Le CAC 40 se reprend après l’importante baisse d’hier

La Bourse de Paris reprend quelques couleurs après avoir essuyé sa plus forte baisse en près de deux mois.

Le CAC 40 se reprend après l’importante baisse d’hier

A la mi-séance, le CAC 40 prend 0,35% à 4 278,83 points dans un volume d’affaires de 711 millions d’euros. Ailleurs en Europe, le Footsie londonien reprend 0,30%, le DAX de la Bourse de Francfort 0,85% et l’Euro Stoxx 50 des principales valeurs de la zone euro 0,77%. A Athènes, l’indice ASE perd encore 0,80%. Le contrat future décembre sur indice Dow Jones cède 0,03%.

Le baromètre de la Bourse de Paris tente de renouer avec le seuil des 4 300 points au lendemain de sa plus forte baisse depuis la mi-octobre. Le risque d’instabilité politique en Grèce a fait planer le spectre de la crise de la zone euro, mais Wall Street est parvenue à limiter la casse hier soir à la faveur d’un bref rebond des cours du pétrole.

Le ralentissement plus marqué que prévu de l’inflation en Chine, à 1,4% sur un an en novembre, a certes déçu, mais il donne plus de flexibilité à la Banque Populaire de Chine pour envisager de nouvelles mesures. Hors alimentation et énergie, l’inflation a d’ailleurs légèrement accéléré à 1,6%, « ce qui devrait convaincre les responsables monétaires d’assouplir leur politique, et nous continuons de tabler sur une baisse du taux des réserves obligatoires à court terme, probablement ce mois-ci », explique Daiusz Kowalczyk, économiste chez Crédit Agricole CIB à Hong Kong.

L’accord intervenu au Congrès américain sur le projet de budget 2015 constitue également un facteur de soutien dans la mesure où il permet d’écarter la perspective d’un nouveau shutdown. Les intervenants n’en gardent pas moins un œil sur la situation en Grèce, ainsi que sur les cours du pétrole alors que le baril de Brent de la mer du Nord est retombé sous les 66 dollars.

Sur le Vieux Continent, la production industrielle a reculé de 0,8% en octobre après une stabilisation en septembre. Toujours dans l’Hexagone, l’emploi salarié dans le secteur marchand a diminué de 0,3% au troisième trimestre avec 55 200 postes détruits, après 7 000 créés au deuxième. Au Royaume-Uni en octobre, le déficit commercial a diminué à 9,62 milliards de livres en octobre, un plus bas de sept mois, contre 10,5 milliards en septembre. A noter par ailleurs que Jean-Claude Juncker et la Commission européenne doivent prêter serment devant la Cour de Justice de l’UE, à Luxembourg, à 14h00.

Plus forte hausse du CAC 40, Alcatel-Lucent progresse de 2,47% à 2,782 euros à la faveur de la hausse de 0,54% du Nasdaq hier soir. STMicroelectronics prend pour sa part 1,53% à 6,189 euros. Le taiwanais TSMC a annoncé une progression de 63% de ses ventes sur un an en novembre.

Total résiste (+0,19% à 43,30 euros) alors que l’Euro Stoxx 600 du pétrole et du gaz reprend 0,24% après un recul de 3,9% en deux jours. A l’inverse, Technip perd 1,17% à 48,03 euros alors que Bank of America Merrill Lynch a dégradé le titre à « sous-performance ».

Parmi les autres notes d’analystes, Alstom engrange 0,61% 27,87 euros et Legrand 1,19% à 43,46 euros. Goldman Sachs a relevé ses objectifs de cours sur les deux titres de 29 à 31,10 euros pour le premier et de 49 à 51 pour le second. RBC Capital a quant à lui dégradé Air France-KLM de « surperformance » à « performance en ligne ». Le titre de la compagnie aérienne baisse de 1,54% à 8,047 euros.

Club Méditerranée s’adjuge 1,19% à 24,69 euros. Le chinois Fosun et ses alliés s’apprêtent à surenchérir sur l’offre de l’italien Andrea Bonomi, a déclaré Nelson Tanure, partenaire de Fosun via le fonds Gaillon Invest II, au Financial Times.

Enfin, Saft Groupe avance de 4,63% à 24,64 euros après l’annonce de plusieurs contrats en Chine chiffrés à plusieurs millions d’euros.

Sur le marché des changes, la paire euro/dollar progresse de 0,10% à 1,2385 dollar.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.
79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG.
Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.