Les marchés européens sont dans le vert à la mi-journée

La Bourse de Paris restait toujours bien orienté à la mi-journée, en progression de 1,23% à  à 4.683 points, après avoir brièvement franchi le seuil symbolique des 4.700 points, toujours portée par un regain d'optimisme concernant les tractations autour de la dette grecque.

Les marchés européens sont dans le vert à la mi-journée

La négociation sur la dette grecque et le fait qu'il y ait apparemment une volonté de dialogue entre la Grèce et ses partenaires constitue la base de la montée du marché.

Les nouveaux dirigeants grecs poursuivent leur offensive diplomatique visant à rallier des soutiens pour renégocier la dette de plus de 300 milliards d'euros (près de 175% du PIB) du pays avec la zone euro.

Du côté des indicateurs, les États-Unis doivent également publier leurs commandes industrielles pour décembre. Les ventes automobiles en janvier sont aussi au programme.

Parmi les valeurs, les valeurs cycliques évoluaient également dans les premières places du SBF 120, l'action Gemalto progressant de 4,32% à 65,87 euros ou Peugeot de 3,94% à 13,19 euros.

Areva perdait 1,48% à 9,65 euros, pénalisé par la perspective de dépréciations d'actifs et de provisions pour des pertes liées à l'exécution de certains contrats, même si le groupe a fait état d'un chiffre d'affaires un peu meilleur que prévu en 2014.

L'action Rémy Cointreau progressait de 2,60% à 67,39 euros, dans la foulée de l'annonce de l'émission par Orpar, holding de la famille Dubreuil qui contrôle le groupe de spiritueux, d'obligations échangeables en actions de la société.

Genticel bondissait de 7,35% à 8,32 euros, porté par l'annonce de la conclusion d'un accord de licence pour l'utilisation de sa technologie Vaxiclase avec le Serum Institute of India, avec à la clé des paiements pouvant aller jusqu'à 57 millions de dollars et des royalties.

Sur le marché des changes, l'euro progressait légèrement face au dollar dans un marché sans grand élan, les cambistes restant prudents du fait d'indicateurs américains décevants et des efforts du nouveau gouvernement grec pour obtenir des soutiens afin de renégocier sa dette massive.

Vers 10H50 GMT (11H50 à Paris), la monnaie unique européenne valait 1,1354 dollar, contre 1,1343 dollar lundi vers 22H00 GMT.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.