Le CAC poursuit son repli

La Bourse de Paris évoluait en baisse mardi matin dans un marché rendu prudent pour le nouveau recul de Wall Street hier.La Bourse de Paris évoluait en baisse mardi matin dans un marché rendu prudent pour le nouveau recul de Wall Street hier.

A mi-séance, l'indice CAC 40 perdait 0,60 % à 4 409,61 points, le DAX 0,75 % à 9 439,09 points et le Footsie, 0,72 % à 6 574,87 points.

Wall Street a poursuivi son repli hier, les investisseurs faisant preuve de fébrilité comme l’atteste la forte poussée de l’indice VIX dit « indice de la peur » de 11,53% à 15,57. Les valeurs technologiques ont de nouveau pesé sur la cote new yorkaise: Tesla a reculé de 2,22 % et Amazon de 1,62%. Apple a perdu 1,57% et LinkedIn 3,73% alors que Twitter, a abandonné 1,60%. Les investisseurs considérant que la valorisation de ces titres est devenu trop élevée, ont commencé à arbitrer leurs portefeuilles alors que pointe la nouvelle saison des résultats d’entreprises.

Côté indicateurs macroéconomiques, la séance restera peu fournie. Ce matin, la France a publié un déficit commercial en baisse sensible en février et une nouvelle réduction du déficit de l'État pour le même mois. La bonne nouvelle est venu d’outre-Rhin où le gouvernement a fait part de son anticipation d’une accélération de la croissance de 2 % pour 2015 et de 1,5 % entre 2016 et 2018, permettant à Berlin d’afficher un budget en équilibre en 2015 et de ramener l'endettement public à 70% du PIB d'ici 2017 et 60 %, d’ici 10 ans.

La Banque du Japon (BoJ) a comme attendu laissé inchangée sa politique monétaire ultra-accommodante, quelques jours après une hausse de la taxe sur la consommation.

Outre-Atlantique, les investisseurs seront attentifs aux propos de Narayana Kocherlakota et de Charles Plosser, tout deux membres du comité de la politique monétaire de la FED.

Parmi les valeurs françaises, Bouygues rebondissait après sa lourde chute d’hier. Le titre prenait à mi-journée 1,90 % à 29,55 euros. Iliad(FREE) progressait de 0,81 % à 200,20 euros. Selon une information divulguée par le  Parisien aujourd'hui en France, Iliad négocierait actuellement le rachat de son concurrent Bouygues Telecom.

L'action Saint-Gobain reculait de 2,77 % à 44,12 euros. Groupama a indiqué avoir cédé la totalité de sa participation dans le groupe Saint-Gobain, soit plus de 10,12 millions de titres, pour un montant de 450,5 millions d'euros.

L'action Carrefour se repliait de 2,66 % à 28,38 euros. La famille Moulin, propriétaire des Galeries Lafayette, a acquis 6,1% du géant mondial de la grande distribution pour un montant de 1,26 milliard d'euros et est devenu le deuxième actionnaire du groupe après la holding de Bernard Arnaud, qui détient 13% du capital.

Lafarge perdait 2,40 % à 64,16 euros malgré le relèvement de sa recommandation à « acheter » contre « neutre » par UBS. Le titre subit des prises de bénéfices après l'envolée du titre suite à l'annonce de sa fusion avec le suisse Holcim.

Akka Technologies abandonnait 3,14 % à 26,20 euros après avoir publié des perspectives prudentes pour 2014.

Enfin, Soitec s’envolait de 5,96 % à 2,49 euros après avoir annoncé que sa technologie photovoltaïque à concentration avait été retenue par la Commission de Régulation de l'Energie (CRE) pour la réalisation et l'exploitation de centrales solaires de plus de 250 kWc.

L’Euro poursuivait son rebond à 1,3766 Dollar. L’or progressait à 1 311,99 dollars l’once et le Brent, échéance mai 2014, à 106,33 dollars le baril.

Apprenez-en davantage sur le marché des CFD avec IG.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. 79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG. Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.