Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. 75% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG. Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Les options et les turbos sont des instruments financiers complexes présentant un risque de perte en capital. Les pertes peuvent être extrêmement rapides. Les clients professionnels peuvent perdre plus que leur capital investi. Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. 75% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG. Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Les options et les turbos sont des instruments financiers complexes présentant un risque de perte en capital. Les pertes peuvent être extrêmement rapides. Les clients professionnels peuvent perdre plus que leur capital investi.

Coronavirus : l'essentiel de l'actualité financière du mercredi 1er avril

Mise à jour 16h10 - PMI/ISM

PMI/ISM

IHS Markit a révélé les données définitives des PMI manufacturiers du mois de mars. Aux Etats-Unis, le PMI manufacturier s'est contracté plus fortement que ce qu'anticipaient les analystes, à 48,5 après 50,1 au mois de février.

A contrario, celui de l'ISM, principale référence des marchés, a limité la casse à 49,1 là où le consensus de Bloomber anticipait une plongée à 45. Les données d'emploi sont tombées de 3,1 points, celles des nouvelles commandes de 7,6 points, les prix payés de 8,5 points.

En Europe, les données italiennes et allemandes ont été révisées à la baisse, tandis que celles de l'Espagne et de la France sont supérieures aux premières estimations :

Zone euro --> 44,5 (préc. 44,8)

France --> 43,2 (préc. 49,8)

Allemagne --> 45,4 (préc. 45,7)

Espagne --> 45,7 (préc. 50,4)

Italie -- > 40,3 (préc. 48,7)

Marchés actions

A 16h10

  • En Europe, après une nouvelle séance de rebond mardi (CAC 40 +0,4%, Dax +1,2%, FTSE +1,95%), les indices repartent à la baisse. Cet après-midi, le CAC 40 chute de 4,19% à 4209 points. A Londres, le FTSE 100 cède 3,65%, et à Francfort, le Dax 30 baisse de 4% à 9535 points.
  • A Wall Street, après avoir enregistré son plus mauvais 1er trimestre depuis les subprimes, la bourse de New York entame le mois d'avril dans le rouge : le Dow Jones se replie de 3,4% à 21 163 points. Le S&P 500 décroche de 3,6% à 2492 points, le Nasdaq perd 3% à 7472 points.
  • En Asie, les indices chinois ont fini avec des baisses comprises entre 0, 1% et 0,57%. A Hong Kong, le Hang Seng a cédé davantage de terrain, en contraction de 2,5%, et en Corée du Sud, le Kospi chute de 3,94%. Au Japon, plombé par une série de mauvais indicateurs économiques, le Nikkei a plongé de 4,4%.

Wall Street clôture son plus mauvais 1er trimestre depuis 2008 (Reuters)

  • Le Dow Jones, qui a fini hier à -1,84%, à 21.917,16 points, a chuté de plus de 23% depuis le début de l’année, ce qui représente sa plus forte baisse sur un trimestre depuis le quatrième trimestre 1987, marqué par le krach boursier du 19 octobre.
  • L’indice S&P 500 a perdu mardi 42,06 points, soit -1,60%, à 2.584,59. Le S&P a plongé de 20% depuis janvier, sa plus forte chute trimestrielle depuis le quatrième trimestre 2008, pendant la crise financière. Jamais dans son histoire le S&P, créé en 1957, n’avait enregistré un tel déclin au premier trimestre.
  • Le Nasdaq, en baisse sur la séance de -0,95% à 7.700,10 points, a subi en mars sa plus forte baisse mensuelle depuis novembre 2008.

Devises

A 16h10

  • La paire EUR/USD s'échange à 1,0936, à -0,87%. La livre est stable à 1,2424$. L’EUR/GBP se contracte de 0,85% à est à 0,8806. Le yen recule de 0,4% à 107,08. Le franc suisse cède 0,4% à 0,9662 pour un dollar.

Matières premières

A 16h10

  • Les cours du pétrole sont toujours fébriles. Le Brent s’échange cet après-midi à 25,21$, en contraction de 2,3%. Le WTI tente de se maintenir à 20,45$ (-0,15%). Donald Trump, qui s’est déjà entretenu avec Vladimir Poutine lundi, a déclaré en conférence de presse qu’il avait également échangé avec son homologue saoudien. D’après le président américain, la Russie et l’Arabie Saoudite continueraient de discuter, et « il pourrait personnellement rejoindre les discussions, au besoin, au moment approprié ».
  • L’Arabie Saoudite a annoncé hier qu’elle augmenterait ses exportations de pétrole à partir du mois de mai pour les porter à un total de 10,6 millions de barils par jour tandis que sa société Saudi Aramco est en train de récupérer de nouvelles ressources humaines et d’équipements pour porter sa capacité de production à 13 millions de barils par jour.
  • L’or est retombé sous les 1600$ hier, accélérant son décrochage en fin de journée pour plonger de plus de 1617$ vers 17h à 1574$ à 22h30. L’once se reprend légèrement aujourd'hui à 1582$.

