis quelques doutes sur les ventes d’iPhones, notamment en Chine. 

Du côté des matières premières, le pétrole a terminé à son plus bas niveau depuis 2009. Le WTI échéance septembre a clôturé en recule de -4,18% à 43,08 dollars. Le Brent a subi quant à lui une baisse de -2,44% à 49,18 dollars.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.
79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG.
Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.