Le CAC 40 stable en attendant l’emploi américain

Le CAC 40 est stable à la mi-séance. Hier, il a gagné 0,9% grâce à une réunion bien accueillie de la BCE. Aujourd'hui, les investisseurs surveilleront les chiffres de l'emploi américain.

Dow Jones

A la mi-séance, le Cac 40 perd 0,03% à 4964,80 points. Ailleurs en Europe, le Footsie londonien cède 0,13%, le Dax de la Bourse de Francfort prend 0,18% et l’Euro Stoxx 50 des principales valeurs de la zone euro  0,01%.

Le contrat future mars sur indice Dow Jones s’inscrit en baisse de 0,04%.

Du point de vue macroéconomique, la BCE s'est montrée optimiste concernant les bienfaits de son nouveau programme de rachat de dettes, tout en maintenant un discours de fermeté vis-à-vis de la Grèce. 

L'institution monétaire de Francfort a abaissé sa prévision d'inflation en zone euro pour 2015 et a relevé celle pour 2016. Elle a également relevé ses prévisions de croissance pour 2015 et 2016.

Du point de vue des statistiques, le consensus établi par Bloomberg table sur un ralentissement à 235.000 des créations d’emploi dans le secteur non agricole américain, après 257.000 en janvier.

Il anticipe en outre une contraction de 0,1 point du taux de chômage à 5,6% de la population active. 

D’autre part, en Allemagne, la production industrielle a progressé de 0,6% en janvier, soit plus que les 0,5% anticipés par le marché, après une hausse de 1% en décembre.

Le déficit commercial de la France s’est légèrement accentué à 3,73 milliards d’euros en janvier, après 3,3 milliards en décembre.

Au Royaume-Uni, les anticipations d’inflation à l’horizon d’un an sont tombées à 1,9% en février, soit leur plus bas niveau depuis la fin 2001, contre 2,5% en novembre, selon une étude conduite par la Banque d’Angleterre.

Concernant la zone euro, Eurostat a confirmé une croissance de 0,3% du PIB au quatrième trimestre, et de 0,9% sur un an.

Enfin, aux Etats-Unis, outre le rapport sur l’emploi, le marché surveillera à 14h30 les chiffres du déficit commercial de janvier.

Du côté des valeurs, Peugeot progresse de 3,43% à 16,14 euros alors que la marque au chevron fera son retour au sein du Cac 40 le 23 mars après deux ans d’absence.

Sa filiale Faurecia prend pour sa part 3,20% à 41,41 euros.

HSBC a relevé son objectif de cours sur le titre de 40 à 50 euros. 

Michelin  monte de son côté de 0,60% à 84,46 euros.

Gemalto, qui va sortir du Cac 40 au profit de Peugeot, baisse de 1,12% à 69,55 euros.

Vinci s’octroie 1,94% à 54,69 euros et Eiffage 2,46 % à 52,56.

Les concessionnaires autoroutiers sont confiants dans la perspective d’un accord avec l’Etat d’ici la fin de la semaine prochaine sur le régime des autoroutes en France.

Par ailleurs, Eiffage est (tout comme TF1, Faurecia et Mutupet) considérée par Exane BNP Paribas comme l’une des valeurs françaises les plus à même de bénéficier de l’accélération des réformes en France.

L'action Carrefour engrange 2,49% à 31,12 euros, toujours soutenus par ses résultats 2014 publiés la veille.

Le numéro deux mondial de la distribution compte par ailleurs ouvrir 15 nouveaux hypermarchés en Chine, selon China Daily en citant Tierry Garnier, directeur exécutif du groupe en charge de l’Asie du sud-est.

Scor s’adjuge 1,93% à 30,38 euros.

L’assureur Sompo Japan Nipponkoa Insurance a annoncé prendre une participation de 7,8% dans le réassureur français, pour la porter à environ 15% ultérieurement. 

Scor a annoncé que l’entrée du groupe japonais à son capital n’avait « aucune conséquence » sur sa stratégie.

Enfin, Bureau Veritas abandonne 3,72% à 20,33 euros.

Wendel a annoncé la cession de 48 millions d’actions, soit 10,9% du capital du spécialiste du contrôle des normes et de la certification au prix unitaire de 20,32 euros.

Ce placement représente un montant d’environ un milliard d’euros. Wendel conserve le contrôle de Bureau Veritas avec 40% des actions et 56% des droits de vote.

Sur le FOREX, la parité euro dollar est en baisse de 0,53% à 1,0970$, l’euro a touché un nouveau plus bas de 11 ans et demi (septembre 2003) à 1,0965 $.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.