Coronavirus

  • Le nombre de cas mondiaux de coronavirus atteint 859 796 dont 42 341 décès selon les dernières données de l’institut John Hopkins. Plus de 178 300 personnes sont guéries.
  • Aux Etats-Unis, plus de 184 000 cas d’infection ont été confirmés, dont près de 76 000 à New York, et plus de 4000 personnes sont décédées. D’après le gouverneur de New York Andrew Cuomo, le pic de la pandémie dans la région ne devrait peut-être pas être atteint avant trois semaines.
  • Donald Trump a déclaré que « les deux, voire les trois prochaines semaines seraient très très douloureuses » et donné des consignes de « distanciation sociale » pour 30 jours. D’après la Maison Blanche, 100 000 à 200 000 Américains devraient succomber du Covid-19. « Sans mesures d’atténuation, le nombre de décès aurait pu être beaucoup plus élevée, jusqu’à 2,2 millions », a assuré son locataire. Le président américain est aussi prêt à considérer la suspension des vols en provenance du Brésil « et d’une poignée d’autres pays ».
  • En Allemagne, 470 000 entreprises ont demandé à bénéficier du dispositif de chômage partiel en mars en raison de l’épidémie de coronavirus, a annoncé mardi l’Office fédéral du travail, précisant que ces demandes venaient en grande partie des secteurs de la vente au détail, de l’hôtellerie et de la restauration.
  • La Chine a fait état de 1541 cas « asymptomatiques » (en observation) et de 36 nouveaux cas en 24h (contre 48 la veille).

Mesures d'urgence économiques

  • Mike Pence, le secrétaire d’Etat américain, envisagerait de lever une partie des sanctions de l’Iran « et d’autres Etats » pour les aider à lutter contre le coronavirus, selon une information de Bloomberg.

  • Moins d’une semaine après avoir voté le plan d’urgence de 2200 milliards de dollars, le Congrès américain planche sur une nouvelle loi de soutien à l’économie nationale. Cette législation serait la quatrième adoptée depuis le début de l’épidémie. Le camp démocrate majoritaire de la Chambre des représentants souhaite accroître les aides aux bas salaires, et la prise en charge de leurs soins médicaux de la population la plus menacée par les suppressions d’emplois. Le renforcement en urgence des infrastructures d’électricité, de télécommunication et d’eau courante est également sur la table. Selon la présidente de la Chambre basse, Nancy Pelosi, la proposition de loi devrait être prête après le 12 avril.
  • En matière commerciale, Donald Trump a annoncé la suspension pour 90 jours du paiement de certains droits de douanes, hors ceux s’appliquant aux importations chinoises, à l’acier et à l’aluminium.
  • En France, Emmanuel Macron a annoncé que la production de masques de protection FFP2 serait triplée d'ici à la fin du mois pour atteindre un rythme de 15 millions de masques par semaine. 1 million de masques de normes différentes seront aussi fabriqués dans le même temps. Un consortium d'entreprises, sous l'égide d'Air Liquide, comptant notamment la participation de Valeo et Schneider Electric, va par ailleurs produire 10 000 respirateurs d'ici à la mi-mai. 250 seront livrés dans les 8 prochains jours. Pour participer à l'effort collectif, le gouvernement français va mettre sur la table une contribution de 4 milliards d'euros via l'agence Santé Publique France. L’Hexagone a enregistré une nouvelle hausse record de morts en 24h, avec 499 personnes décédées.
  • L’Italie promet un nouveau package de mesures de soutien « significativement plus conséquent » que le précédent voté en mars, qui permettra « d’offrir le soutien nécessaire à l’économie et aux ménages pour toute la durée de la crise du coronavirus ». D’après son ministre de l’Economie, une chute de 6% du PIB en 2020 est un scénario « réaliste ».

Banques centrales

  • La Fed a lancé un nouveau dispositif pour faciliter la circulation des devises américaines pendant la crise. La Réserve fédérale ouvre pour une durée minimum de six mois un marché du repo entre banques centrales (FIMA Repo Facility). Ces dernières pourront échanger temporairement leurs bons du Trésor américains contre des dollars auprès de la Fed.
  • La BCE a acheté pour 15,6 milliards d’euros d’obligations dans le cadre de son programme spécial de rachats d’actifs dédié à lutter contre les effets de la pandémie (PEEP) la semaine dernière. D’après les anticipations du stratégiste Frédérik Ducrozet, de Pictet Asset Wealth Management, une fois son rythme de croisière atteint, le volume d’achats d’actifs total (APP + PEEP) de la BCE devrait s’élever en moyenne à 115 milliards d’euros par mois, soit environ 30 Md€ par semaine.

