Le CAC accentue sa baisse

La Bourse de Paris a encore cédé du terrain lundi ployant sous le poids d’un mauvais indicateur américain après les problèmes liés aux pays émergents et aux risques de déflation en Europe.

L'indice CAC 40 a perdu 1,39 % à 4 107,75 points, dans un volume d'échanges de 3,4 milliards d'euros, le DAX 30 1,29 % à 9 186,52 points et le FTSE 100, 0,69 % à 6 465,66 points. 

Après avoir passé quelques instants en hausse à l’ouverture, le marché est reparti à la baisse jusqu’à une nouvelle incursion en zone positive en début d’après-midi avant de plonger définitivement avec l’ISM manufacturier américain et la tenue de Wall Street en net repli. 

Le contexte concernant les pays émergents et le risque de déflation en zone euro a continué à peser sur le moral des investisseurs hier lundi alors que le consensus sur l’issue de la réunion de la BCE jeudi laisse entendre que cette dernière ne changera pas son fusil d’épaule malgré les voix qui commencent à se faire entendre ici et là en faveur d’un nouvel assouplissement de la politique monétaire de la banque centrale européenne. 

La publication en matinée de bons chiffres concernant le et les secteurs manufacturiers de la zone euro ne sont pas arrivés à détourner les investisseurs de leurs préoccupations. Le secteur manufacturier de la zone euro a affiché en janvier sa plus forte croissance depuis mai 2011 avec un indice PMI qui a atteint 54,0 contre 52,7 en décembre. A l’exception de l’Italie, les principaux PMI se sont inscrits en hausse avec plus particulièrement, celui de la France, qui s’est redressé en janvier par rapport au mois précédent, en affichant un plus haut de 4 mois. 

Mais, c’est le mauvais chiffre de l’indice des Directeurs d'Achat (PMI) outre-Atlantique qui a fait plonger les marchés. L'activité des industries manufacturières aux États-Unis a nettement ralenti son expansion en janvier à 51,3 points contre 57 points auparavant. 

Wall Street a baissé dés l’ouverture du marché alors que l'indice de volatilité VIX, dit "indice de la peur", s'envolait de 16,46% à 21,44, repassant au-dessus de 20 pour la première fois depuis octobre. 

Le Dow Jones a perdu 2,08% à 15 372,80 points, l'indice S&P 500 2,28% à 1 741,89 points et le Nasdaq, 2,61 % à 1 741,89 points. 

Du côté des valeurs françaises, PSA Peugeot Citroën s’est replié de 2,02% à 11,17 euros, malgré une augmentation de 6% de ses ventes en France en janvier et Renault, 1,98% à 63,48 euros qui a vu ses ventes progresser de 12,4%. 

Orange a perdu 2,57% à 8,94 euros, après avoir été victime d'une intrusion dans ses bases de données et le piratage des données personnelles de 800.000 de ses clients internet. 

Casino a reculé de 3,03% à 74,23 euros, après un abaissement de sa recommandation par Morgan Stanley. 

Scor a pris 0,58 % à 24,20 euros après un relèvement de note à «acheter» par Goldman Sachs. 

Veolia Environnement s’est adjugé 0,39% à 11,71 euros, après la signature d’ un contrat de plus de 925 millions d'euros pour la gestion de l'eau, des déchets et de l'énergie d'une quinzaine de sites européens du groupe pharmaceutique suisse Novartis. 

Essilor a progressé de 1,06% à 75,32 euros après l’annonce de la finalisation de l'acquisition du fabricant américain de lunettes de soleil Costa, qui devrait avoir un effet positif sur son bénéfice net par action en 2014. 

Enfin, ST Dupont s’effondrait de 6,45 % à 0,29 euro en dépit de l'annonce d'une forte hausse de son résultat net au troisième trimestre, clos fin décembre. 

L’Euro rebondissait à 1,3525 Dollar et l’or à 1 257,56 dollars l’once alors que le WTI, échéance mars 2014, reculait à 96,63 dollars le baril.

Apprenez-en davantage sur le marché des CFD avec IG.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.
79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG.
Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.