La Grèce continue de peser sur des marchés atones

La Bourse de Paris a terminé en repli hier de 0,98% à 4.835,56 points, dans un faible volume d'échanges, 3,3 milliards d'euros.

La Grèce continue de peser sur des marchés atones

Le marché a ouvert dans le vert avant de faiblir et d'évoluer autour de l'équilibre, puis de perdre du terrain après les chiffres décevants de l'emploi américain.

Parmi les autres marchés européens, Francfort a perdu 0,73% mais Londres a pris 0,33%. Par ailleurs, l'Eurostoxx 50 a lâché 0,94%.

L'ensemble du dossier grec continue de peser sur les marchés qui ont actuellement très peu de conviction à court terme.

Le Premier ministre grec Alexis Tsipras a maintenu son appel à dire non aux dernières propositions des créanciers de son pays lors du référendum de dimanche, ce à quoi les Européens ont répliqué en excluant toute négociation sur un éventuel nouveau plan d'aide d'ici ce vote.

De son côté, le président de l'Eurogroupe Jeroen Dijsselbloem a affirmé que la situation autour de la crise grecque "se dégrade", s'interrogeant sur le maintien de la Grèce dans la zone euro en cas de non.

Pour l'heure, les investisseurs ont du mal à prendre de positions avant de connaître l'issue du référendum.

Concentré sur la Grèce, le marché a dans le même temps accusé le coup après la publication du rapport mensuel sur l'emploi, dévoilé avec un jour d'avance du fait de la Fête nationale du 4 juillet, jour où les marchés américains resteront fermés.

L'économie américaine a créé légèrement moins d'emplois qu'attendu en juin même si le rythme reste solide permettant un recul du taux de chômage au plus bas depuis avril 2008, à 5,4%.

Dans ces conditions, Wall Street a fini la séance d’hier sur une petite baisse: le Dow Jones a cédé 0,16% à 17.730,11 points, le Nasdaq a perdu 0,08% à 5.009,21 points et l'indice S&P 500 a cédé 0,03% à 2.076,78 points.

Parmi les valeurs, l'action EDF (+1,86% à 20,26 euros) et l'action Engie (+1,43% à 16,97 euros) ont terminé en forte hausse. Ces valeurs ont été recherchées par les investisseurs, après un début d'année difficile.

Sanofi a perdu 0,69% à 89,08 euros après avoir annoncé faire appel à Suez Environnement (+0,86% à 17,09 euros), pour améliorer la gestion de l'eau et des déchets de ses sites de production en France et à l'international.

Ipsen a pris 1,09% à 51,11 euros, visant "une accélération de la croissance" de ses ventes d'ici 2020, et une marge opérationnelle courante de 26% de son chiffre d'affaires à cette date (contre 20,4% en 2014).

Casino a été pénalisé (-1,47% à 67,52 euros) par l'abaissement de sa recommandation par UBS, tout comme Bouygues (-1,73% à 33,19 euros) par RBC Capital.

Sur le marché des changes, l'euro était en petite hausse face au dollar. Vers 21H00 GMT (23H00 à Paris), la monnaie unique européenne valait 1,1086 dollar, contre 1,1053 dollar mercredi vers 21H00 GMT.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.
79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG.
Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.