Des incertitudes après le référendum grec

La Bourse de Paris évolue dans le rouge à la mi-séance. Les investisseurs sont dans l’expectative après le « non » massif au référendum grec.

Des incertitudes après le référendum grec

A la mi-séance, le CAC perd 0,68% à 4775,49 points. Le Dax lâche 0,89%, le Footsie londonien 0,45% et l’Euro Stoxx 50 perd 1,13%.

Du point de vue macroéconomique, les Grecs se sont prononcés massivement contre les exigences des créanciers, votant à 61,31% en faveur du non.

Ce résultat contribue à alimenter les incertitudes quant à une éventuelle reprise des négociations, relançant l’idée d’un probable Grexit, privilégiée par bon nombre d’investisseurs.

Cependant, la baisse des marchés européens a été contenue par l’annonce surprise de la démission de Yanis Varoufakis du ministère des finances. Tsipras aurait demandé à son ministre de démissionner pour faciliter les négociations entre Athènes et ses créanciers.

Les investisseurs surveilleront très attentivement les poursuites du dossier à commencer par les réactions européennes.

Angela Merkel et François Hollande, qui se retrouveront à Paris dans la soirée, ont déclaré respecter le vote des Grecs et ont appelé à un nouvel Eurogroupe qui aura lieu demain (Mardi) à 16h00 à Bruxelles.

Les dirigeants européens ne pourront pas rester dans l’incertitude et encore plus le gouvernement grec après la fermeture des établissements bancaires. Les négociations devraient reprendre assez rapidement.

Par ailleurs, le marché sera extrêmement attentif à la réaction de la Banque Centrale Européenne pour savoir si elle maintient, augmente ou diminue les aides d’urgence (ELA) accordées aux banques grecques.

Du côté des statistiques, les commandes à l’industrie allemande ont diminué de 0,2% en mai. On attend pour 16h00 l’indice ISM non manufacturier de juin aux Etats-Unis.

Du côté des valeurs, Airbus Group perd 1,25% à 58,47€. Le groupe a annoncé avec l’indien Mahindra la création d’une co-entreprise productrice d’hélicoptères en Inde pour répondre aux besoins de l’armée du pays.

Les valeurs bancaires chutent lourdement à l’image de BNP Paribas (-2,73%), Société Générale (-2,69%) et Crédit Agricole (-2,02%).

JCDecaux perd 1,04% à 37,72€. Exane-BNP Paribas a abaissé sa recommandation sur le titre de « surperformer » à « neutre ».

Bouygues perd 1,44% à 32,46€. Olivier Roussat, le PDG de Bouygues Telecom, a estimé que le rejet par Bouygues de l’offre d’Altice était signe de la « confiance » de la maison-mère dans « une entreprise qui a de la croissance devant elle ».

Enfin les valeurs défensives résistent à l’image d’Air Liquide (- 0,35%) et Pernod Ricard (+ 0,05%).

Sur le Forex, la parité eurodollar est en baisse de 0,50% à 1,1056$.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.
79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG.
Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.