Entreprises

  • Automobile : les immatriculations de véhicules neufs ont chuté de 72,2% en mars en France, celles de Renault de 71,6%.
  • Total : Moody's a abaissé la perspective de sa note « Aa3 » de « stable » à « négative » estimant que le choc de la pandémie et la chute des prix du pétrole devrait impacter de 20% les résultats du groupe sur son segment « aval » (transport, raffinage, distribution, activités de marché). D’après une enquête du site Les Jours, le groupe devrait par ailleurs verser quelque 1,8 milliard d’euros à ses actionnaires.
  • Société Générale ne versera pas de dividende et suspend ses objectifs 2020, tout comme Natixis et Elis

  • Plastic Omnium a décidé de réduire le sien de 25 centimes par action à 0,49€

  • TF1 suspend ses objectifs 2020 et prendra une décision sur le versement d’un éventuel dividende en août

  • Carrefour a convenu d’un partenariat avec Uber Eats pour que ce dernier l’assiste dans la livraison de ses produits pendant le confinement

  • Adidas fait une croix sur son programme de rachats d’actions d’un milliard d’euros qui était prévu cette année.

Calendrier économique du mercredi 1er avril

  • Japon : PMI manufacturier -> 44,8 (mars, cons. 44,8, préc. 47,8)
  • Chine : PMI manufacturier Caixin -> 50,1 (mars, cons. 45,5, préc. 40,3)
  • Allemagne : ventes au détail --> 1,2% (fév. cons. +0,1%)
  • Australie : PMI manufacturier -> 49,7 (mars, cons. 50,1, préc. 50,2)
  • 9h45 : PMI manufacturier Italie - > 40,3 (mars, cons. 40,5)
  • 9h50 : PMI manufacturier France --> 43,2 (mars, cons. 42,9)
  • 9h55 : PMI manufacturier Allemagne --> 45,4 (mars., cons. 45,5)
  • 10h : Italie : taux de chômage mensuel --> 9,7% (fév., cons. 10%)
  • 10h : zone euro : PMI manufacturier --> 44,5 (mars, cons. 44,7)
  • 10h15 : Royaume-Uni : PMI manufacturier --> 47,8 (mars, cons. 47)
  • 14h : Etats-Unis : créations d’emplois non agricoles ADP --> -27k (mars, cons. -150k)
  • 15h45 : Etats-Unis : PMI manufacturier --> 48,5 (mars, cons. 49,2)
  • 16h : Etats-Unis : ISM manufacturier --> 49,1 (mars, cons. 45, préc. 50,1)
  • 16h : Etats-Unis : dépenses de construction --> -1,3% (fév., cons. 0,5%)
  • 16h30 : Stocks de pétrole brut (cons. 3,997M, préc. 1,623 M).

Ces informations ont été préparées par IG Europe GmbH et IG Markets Limited. En plus de la déclaration ci-dessous, le contenu de cette page ne contient pas d’enregistrement de nos cours, ni d’offre ou de sollicitation d’une transaction sur un instrument financier. IG décline toute responsabilité quant à l’utilisation qui pourrait être faite de ces commentaires et aux conséquences qui pourraient en découler. Aucune déclaration ou garantie n’est donnée quant à l’exactitude ou à l’exhaustivité de ces informations. Par conséquent, toute personne qui agit en son nom le fait entièrement à ses propres risques. Toutes les recherches citées ne tiennent pas compte des objectifs spécifiques d’un investissement, de la situation financière ou des besoins propres à chaque investisseur susceptible de les recevoir. Ces informations n’ont pas été préparées conformément aux exigences légales visant à promouvoir l’indépendance de la recherche en investissement et, en tant que tel, sont considérées comme une communication marketing. Bien que nous ne soyons pas spécifiquement contraints de traiter en amont de nos recommandations, nous ne cherchons pas à en tirer profit avant qu’elles ne soient fournies à nos clients. Voir la déclaration relative aux recherches non indépendantes et le résumé trimestriel.

Les cours en temps réel

  • Forex
  • Actions
  • Indices
liveprices.javascriptrequired


Voir plus de valeurs forex en temps réel

liveprices.javascriptrequired
liveprices.javascriptrequired

Les cours ci-dessus sont soumis aux mentions légales du site.
Les cours sont donnés à titre indicatif.

Abonnez-vous gratuitement aux idées de trading quotidiennes

Abonnez-vous gratuitement pour recevoir les idées de trading quotidiennes par e-mail, du lundi au vendredi.


Mon consentement est donné librement et peut être retiré à tout moment. Tout retrait de mon consentement ne saurait affecter la légalité du traitement des données effectué antérieurement audit retrait. Pour plus d'informations sur la manière dont nous pouvons utiliser vos données personnelles, veuillez consulter notre Charte de confidentialité et Politique d'accès et nos Termes et conditions du site.

Ces sujets pourraient vous intéresser...

Informez-vous sur les frais et commissions liés au trading avec notre tarification transparente.

Découvrez pourquoi tant d'investisseurs nous accordent leur confiance, et ce qui fait de nous les leaders du courtage en ligne sur CFD.

Consultez notre calendrier économique pour suivre les événements économiques majeurs.