Les marchés renouent avec l'optimisme

L’indice phare de la Bourse de Paris (CAC 40) a terminé en très forte hausse lundi (+3,54% à 4 616,90 points), dans un volume d'échanges étoffé de 4,2 milliards d'euros.

Les marchés renouent avec l'optimisme

Le cote parisienne a confirmé dès l'ouverture son rebond de la fin de semaine dernière, avant d'accélérer dans la matinée, soutenu par ailleurs par la bonne tenue de Wall Street.

Parmi les autres marchés européens, Francfort a pris 2,74% et Londres 2,57%. Par ailleurs, l'Eurostoxx 50 a gagné 3,31%.

Après un mois de septembre anxiogène à cause d’une conjonction d’éléments défavorables, l'indice CAC 40 semblait renouer avec l'optimisme en ce début octobre.

La très nette progression du jour s'explique surtout par le fait que le marché pense que la Fed mettra plus de temps que prévu avant de remonter ses taux.

Les investisseurs ont été plongés dans l'incertitude en septembre après la décision de la Fed de maintenir ses taux directeurs inchangés, alors qu'ils s'attendaient à un resserrement monétaire d'ici à la fin de l'année.

Mais les chiffres du marché de l'emploi américain publiés vendredi ont déçu et ont ranimé les spéculations à ce sujet, alimentant l'idée d'une hausse des taux seulement en 2016.

Les indicateurs en zone euro du jour ont réservé peu de surprise au marché. La croissance de l'activité privée a légèrement ralenti en septembre dans la région, selon l'indice PMI, ce qui fait craindre un essoufflement de la croissance au dernier trimestre.

Outre-Atlantique, Wall Street a fini une nouvelle fois en nette hausse lundi, le Dow Jones a pris 1,85% à 16 776,43 points, le Nasdaq Composite a avancé de 1,56% à 4 781,26 points et l'indice S&P 500, jugé le plus représentatif par de nombreux investisseurs, a progressé de 1,83% à 1 987,05 points.

Parmi les valeurs, le secteur pétrolier a tiré le marché vers le haut à l'image de Total (+4,18% à 42,98 euros), Maurel et Prom (+13,33% à 4,07 euros), CGG (+5,78% à 3,29 euros) et Technip (+7,55% à 46,78 euros), dont le suivi a par ailleurs été entamé à "acheter" par Jefferies.

ArcelorMittal a bondi (+8,65% à 5,19 euros) après un relèvement de recommandation par Citigroup.

DBV Technologies (+6,62% à 68,27 euros) s'est envolé après des résultats positifs sur un traitement contre l'allergie à l'arachide.

Areva a terminé stable à 6,74 euros. Le gouvernement souhaite qu'Areva et EDF (+4,08% à 16,45 euros) conservent 66% de la division réacteurs d'Areva, avec 15% pour le premier et 51% pour le second, un partenaire étant recherché pour le tiers restant.

Direct Energie a pris 4,48% à 17,97 euros après avoir annoncé une nette amélioration de sa rentabilité et de son chiffre d'affaires au premier semestre, qui l'a incité à revoir ses objectifs 2015 en hausse.

Sur le marché des changes, l'euro reculait face au dollar, dans un marché tenté par des actifs plus risqués, qu'il s'agisse de devises de pays émergents, d'actions ou de matières premières.

Vers 23h00 à Paris, la monnaie unique européenne valait 1,1187 dollar, contre 1,1219 dollar vendredi à la même heure.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.
79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG.
Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.