Les bons chiffres sur l'emploi américain font douter les marchés

La Bourse de Paris a clôturé proche de l'équilibre vendredi (+0,02%) au lendemain d'une réunion de la Banque centrale européenne (BCE) et après un rapport sur l'emploi meilleur que prévu aux Etats-Unis.

La BCE soutient de nouveau les marchés

L'indice CAC 40 a terminé à 4 964,35 points dans un volume d'échanges modéré de 4 milliards d'euros. La veille, l'indice avait progressé de 0,94%.

Après une ouverture en léger repli, le marché parisien a hésité sur la direction à suivre, jusqu'au rapport mensuel sur l'emploi américain.

L'économie des Etats-Unis a créé en février davantage d'emplois que prévu et la baisse du taux de chômage a dépassé les attentes des analystes.

Le marché redoute une remontée des taux directeurs de l'institution dès le mois de juin.

Les investisseurs ont par ailleurs continué de digérer les informations de la veille par la BCE sur son programme de rachats d'actifs qui doit s'étendre aux dettes souveraines et dont le démarrage est prévu le 9 mars.

Outre-Atlantique, Wall Street a chuté, les excellents chiffres du chômage faisant craindre que la Réserve fédérale (Fed) relève ses taux plus tôt que prévu : le Dow Jones a perdu 1,54% à 17.856,78 points et le Nasdaq 1,11% à 4.927,37 points.

L'indice élargi S&P 500, jugé le plus représentatif par de nombreux investisseurs, a perdu 1,42% à 2.071,26 points.

Du côté des valeurs, Wendel (-0,58% à 110,65 euros) a peu réagi à l'annonce de la cession de 10,9% du capital de Bureau Veritas (-4,24% à 20,22 euros) qui a souffert.

L'action Peugeot a gagné 3,30% à 16,13 euros après l'annonce de son retour futur dans le CAC 40 à la place de Gemalto (0,65% à 70,80 euros). Le constructeur a entraîné dans son sillage Faurecia (+4,59% à 41,97 euros) qui a bénéficié comme TF1 (+5,36% à 16,40 euros) d'un commentaire d'analystes positif.

Areva (-0,15% à 9,29 euros) a reculé après avoir peu souffert à l'ouverture de l'abaissement de sa note par l'agence Standard and Poor's.

Le secteur pétrolier a été pénalisé plus généralement par le recul des cours du brut, à l'image de Total (-2,17% à 47,19 euros).

Enfin, le spécialiste des périphériques sans fil pour téléphones mobiles et des drones Parrot a grimpé (+7,74% à 21,01 euros), le marché saluant une progression du chiffre d'affaires annuel en dépit d'une perte nette en 2014.

Sur le marché des changes, l'euro tombait sous de nouveaux seuils face au dollar. Vers 22H00 GMT (23H00 à Paris), la monnaie unique européenne valait 1,0842 dollar, à son plus bas niveau depuis 11 ans et demi, contre 1,1028 dollar jeudi à la même heure. L'euro évoluait encore autour de 1,12 dollar en début de semaine.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.