Les marchés rebondissent après une semaine morose

Le CAC 40 a rebondi hier de 0,70% à 5.081,97 points, aidée par une petite baisse de l'euro et des indicateurs de bonne facture en zone euro.

Les marchés rebondissent après une semaine morose

Après un démarrage difficile, le marché parisien est repassé dans le vert en milieu de matinée, en l'absence de nombreux investisseurs du fait d'un jour férié en Grande-Bretagne. Il n'a eu de cesse de grimper ensuite.

Sur les autres places européennes, la Bourse de Francfort a gagné 1,44%. Celle de Londres était fermée en raison d'un jour férié. Par ailleurs l'Eurostoxx 50 a pris 0,48%.

Hier, une série de statistiques macroéconomique a été publiée avec notamment, l'indice des directeurs d'achat (PMI) du secteur manufacturier pour le mois d'avril en France qui est ressorti à 48 points.

Les PMI du secteur manufacturier allemand sont ressorties à 52,1 points en avril, en baisse par rapport aux 52,8 de mars. Ce chiffre définitif est néanmoins supérieur à l'estimation flash de 51,9 points.

L'indice des directeurs d'achats (PMI) de la zone euro est ressorti à 52 points en avril, au-dessus de l'estimation flash de 51,9. Il indique cependant un léger ralentissement de la croissance de l'activité après les 52,2 points de mars.

L'indice Sentix qui mesure le moral des investisseurs en zone euro est ressorti à 19,6 points pour le mois de mai, en baisse par rapport aux 20 points d'avril.

Les commandes à l'industrie américaine ont enregistré en mars leur plus forte hausse en huit mois, s'appréciant de 2,1% au mois de mars après une baisse de 0,1% en février.

Dans ces conditions, Wall Street est restée lundi sur sa tendance haussière de vendredi, faisant preuve d'un optimisme prudent à quelques jours des chiffres sur l'emploi d'avril: le Dow Jones a pris 0,26%  à 18.070,40 points, le Nasdaq 100 0,23% à 5.016,93 points et l'indice élargi S&P 500 a dépassé en séance son dernier record de clôture avant de terminer la séance un peu au-dessous, à 2.114,49 points, soit une progression de 0,29%.

Parmi les valeurs, Vallourec a changé de cap à plusieurs reprises pour finalement finir en hausse de 1,14% à 21,24 euros, après avoir plongé jeudi dans la foulée de résultats de mauvaise facture pour le premier trimestre.

PSA Peugeot Citroën est monté de 0,62% à 17,01 euros au contraire de Renault qui a perdu du terrain (-0,64% à 93,50 euros). Les immatriculations de voitures neuves en France se sont tassées en avril, progressant de seulement 2,3%.

Areva s'est envolé de 7,08% à 8,30 euros. Les activités dédiées aux réacteurs suscitent l'intérêt de trois entreprises chinoises qui seraient prêtes à aller jusqu'à une prise de participation dans le groupe nucléaire, selon le Journal du dimanche.

Latécoère a plongé (-15,80% à 9,70 euros) à sa reprise de cotation après avoir trouvé un accord avec ses principaux créanciers, qui doit lui permettre de réduire sensiblement sa dette en échange d'une entrée au capital de ces derniers.

CGG a décollé de 8,12% à 6,84 euros après le feu vert donné par Bruxelles à la constitution d'une coentreprise entre sa filiale Robertson et l'américain Wood McKenzie pour commercialiser un nouvel outil permettant de mieux évaluer le potentiel des gisements d'hydrocarbures.

Enfin, sur le marché des changes, l'euro baissait légèrement face à un dollar porté par les espoirs des cambistes de reprise aux États-Unis.

Vers 06H00 GMT (08H00 à Paris), la monnaie unique européenne valait 1,1134 dollar contre 1,1146 dollar lundi vers 21H00 GMT.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.