L'Europe progresse mais les Etats-Unis terminent sur une note mitigée

L’indice phare de la Bourse de Paris a terminé sur une positive mardi (+0,95% 4 660,64 points), dans un volume d'échanges relativement nourri de 3,9 milliards d'euros.

L'Europe progresse mais les Etats-Unis terminent sur une note mitigée

Le marché parisien a connu un début de séance poussif avant de redresser la barre. Il a en outre un peu faibli dans la foulée d'une ouverture hésitante de Wall Street.

Parmi les autres marchés européens, Francfort a gagné 0,90% et Londres 0,43%. Par ailleurs, l'Eurostoxx 50 a pris 0,93%.

Les marchés, qui vivent depuis plusieurs semaines une période de grande volatilité, se sont relancés depuis vendredi, la publication de chiffres de l'emploi décevants aux Etats-Unis plaidant pour une politique toujours très accommodante de la Réserve fédérale américaine (Fed).

Dans le même temps, les investisseurs n'ont pas été surpris par la révision à la baisse des prévisions de croissance mondiale du FMI, qui a pointé le ralentissement chinois en cours et qui a raboté sa prévision de croissance aux Etats-Unis pour l'an prochain, ramenée à 2,8% contre 3% précédemment

Outre-Atlantique, Wall Street a fini sans direction, le Dow Jones s’est stabilisé à 16 790,19 points +0,08% mais le Nasdaq perdu 0,69% à 4 748,36 points. L'indice S&P 500 a quant à lui cédé 0,36% à 1 979,92 points.

Parmi les valeurs, Ubisoft a bondi (+8,42% à 19,90 euros) après des informations de presse évoquant l'annonce imminente d'un nouvel épisode de sa série à succès Far Cry.

Solocal Group a retrouvé les faveurs du marché (+13,75% à 0,27 euro) après une performance médiocre depuis le début de l'année.

Les valeurs automobiles, plombées ces derniers temps par le scandale Volkswagen, se sont reprises, à l'image de Renault (+5,75% à 69,48 euros) et PSA Peugeot Citroën (+3,93% à 14,02 euros).

Le secteur pétrolier a été bien orienté comme la veille, avec Technip (+3,68% à 48,50 euros) et Total (+3,33% à 44,41 euros).

Air France-KLM a très légèrement progressé (+0,10% à 6,12 euros) alors que la situation a brutalement dégénéré à Air France lundi avec l'agression du DRH, après la confirmation de la possible suppression de 2 900 postes.

Bouygues a profité (+3,60% à 34,06 euros) des prévisions de ventes d'ici 2017 communiquées par sa filiale Bouygues Telecom.

Enfin, Vinci a lâché 0,97% à 58,20 euros après l'annonce par le fonds souverain du Qatar, le Qatar Investment Authority (QIA) de la vente d'environ 1,1% du capital du groupe français.

Sur le Forex, l'euro regagnait un peu de terrain face au dollar, le billet vert semblant une nouvelle fois pénalisé par une statistique médiocre. Vers 23H00 à Paris, la monnaie unique européenne valait 1,1276 dollar, contre 1,1182 dollar lundi à la même heure.

 

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. 79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG. Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.