La Bourse de Paris en léger recul à la mi-séance

A la mi-séance, le Cac 40 cède 0,15% à 4 443,94 points ne préférant pas prendre de biais marqué, dans un marché sans aucun événement macro-économique majeur.

la Bourse de Paris en léger recul à la mi-séance

Après avoir ouvert dans le vert, le marché s'est progressivement replié. Les investisseurs avaient peu de grain à moudre au cours de la séance, plusieurs indicateurs publiés avant le début des échanges n'ayant guère eu d'influence sur la cote.

Ailleurs en Europe, le Footsie londonien recule de 0,16%, le Dax de la Bourse de Francfort grappille 0,03% et l’Euro Stoxx 50 des principales valeurs de la zone euro perd 0,21%. Le contrat future septembre sur indice Dow Jones plie de 0,19%.

Côté macroéconomique, l’inflation est restée stable en Allemagne le mois dernier et affiche une hausse de 0,8% sur un an, comme initialement annoncé. En France, les prix à la consommation ont augmenté de 0,4% en août, légèrement supérieurs à ce qui était attendu par les économistes. Une statistique américaine est programmée pour 14h30 : les inscriptions hebdomadaires au chômage.

Sur le plan géopolitique, l’Ecosse reste dans l’actualité à la suite d’un nouveau sondage, donnant cette fois le « non » gagnant au référendum sur l’indépendance. Selon une enquête de l’institut Survation publiée par le Daily Record, le « non » devancerait le « oui » par 53% contre 47%, 10% des personnes interrogées étant toujours indécises.

Sur le front des valeurs, Lloyds Banking Group, également basée en Ecosse, a fait savoir elle aussi qu'elle prendrait des initiatives de relocalisation en Angleterre si le "oui" devait l'emporter. Le titre Lloyds prenait autour de 1% dans les premiers échanges.

Air France-KLM progresse de 2,25% à 8,664 euros. Le transporteur compte poursuivre ses réductions de coûts sur les prochaines années et vise une croissance de son excédent brut d’exploitation avant locations opérationnelles (Ebitda) de 8% à 12% par an entre 2013 et 2017.

Orange s’adjuge 1,88% à 11,68 euros. JPMorgan a relevé sa recommandation sur le titre de « neutre » à « surpondérer ».

Gemalto (+0,39% à 73,82 euros) reste bien orienté au lendemain d’un rebond de plus de 3% d’Apple sur le Nasdaq.

Elior avance 8,04% à 13,30 euros. Le groupe de restauration collective a annoncé une hausse de 7,6% de son résultat opérationnel courant sur neuf mois et confirmé ses objectifs pour l’exercice en cours.

Sanofi cède 1,02% à 85,52 euros alors que Berenberg a dégradé l’action de « achat » à « conserver ». L'action Vinci baisse de 1,58% à 46,285 euros après avoir été dégradé par JPMorgan de « surpondérer » à « neutre ».

Sur le marché des changes, la paire euro dollar reste sous la barre des 1,30 à 1,2927$. Le dollar, soutenu par la hausse des rendements des Treasuries américains, a touché un plus haut de six ans face à la monnaie japonaise, à 107,04 yens.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.
79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG.
Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.