Le secteur bancaire piège les indices

Après avoir entamé la séance en hausse, la Bourse de Paris consolide à la mi-séance.

Le secteur bancaire piège les indices

A 12h30, l’indice CAC 40 est en baisse de -0,10% à 4280,39 points, dans des volumes faibles de 940 millions d’euros.

Les autres places européennes sont également sans tendance franche. Le Dax 30 abandonne -0,04%. À Londres, le Footsie grappille +0,04% et l’Eurostoxx 50 baisse de -0,46%.

Suite à l’abaissement par la Citibank de son opinion sur le secteur bancaire à « neutre », l’indice STOXX Europe 600 des Banques accuse une forte baisse de -1,60%. Cet événement constitue le principal facteur responsable de la stagnation des marchés européens à la mi-séance.

Même constat sur les marchés asiatiques, la majorité des places boursières a inscrit une faible variation. L’indice japonais, Nikkei 225, a clôturé en faible hausse de +0,22%. En Chine, Le Hang Seng a quant à lui progressé de +0,41% tandis que le Shanghai Composite a reculé de -1,38%.

Du point de vue macroéconomique, la publication des « minutes » du conseil de la politique monétaire de la FED hier soir a définitivement confirmé la faible probabilité d’une remontée des taux d’intérêt américains dans un avenir proche. Le sentiment général reste largement hésitant face aux interrogations sur les perspectives de croissance de l’économie mondiale. Ainsi, les investisseurs semblent perdre le goût du risque, pour le moment.

Du côté des statistiques, l’indice Halifax des prix immobiliers anglais est ressorti en hausse de +2,6% contre des attentes de +0,7%, pour le mois de mars.

Cet après-midi, nous suivrons à 14h30, les chiffres des inscriptions hebdomadaires au chômage américain, attendus à 270000. A suivre également à 16h, le discours de Mario Draghi, président de la BCE, pour de nouveaux éléments concernant la politique monétaire européenne.

Sur le marché des devises, l’euro est en baisse face au dollar -0,12% à 1,1387 USD.

Du côté des valeurs, les actions financières signent les plus fortes baisses, suite à la note de Citi. Société Générale abandonne -2,42% à 30,39€. BNP Paribas recule de -2,15% à 42,07€ suivi par AXA qui perd -1,36% à 19,57€.

Du coté des hausses, Sanofi continue sur sa lancée haussière et progresse de +0,95% à 75,47€. Airbus suit le mouvement et s’apprécie de +0,81% à 56,92€. Vivendi reprend +0,77% à 18,38€.

Sur le front des matières premières, le pétrole est en faible baisse. Le Brent de la mer du Nord recule de -0,08% à 39,82$ et le WTI américain de -0,26% à 37,66$.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.