Les indices mondiaux terminent le trimestre sur un repli

Le CAC 40 a terminé dans le rouge hier en baisse 0,98% à 5.033,64 points, dans un volume d'échanges nourri de 4,5 milliards d'euros.

Les indices mondiaux terminent le trimestre sur un repli

Les investisseurs ont pris une partie de leurs bénéfices à l'issue d'un trimestre boursier éclatant. Depuis le début de l'année, le CAC 40 a progressé de 17,81% après avoir franchi le seuil symbolique des 5 000 points début mars. L'indice phare de la Bourse de Paris signe ainsi sa meilleure performance trimestrielle depuis le troisième trimestre 2009 (+20,86%).

Concernant les statistiques macroéconomiques de la veille, la consommation des ménages en France a progressé de 0,1% en février ; là où les analystes interrogés par Reuters l'attendaient stable sur la période.

Dans la zone euro, le taux de chômage s'est établi à 11,3% en février, en repli par rapport au 11,4% de janvier et à celui de 11,8% de février 2014. Il s'agit du taux le plus faible enregistré dans la zone euro depuis mai 2012. Ceci étant le consensus tablait sur 11,2%.

De plus, le taux d'inflation annuel de la zone euro est estimé à -0,1% en mars 2015, en hausse par rapport au mois de février où il était de -0,3%. Les économistes tablaient sur -0,1% en mars.

Aux Etats-Unis, l'indice des directeurs d'achat (PMI) de la région de Chicago est ressorti à 46,3 points pour le mois de mars. En hausse par rapport aux 45,8 de février, il est inférieur au consensus Reuters qui attendait 51,5 points. Restant sous la barre des 50 points, l'indice PMI indique que l'activité dans cette région manufacturière n'a toujours pas retrouvé la croissance.

Enfin, l'indice des prix immobiliers S&P Case Shiller pour les 20 principales agglomérations américaines pour janvier est ressorti en hausse à 4,6% contre 4,5% en décembre. Il est supérieur au consensus Reuters fixé à 4,5%.

En dépit de ces bons chiffres, Wall Street a baissé hier, nerveuse face à de nombreuses interrogations et des éléments techniques liés à la fin du trimestre: le Dow Jones a perdu 1,11% à 17.776, 12 points, le Nasdaq a reculé de 0,94% à 4.900, 88 points et l'indice élargi S&P 500 a perdu 0,88% à 2.067, 89 points.

Parmi les valeurs, Valeo a abandonné 2,86% à 139,05 €. La Bpifrance (banque publique d'investissement) a annoncé avoir engagé la cession d'environ 1,7% du capital (1,3 million d'actions) de l'équipementier automobile.

Le secteur automobile dans son ensemble a fait l'objet de prises de bénéfices après avoir fortement progressé lors du premier trimestre. PSA Peugeot Citroën a lâché 1,17% à 15,59 € et Renault 1,52% à 84,77 €.

Faurecia (-1,24% à 40,70 €) n'a pas été soutenu par l'annonce de la création d'une co-entreprise avec Dongfeng Motor en Chine.

Direct Energie carbure plein gaz à la Bourse de Paris. Le groupe spécialisé dans la production et la fourniture d'électricité et de gaz a bondi en effet de 15,74% à 11,69 € après avoir atteint 11,79 €, un plus haut historique, soutenu par des résultats 2014 en forte hausse et des perspectives encourageantes. Le troisième distributeur d'électricité et de gaz et leader parmi les opérateurs alternatifs en France affiche un gain de 23% depuis le début de l'année contre un repli de 0,9% pour EDF et -4% pour GDF Suez.

Sur le marché des changes, l'euro reculait face au dollar, un indicateur en demi-teinte sur l'inflation européenne ne suffisant pas à donner aux cambistes l'envie d'acheter de la monnaie unique face aux craintes persistantes sur la Grèce.

Vers 21H00 GMT (23H00 à Paris), la monnaie unique européenne valait 1,0741 dollar, contre 1,0825 dollar lundi à la même heure.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.
79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG.
Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.