Le CAC bat un nouveau record dans un marché amorphe

La Bourse de Paris a de nouveau avancé mardi pour atteindre un nouveau sommet en clôture depuis six ans, dans un marché amorphe.

Le CAC bat un nouveau record dans un marché amorphe

L'indice CAC 40 a grignoté 0,13 % à 4 595 points, dans un volume d'échanges faible de 2,6 milliards d'euros. Le DAX a pris 0,20 % à 10 028,80 points alors que le Footsie abandonnait 0,02 % à 6 873,55 points.

Après avoir ouvert en très légère baisse, le marché parisien a oscillé entre la hausse et la baisse tout au long de la journée pour finalement finir en zone positive, grâce à la tentative de rebond de Wall Street en deuxième partie de matinée américaine.

Si les décisions de la BCE la semaine dernière continue de porter les marchés, les investisseurs attendent clairement de nouveaux indicateurs de premier plan (chômage américain…) pour pousser plus avant la tendance.

De fait, les indicateurs publiés ce jour n’ont pas eu d’influences sur les marchés. La Chine a affiché une inflation en nette accélération au mois de mai écartant les risques de déflation que certains analystes avaient entrevu avec le ralentissement de la deuxième économie mondiale et de faiblesse persistante de la demande intérieure.

En France, l’annonce par l'Insee d’un léger rebond dans l'industrie française en avril, tandis que la Banque de France confirmait sa prévision d'une croissance de 0,2 % au deuxième trimestre avec une légère progression de l’activité en juin, est passée quasi-inaperçue.

De même, les indicateurs publiés outre-Atlantique, jugés moins importants ont été ignorés par les investisseurs. Le moral des petites entreprises américaines est à son plus haut depuis septembre 2007, d’après les chiffres de la Fédération nationale des entreprises indépendantes et les stocks de la vente en gros ont progressé plus que prévu en avril, selon le département du Commerce américain.

Dans ce contexte, à l’issue d’une séance rendue atone par la faiblesse des volumes, le Dow Jones qui avait évolué toute la journée en zone négative, a fini par repasser en territoire positif pour battre un nouveau record in extremis.

Le Dow Jones Industrial Average a grignoté 0,02% à 16 945,92 points et le Nasdaq, bien aidé par Facebook, Amazon et Twitter, 0,04 % à 4 338 points alors que le S&P abandonnait 0,02 % à 1 950,92 points.

Parmi les valeurs françaises, Orange a reculé de 1,41% à 12,63 euros. Selon Les Echos, les négociations entre l'opérateur téléphonique et Canal+, pour trouver un partenaire au site de vidéo sur internet Dailymotion, auraient échoué.

Legrand s’est replié de 1,87% à 46,16 euros après un abaissement e recommandation de « achat » à « conserver » par la Société Générale.

Technicolor s'est adjugé 4,6% à 5,69 euros après l'annonce du rachat du studio canadien d'effets spéciaux Mr. X, pour un montant non précisé.

Rémy Cointreau a bondi de 4,62% à 69,05 euros malgré la dégradation de sa note par Fitch, qui situe la société dans la catégorie des emprunteurs à risque. Le titre a plutôt bénéficié de publications d'analystes qui estiment que l'exercice 2013-2014 correspond à un point bas pour le producteur de spiritueux.

Gemalto a pris 1,98% à 83,58 euros. Le groupe a été choisi par China Telecom, l'un des principaux opérateurs chinois, pour équiper ses téléphones de puces, permettant de payer ses achats.

Enfin, M6 a progressé de 1,61 % à 14,875 euros après l’annonce d’une extension de l'accord pluriannuel avec le studio américain de production télévisuelle CBS Studios International et portant sur l'acquisition et la diffusion de ses séries.

L’euro a de nouveau reculé, à 1,3549 dollar. L’or a progressé à 1 259,89 dollars l’once et le WTI, échéance juillet 2014, a légèrement reculé à 104,23 dollars le baril.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. 79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG. Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.